05-08-2011

REX/OMA : The Dee and Charles Wyly Theater

OMA,

Iwan Baan,

États-Unis, Dallas,

Temps libre, Theatres,

Design,

Vitre, Ciment,

abstract



REX/OMA : The Dee and Charles Wyly Theater
Le Dee and Charles Wyly Theater de Dallas n'a pas l'aspect d'un théâtre, mais pourrait à première vue être confondu avec un musée, un hôtel ou un des nombreux édifices de bureaux de la ville. Cet élan vertical prééminent de l'édifice, qui modifie l'impression de celui qui le regarde, est au contraire le résultat d'une série de choix de composition, dictés par le désir de montrer sa salle de spectacle à la ville en en rendant les murs transparents, et de choix techniques, qui ont multiplié la flexibilité de la configuration scénique et du parterre.
Le projet de l'agence Oma de Rem Koolhaas, qui a réalisé le nouveau bâtiment à la place du vieux Dallas Theater Center, a prévu de structurer toutes les fonctions de support à la scène et à l'activité du théâtre dans un édifice en forme de tour, dont la base soit entièrement constituée de la salle de théâtre. Sans les services accessoires techniques situés généralement autour de la scène, en la limitant et en l'isolant de l'extérieur, celle-ci aurait pu ainsi s'étendre sur toute la surface du rez-de-chaussée. Il s'agissait du premier pas vers l'ouverture visuelle de l'avant-scène sur la ville de Dallas, qui dans l'intention de Rem Koolhaas assume la forme et la signification d'une place couverte, une attraction culturelle en mesure d'attirer l'attention publique. La charge expressive de l'architecture a été confiée à la surprise de l'inversion structurale, où les étages fermés recouverts d'un parement en aluminium abritent les bureaux, les salles de répétition et les services techniques en haut de l'édifice, tandis que le bas avec l'auditorium proprement dit (auquel s'ajoute le foyer au sous-sol) présente des baies vitrées sur trois côtés, en donnant ainsi l'’impression particulièrement fascinante d'une structure suspendue.
Les 575 places assises peuvent par ailleurs, dans cette salle sans limites véritables, être déplacées ou même enlevées complètement. En ouvrant les portes vitrées basculantes, le parterre peut s'étendre à l'extérieur et englober la population dans le théâtre et inversement, en étendant les limites de la représentation et des décors.
Le concept que la culture appartient à la ville fait partie intégrante de l'histoire même du théâtre. Les représentations du théâtre classique, où toute la population sans distinction d'origine, de classe ou de culture participait, avaient lieu en plein air, à l'intérieur de machines sonores ingénieuses tels que le théâtre grec de Syracuse ou le théâtre de Dionysos dans l'Acropole d'Athènes, à proximité des lieux de culte et du gouvernement.
La nouveauté apportée par le concept de dialogue avec le paysage est que l'architecture peut ne pas être reconnaissable visuellement et renier l'urgence contemporaine d'avoir des édifices symboliques au niveau de la forme, pour y dissimuler au contraire le ferment, une créativité qui se révèle en s'en rapprochant et se dévoile totalement en assistant de l'intérieur à la représentation sur le décor de la ville de Dallas.
On peut comparer cette intervention, au niveau des objectifs et des résultats, à la restauration faite par Renzo Piano de l'auditorium Paganini dans l'ancienne sucrerie Eridania à Parme en 2001 : il s'agit, vu de loin, d'un complexe historique récupéré et parfaitement intégré dans le tissu urbain et, vu de l'intérieur, d'un espace culturel qui offre une nouvelle vision du parc et de la ville, que les baies vitrées introduisent dans la scène.

Mara Corradi

Projet : REX/OMA ( Joshua Prince-Ramus + Rem Koolhaas)
Responsables du projet : Erez Ella, Vincent Bandy, Tim Archambault et Vanessa Kassabian
Collaborateurs : Haviland Argo, Steve Chen, Dan Choi, Robert Donnelly, Selva Gurdogan, Jonathan Handel, Stine Hansen, Oke Hauser, Andrew Heid, Nahyun Hwang, Ashley Klein, Trine Kobbelvedt, Natalia Ibanez Lario, Soren Sigurd Larsen, Mads Kristensen, Filip Rem, Beatriz Ramo, Gro Sarauw, Max Schwitalla, Rooshad Shroff, Gregers Tang Thomsen, Lisa Tiedje, Angelica Trevino, Kristine Wander, Monika Wittig et Dolly Yarur
Commettant : Dallas Center for the Performing Arts
Lieu : Dallas Arts District, Dallas, Texas (États-Unis)
Projet des structures : Magnusson Klemencic Associates (Jay Taylor, Owen Kohashi, Lavina Sadhwani)
Projet de l'éclairage : Tillotson Design Associates (Suzan Tillotson, Christopher Cheap)
Projet de l'acoustique : DHV (Renz van Luxemburg, Ben Kok, Theo Raijmakers)
Supervision technique :
Surface utile brute : 7 700 m²
Fin des travaux : 2009
Structure en ciment et en verre
Revêtement en aluminium
Sol en ciment
Meubles : Quinze & Milan (Arne Quinze, Tom DeGres, Alain Gilles)
Photos : (c) Tim Hursley, Iwan Baan

www.oma.com
www.oma.eu

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×