05-01-2018

Shigeru Ban réalise un pont en tubes de carton : le petit frère du Pont du Gard

Shigeru Ban,

France,

Ponts,

Métallique, Bois,

Aménagement paysager,

Shigeru Ban réalise à proximité de Nîmes, devant le pont romain datant du 1er siècle, un pont en tubes de carton enjambant le Gardon



Shigeru Ban réalise un pont en tubes de carton : le petit frère du Pont du Gard 

La réalisation d’une passerelle piétonne en tubes de carton conçue par Shigeru Ban au pont du Gard (à proximité de Nîmes en France) a représenté un événement touristique d’envergure régionale.
Le pont se base sur le savoir-faire de l’architecte japonais en matière de carton structurel, une matière qu’il utilise depuis des années dans ses projets à montage rapide et à impact nul. Sa forme s’inspire du célèbre pont du Gard, le pont-aqueduc adjacent construit par les Romains au 1er siècle après J.-C. au-dessus de la rivière Gardon. L’architecte a repris les mesures du pont antique avec une portée de 22 mètres couvrant la distance entre les deux berges de la rivière et correspondant à la longueur des arches réitérées du niveau inférieur du pont du Gard. Même intention, ou presque, dans le choix de la forme étudiée, avec une certaine provocation, pour ressembler quasiment à un arc plein cintre.
. L’ouvrage est toutefois temporaire et les tubes, dont la durée de vie est provisoire, contrastent délibérément avec la durabilité de la pierre du pont romain qui, depuis des siècles, domine la vallée avec une majestueuse souplesse. Le pont en tubes de papier se compose quant à lui d’une fine paire d’arches en treillis à section triangulaire dont les tiges et entretoises sont assemblées à l’aide de câbles précontraints. Cette paire est reliée à un nombre équivalent de tubes en cartons, bien plus gros, sur lesquels repose le plancher constitué de marches en bois, à leur tour posées sur des structures métalliques. Les fondations sont réalisées à l’aide de caisses en acier et en bois lestées afin de permettre l’emboîtement, toujours en acier, avec la base des pannes. La largeur est relativement modeste (elle ne dépasse pas 6 mètres) tout comme la surface finale : 120 mètres carrés seulement. Le coût réduit de l’ouvrage correspond à la simplicité du projet, dont les phases d'ingénierie ont duré de février à mai 2007, mois où le pont a été monté avant d’être démonté à la fin de l’été. Entre temps, Le Monde n’a pas manqué de rebaptiser l’ouvrage : le « petit frère » du Pont du Gard.

Fabrizio Orsini

Location: Pont du Gard (France)
Site Area: 160 Ha Building
Area: 120m² Total Floor Area: 45m² Maximum Height: 6.5m Span: 22mX6m
Structure: Main Structure: Paper tubes/Metallic nodes
Secondary structure: Wood/Plastic and paper composite (UPM company-Finland)
Foundation Structure: Wood/steel boxes
Design Period: February 2007 to May 2007
Construction Period: July2007
Main Purpose (Project Type): Foot bridge
Client: EPCC of “Le Pont du Gard” Construction
Cost: 150.000 euro

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature