01-09-2021

WEYES signe une maison dans les bois du Barrial à Santiago (Mexique)

WEYES estudio,

The Raws,

Nuevo León, México,

Ville,

NextLandmark,

La « maison dans les bois » est une maison construite, sans abattre un seul arbre, au cœur de la végétation d’El Barrial près de Santiago au Mexique. Ce projet a permis à WEYES estudio de Moisés Morales et Chente Tapia de remporter le concours Next Landmark International Award organisé par Floornature.



WEYES signe une maison dans les bois du Barrial à Santiago (Mexique)

Lauréat du Landmark of the Year, le prix le plus important du concours Next Landmark International Award organisé par Floornature, la « maison dans les bois » est un projet réalisé en 2018 dans la région d’El Barrial près de Santiago au Mexique.
Les propos de Moisés Morales et de Chente Tapia, fondateurs de WEYES estudio et auteurs de cette villa dans les bois, sont remarquables dans la mesure où ils soulignent qu’ils ont accordé la même attention aux besoins explicites du client et aux besoins implicites - mais cruciaux - du contexte environnant. La maison devait en effet être réalisée dans une région du Mexique caractérisée par un climat chaud en hiver et très pluvieux en été. Située dans le Nuevo León, la ville de Santiago bénéficie contre les pics de chaleur d’un microclimat généré par les bois d’El Barrial qui constituent ainsi un patrimoine inestimable pour le bien-être de la population. La forêt contribue en effet à la fois à purifier l’air et à filtrer l’eau destinée aux bassins hydrographiques de la région. Pour un architecte, la seule prise de conscience de cet aspect l’oblige à adopter une démarche de sauvegarde dès lors qu’il intervient dans un tel contexte.
Dans le cas de la « maison dans les bois », cette approche était en parfaite adéquation avec le mode de vie du client, décrit comme une personne aimant la nature, le sport et la vie en plein air. Ces valeurs ont conduit Moisés Morales et Chente Tapi à concevoir une maison « fragmentée » en plusieurs parties où chaque fonction est représentée par un espace particulier et distinct que l’on atteint après un cheminement en plein air. Cette expérience au cœur de la nature était par ailleurs motivée par l’intention de préserver chaque arbre du site et de réaliser un habitat adapté au relief du terrain ainsi qu’à son boisement plutôt que l’inverse, comme c’est très souvent le cas.
Construire sur ce terrain situé dans un quartier résidentiel de la commune de Santiago s’étendant à l’intérieur du Barrial était loin d’être facile. D’une surface de 700 m², l’ouvrage se répartit en effet sur une colline entièrement boisée dont les pentes varient entre 28 % et 35 %. WEYES estudio a ainsi conçu au milieu de grands arbres une maison aux lignes fluides se déployant simultanément sur plusieurs niveaux en fonction de l’usage plus ou moins public des pièces.


Cette décomposition fonctionnelle donne naissance à quatre volumes indépendants. Tout en haut, là où la route longe la parcelle, les architectes ont imaginé un pavillon abritant l’entrée et le garage couvert - mais ouvert - prévu pour le stationnement des voitures. Une fois les véhicules garés, on plonge totalement dans le bois en descendant à pied via un escalier en dalles de béton posées à même le sol. Cet escalier mène à un deuxième seuil qui donne accès à l’espace le plus publique de la maison : la pièce à vivre dotée d’une cuisine et d’un salon. Le chemin se sépare alors en deux itinéraires. L’un, au sol, qui grâce à un escalier descend encore jusqu’aux espaces les plus privés, et l’autre, suspendu, qui mène via une passerelle à la terrasse située au-dessus de l’une des chambres à coucher. La maison occupe une surface totale de 160 m² : chaque pièce privée mesure environ 30 m² tandis que les pièces communes sont de plus grande taille.
Afin d’assurer l’intimité, chaque module fait alterner maçonnerie et façades vitrées. Alors qu’à l’intérieur la végétation joue un rôle de décor complétant la vie quotidienne, les sentiers dans le bois, qui font partie intégrante de la maison, se transforment quant à eux en moments privilégiés de contact direct avec la nature. Concernant la structure, le cabinet a opté pour les matériaux les plus utilisés dans l’architecture mexicaine contemporaine. Les modules fonctionnels se composent de dalles et de montants en béton ainsi que de murs en briques. À l’exception de la chambre agrémentée d’une terrasse, les couvertures sont à deux pentes inversées, ce qui agrandit la surface vitrée en ouvrant complètement l’intérieur à l’éclairage naturel.
Pour minimiser encore l’emprise au sol ainsi que l’impact de l’ouvrage sur le terrain boisé, les chambres et le séjour reposent sur des piliers en béton renforcés par du métal, ce qui permet d’obtenir, notamment visuellement, une légèretéqui fait apparaître la maison plus proche des cimes que des racines des arbres.
Le processus de construction a eu peu d’impact sur l’environnement : non seulement les travaux n’ont pas requis d’engins lourds mais les architectes ont par ailleurs privilégié les matériaux locaux et n’ont modifié que 8,6 % du relief de la parcelle.
Le caractère extrêmement élémentaire des structures - des boîtes rectangulaires faisant alterner des vitrages et des murs en briques - est un choix tout autant esthétique que philosophique : il traduit encore une fois l’impératif de réduire l’ouvrage à ses éléments essentiels afin de laisser à la nature le soin de compléter l’habitat et son décor. En parfaite adéquation avec cette réflexion, les architectes ont largement privilégié l’éclairage naturel et les systèmes de ventilation passifs. Sur les murs, ils ont aussi prévu des briques en relief sur lesquelles la végétation pourra pousser dans la perspective d’une symbiose encore plus profonde entre le naturel et l’artificiel. Lorsque l’on regarde la vidéo réalisée par WEYES, on ne remarque aucun signe de la présence de la maison dans la forêt, qui reste intacte, tout comme les frondaisons. En termes de construction, les architectes espèrent avoir tracé une nouvelle voie et avoir prouvé qu’il existait un mode de vie alternatif.

Mara Corradi



Architects: WEYES estudio (Moisés Morales, Chente Tapia) https://wey-es.com/
Team: Mariana Montoya, Adela Mortera, Axel Ochoa y Vania Ibarra
Location: Bosque del Barrial Municipio de Santiago, Nuevo León, México
Completion: 2018
Site area: 690 sqm
Construction area: 163 sqm
Substrate regeneration: Global Sustainable Solutions (José Borrani)
Builder: Sagal Grupo Constructor. SA de CV.
Structural engineer: CM Ingeniería (Román Cuellar)
Photography: The raws

Landmark of the Year, Next Landmark International Award 2021


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature