25-02-2021

Un second souffle pour la Pyramide de Tirana, lancement du projet de MVRDV

MVRDV,

Tirana, Albanie,

Centre Culturel,

À Tirana, les travaux de la Pyramide ont débuté. Né en tant que mausolée pour célébrer le dictateur Hoxha, et pendant longtemps laissé à l'abandon, le monument brutaliste va retrouver un second souffle. Le projet signé par le cabinet d'architectes MVRDV le transformera en centre multifonctionnel pour les jeunes et pour la vie culturelle de la capitale albanaise.



Un second souffle pour la Pyramide de Tirana, lancement du projet de MVRDV

La Pyramide de Tirana, le mausolée brutaliste érigé en 1988 pour célébrer le dictateur communiste Enver Hoxha, retrouvera un second souffle et de nouvelles fonctions grâce au projet du cabinet d'architectes MVRDV. La structure, avant son abandon des dernières années, avait été construite à l'origine pour devenir un musée de célébration puis a servi de base pour l'OTAN pendant la guerre du Kosovo, avant de devenir une boîte de nuit et un espace d'évènements. Son rapport avec les habitants a été fluctuant, aimée et détestée, elle représente aujourd'hui un symbole de la victoire sur le régime. L'espace extérieur de la pyramide est utilisé par les jeunes comme lieu de rassemblement, comme toile pour leurs graffitis ou comme bâtiment à escalader pour des évolutions non sans danger. Le projet de MVRDV vise précisément à restituer le bâtiment à ses habitants, en le transformant en un nouveau centre multiculturel qui s'adressera en particulier aux jeunes avec des salles de classe, des ateliers et des studios où ils pourront apprendre gratuitement des matières technologiques. Le projet a démarré le 4 février avec la cérémonie officielle de début des travaux présidée par Edi Rama, premier ministre de l'Albanie, avec d'autres personnalités.
Le projet des architectes de MVRDV prévoit de réutiliser la structure d'origine en béton en supprimant toutes les adjonctions et transformations successives en vue de récupérer l'immense espace intérieur. L'objectif est d'ouvrir la structure et son vaste atrium vers la ville, en renouvelant également les espaces extérieurs. Il s'agit-là d'un point surprenant du projet de MVRDV, car malgré son état de délabrement et d'abandon, la pyramide est toujours apparue aux habitants comme un bâtiment hermétiquement fermé et inaccessible. Les architectes ont en revanche imaginé un bâtiment transparent qui, même les jours de pluie, sera fermé par de grandes structures vitrées et avec un atrium intérieur spacieux et accueillant, un espace ouvert avec arbres et végétation.

« Travailler sur un monument brutaliste comme la Pyramide est un rêve », a déclaré l'architecte Winy Maas, membre fondateur de MVRDV, en soulignant qu'il s'est immédiatement rendu compte du potentiel du bâtiment et de la manière dont les habitants de Tirana s'en étaient appropriés. Une situation importante qui a fait mûrir l'idée de restituer la pyramide aux habitants, en la transformant en un « monument du peuple », en éloignant et en refusant l'idée d'une démolition du bâtiment.
À l'intérieur, au-dessus et tout autour de la structure existante, les architectes ont placé des « boîtes » qui contiennent des pièces et donc des fonctions. Le tout a donné lieu à un petit village fait de salles de classe et de studios, de cafés et de restaurants.
Les salles de classe à l'intérieur de la pyramide serviront notamment pour les activités parascolaires dédiées à l'enseignement de nouvelles techniques adressées aux jeunes entre 12 et 18 ans telles que les logiciels, la robotique, l'animation ou encore la musique et les films. Par ailleurs, les architectes sont intervenus à l'extérieur de la structure de manière à réaliser un chemin plus sécurisé. Ils ont transformé la structure existante en surfaces en gradins, ce qui permettra aux usagers d'escalader agilement la pyramide et d'atteindre le sommet. Le projet n'a donc pas empêché ce qui a été le mouvement d'appropriation spontanée de la population, mais a au contraire rendu plus simple et sûre la fonction identifiée de manière autonome par les habitants. Pour les plus intrépides, il sera possible de glisser le long de la pyramide puisque l'une des surfaces d'origine sera conservée comme plan lisse sans gradins.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of MVRDV

Project Name: The Pyramid of Tirana
Location: Tirana, Albania
Year: 2018 (project), 2021 (construction start)

Client: Albanian-American Development Foundation (AADF)
Size and Programme: 11,835m2 - educational facility

Credits
Architect: MVRDV
Founding Partner in charge: Winy Maas
Partner: Stefan de Koning
Design Team: Ronald Hoogeveen, Angel Sanchez Navarro, Boris Tikvarski, Stavros Gargaretas, Leo Stuckardt, Guido Boeters Visualisations: Antonio Luca Coco, Luca Piattelli, Jaroslaw Jeda, Luana La Martina, Gianlorenzo Petrini
Strategy and Development: Willeke Vester, Daan van Gool
Images: © MVRDV
Copyright: MVRDV 2021 – (Winy Maas, Jacob van Rijs, Nathalie de Vries, Frans de Witte, Fokke Moerel, Wenchian Shi, Jan Knikker)

Partners:
Albanian-American Development Foundation (AADF), Municipality of Tirana Education partner: TUMO Tirana


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature