29-07-2020

Trellik Design Studio réalise à Londres la Charred Garden House

Trellik Design Studio,

Emanuelis Stasaitis,

Londres,

Ville,

Interior Design,

Les londoniens de Notting Hill du cabinet Trellik Design Studio se sont chargés, dans leur ville, de la transformation et de l’extension du rez-de-chaussée d’une maison privée de style victorien « sombre et fatiguée ». Pensés pour un couple, les espaces ont été ouverts afin d’offrir plus de latitude au regard tandis que de nombreuses fenêtres laissent pénétrer la lumière naturelle. Quant à la cour, elle accueille désormais un petit bureau indépendant. Baptisé « Charred Garden House », le projet décline une conception de l’aménagement d’intérieur mêlant style scandinave et japonais.



Trellik Design Studio réalise à Londres la Charred Garden House

Le cabinet d’architecture et de design londonien Trellik Design Studio s’est occupé de la rénovation et de l’extension du rez-de-chaussée d’une maison victorienne. Malgré un budget limité, il est parvenu à insuffler une nouvelle vie aux espaces en transformant « un rez-de-chaussée victorien vieux et fatigué en maison spacieuse et lumineuse grâce à des touches de design contemporain mêlant style scandinave et style japonais ». Le jardin sur l’arrière a lui aussi été repensé, dans un registre zen, et accueille désormais un petit bureau pouvant également être utilisé comme dépendance pour les invités.
Le nouvel agencement intérieur engendre ainsi une entrée plus généreuse et baignée de lumière naturelle d’où l’on peut observer toute la maison, longue et étroite, jusqu’au jardin derrière. L’extension arrière donne à son tour naissance à un séjour qui auparavant n’existait pas. Cette idée, la plus intéressante de Trellik Design Studio pour la Charred Garden House, permet de multiplier non seulement l’espace mais aussi et surtout la lumière naturelle. Tout a été rendu possible par la démolition d’un mur et par l’insertion de poutres pour soutenir la structure ainsi que d’une cage en fin fer émaillé de noir qui s’avance vers l’extérieur. Cette astuce permet d’intégrer de grandes fenêtres ouvrant l’intérieur sur l’extérieur et créant un rapport d’environ 1/4 entre les surfaces éclairantes et les surfaces habitables.
Une paroi laquée blanche nouvellement construite et équipée d’étagères et de placards trouve place sous cette extension vitrée. Caractérisée par des pieds inclinés à 45°, une table longue, légère et raffinée pour les repas et le travail se dresse tout près. Un peu plus loin, un grand îlot en bois bruni divise la maison sur toute sa largeur, laissant notamment place à une collection de vins. Le plan se termine à l’autre bout par la cuisine. Celle-ci occupe toute la hauteur du rez-de-chaussée avec ses élégantes portes peintes en noir satiné, son plan en marbre et son buffet central suspendu et assorti à l’îlot.
La nouvelle extension vitrée divise un couloir latéral extérieur qui, depuis le jardin sur l’arrière, longe la maison. Cette intrusion permet de créer une petite terrasse intérieure communiquant directement avec une chambre double et dont le sol est orné de brillantes géométries bleues et blanches.
En direction du jardin sur l’arrière, le plan de la Charred Garden House se rétrécit d’environ un mètre et demi avant de retrouver une continuité dans le couloir extérieur adjacent. C’est ici que l’on trouve l’avant-dernière pièce découlant de l’extension : un salon ouvert qui accueille un petit canapé blanc d’un côté et un coffre noir de l’autre. La troisième paroi de cet espace est une grande porte vitrée donnant sur le jardin zen revisité dans un registre oriental et agrémenté d’un grand bassin dominé par un arbre penché.
Le dernier volume ajouté à la Charred Garden House donne naissance, à l’autre bout du jardin, à un salon indépendant idéal pour travailler ou, si besoin est, pour recevoir des amis. Dans les intentions de Trellik Design Studio, le jardin devient ainsi une « pièce entre deux pièces » dans laquelle on sort en entrant. Une oasis au cœur de la ville où profiter en toute tranquillité du plein air dans une métropole aussi frénétique que Londres. Une dernière question reste en suspens : le nom du projet. Il s’explique par le fait que la surface extérieure de l’extension multipliant l’espace intérieur, ainsi que le volume indépendant de la Charred Garden House sont revêtus de bois brûlé (charred en anglais).

Francesco Cibati

Location: London, UK
Project team: Trellik Design Studio

Project size: 80 m2 Site size: 100 m2
Completion date: 2018
Photos: Emanuelis Stasaitis


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature