23-02-2018

AGi Architects signe Wafra Vertical Housing, la tour du vent à Salmiya

AGi Architects,

AGi Architects,

Koweït,

Housing, Condos,

La conception du Wafra Vertical Housing a représenté pour AGi Architects l’occasion de réfléchir sur les transformations socio-économiques des villes koweïtiennes. Pour cet ouvrage, AGi Architects s’est inspiré des badgirs, les tours du vent de la Perse antique.



AGi Architects signe Wafra Vertical Housing, la tour du vent à Salmiya
En 2014, la société immobilière Wafra a chargé le cabinet AGi Architects de la ville de Koweït de concevoir un immeuble d’appartements sur le front de mer de Salmiya. LeWafra Vertical Housing se détache sur l’horizon de la baie en net contraste avec la ville qui l’entoure, à savoir des constructions encore très liées à un lexique figuratif traditionnel, remaniées au cas par cas au gré des besoins et traduisant peu la culture actuelle. Suite à l'augmentation du prix des terrains dans les zones urbaines du pays, la société immobilière souhaitait tirer le meilleur parti possible des surfaces constructibles en misant sur la hauteur.
Combinant différents éléments inhérents à la tradition architecturale du Moyen Orient, le Wafra Vertical Housing concrétise la quête d’une nouvelle interprétation de l’habitat résidentiel. La maison traditionnelle à cour centrale est confrontée aux nécessités d’une plus grande densité de population et s’érige donc en hauteur. Les architectes d’AGi Architects ont ainsi profité de l’occasion pour concevoir un badgir moderne, un système de refroidissement passif sophistiqué déjà utilisé dans la Perse antique permettant aux bâtiments de se débarrasser de l’excès de chaleur accumulé par les murs pendant les saisons les plus chaudes. Le confort thermique, obtenu grâce à la différence de température entre la base et le sommet de la tour et grâce à sa forme particulière attrapant littéralement les courants d'air pour les canaliser vers l'intérieur du bâtiment, résultait ainsi tout simplement de la géométrie des parties.
. Dans la tour Wafra, les appartements sont construits autour d’une cour qui s’élève sur l’ensemble du bâtiment et sur laquelle donnent de nombreuses ouvertures, de formes, de proportions et de positionnements différents. Une piscine a été aménagée dans le bloc du rez-de-chaussée et à l’entresol de manière à disposer d’un grand bassin où l’eau contribue à l’échange de chaleur. L’air plus frais au sol, en se réchauffant en cours de journée, tend naturellement à monter le long du parcours tracé par la cour et à s’échapper jusqu’au sommet via les nombreuses ouvertures donnant sur les appartements. Ce mécanisme crée une circulation d’air croisée qui traverse toutes les parties du bâtiment et assure ainsi son contrôle climatique.
Cette stratégie est complétée par les principes fondamentaux de la construction verte, notamment l’orientation du bâtiment par rapport au soleil afin d’améliorer son efficacité énergétique. La façade sud, hermétique, est dotée de petites ouvertures et de grandes surfaces tampon protégeant les appartements contre le puissant ensoleillement du Koweït. Ce côté accueille les systèmes de raccordement vertical, des escaliers, des ascenseurs ainsi que des locaux techniques n’ayant pas besoin d’éclairage spécial.
Sur la façade nord de l’autre côté, plus près de la mer, les appartements sont organisés autour de la cour, sans étage standard, mais avec un plan variant en fonction de la hauteur. La répartition des espaces est le fruit d’une réflexion attentive sur l'intimité entre les appartements voisins, tandis que l’alternance des baies, terrasses et niches sur les façades créent un dynamisme qui rompt avec la monotonie inhérente à la succession de nombreux étages.
La tour comprend un rez-de-chaussée, un entresol où se trouve la piscine et treize niveaux d’habitation, dont huit appartements d’un étage, deux duplex et un grenier. Malgré la hauteur considérable, le système d’ouvertures et de terrasses sur la cour et les murs en plâtre blanc diffusent la lumière de façon à ce que, même aux étages inférieurs, tous les appartements soient bien éclairés.
À l'extérieur en revanche, le béton de la structure est revêtu de dalles de granit selon un dessin géométrique en relief. Il participe, avec la trame des baies vitrées et le jeu de vides et de pleins, à la création d’une structure très sculpturale alliant inspirations classiques et nouveaux concepts architecturaux.

Mara Corradi

Architects: AGi Architects
Location: Salmiya, Kuwait
Date: 2014-2017
Site area: 1,073 sqm
Building area GF occupancy: 458 sqm
Total floor area: 6,500 sqm
Structure: Reinforced concrete
Façades: Granite stone
Interior courtyards: white plaster
Main Architects: Nasser B. Abulhasan , Joaquín Pérez-Goicoechea
Project Leaders: Stefania Rendinelli, Lulu Alawadhi
Project Team: Georg Thesing , Juan Carlos Jimenez, Cristina Ruiz, Alfredo Carrato, Ehsan Abdulrasoul Rahimi, Ibrahim Abu Fayyad
Engineers: Arturo Macusi, Joseph Thomas
Client: Wafra Real Estate Co.
Model of building: AGi architects
Rendering: idearch studio
Photos by: © AGi architects
Landscape designer: AGi architects
Structural engineer: AGi architects
Constructional engineer: Integrated engineering Co.
Middle East Architect Awards 2017 – Sustainable Project of the Year
A'Design Awards 2012 - Silver A'Design Award "Architecture, Building and Structure Design Category - Residential Complex”
International Property Awards (IPA) 2011 – Highly Commended at Arabian Residential Property Awards "High Rise Architecture"

www.agi-architects.com
www.idearch-studio.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×