28-11-2018

OFFICE Kersten Geers David Van Severen réalise la Solo House à Matarraña

OFFICE Kersten Geers David Van Severen,

Bas Princen,

Barcelone, Espagne,

Housing, Ville,

C’est à Matarraña (Espagne) qu’a vu le jour le deuxième ouvrage du programme de logements Solo Houses. Le projet d’OFFICE Kersten Geers David Van Severen pour cette nouvelle maison prend la forme d’un double anneau en béton aux murs transparents, perforés et coulissants.



OFFICE Kersten Geers David Van Severen réalise la Solo House à Matarraña
Située dans la région de Matarraña, un territoire montagneux se trouvant au sud de Barcelone, la deuxième Solo House est une expérience de logement s’inscrivant dans un ambitieux programme de construction « sans maître d’ouvrage » appelé Solo Houses. Après un premier bâtiment achevé en 2013 à Cretas d’après un projet du duo chilien Mauricio Pezo & Sofia von Ellrichshausen, on peut aujourd’hui admirer une autre maison de vacances expérimentale au sommet de l’un des plateaux de la Matarraña : la Solo House des belges OFFICE Kersten Geers David Van Severen.
Les deux ouvrages ont en commun le lieu - une terre rocheuse où les vignes et les oliveraies foisonnent au sein d’une végétation luxuriante - mais aussi le point de vue. Comme Solo Pezo, la villa d’OFFICE Kersten Geers David Van Severen semble vouloir se cacher au milieu des grands arbres, à l’instar d’un monument isolé et hiératique tourné vers la contemplation de la nature comme parcours quotidien.
Autre point commun, le matériau de construction : du béton apparent, à surface lisse, qui dessine dans le projet d’OFFICE Kersten Geers David Van Severen une géométrie rigoureuse, celle d’un anneau. Deux anneaux superposés en béton de 45 mètres de diamètre forment en effet le sol et le toit. Entre eux, on trouve en guise de support structurel, quatre rangées droites composées de huit colonnes apparentes, encore en béton. L’ouvrage peut être interprété métaphoriquement de multiples manières, de la soucoupe volante à la passerelle circulaire en verre coloré réalisée par l’artiste Olafur Eliasson sur le toit du musée d’art ARoS à Aarhus (Your rainbow panorama). Mais l’hypothèse avancée par Bas Princen, le célèbre photographe ayant pris les clichés de la Solo House, est elle aussi intéressante : il suggère que les architectes belges se sont inspirés du cerf-volant à treillis tétraédrique d’Alexander Graham Bell, qui a étudié ce type de « jouets » avant de se lancer dans la construction de vrais avions.
On pourrait donc dire que ce travail a un rapport, de manière indirecte, avec le vol. Son absence totale de liens apparents avec le sol - si l’on exclut la gravité de sa matière structurelle - nourrit l’idée d’une maison temporaire, comme l’est en effet une maison de vacances. Les pièces, qui comportent très peu de cloisons, sont divisées de manière fonctionnelle entre espace à vivre, zone de couchage, pièces pour les amis et piscine. Des murs transparents, à savoir des plaques de polycarbonate (encore un choix de légèreté) sur toute la hauteur segmentent le plan en quatre secteurs formant un carré vitré donnant sur l’intérieur de l’anneau. Vers l’extérieur en revanche les façades arquées sont réalisées en tôles perforées coulissantes, un moyen de créer une sorte de barrière perceptive tout en permettant un filtrage de la lumière.
Les invités sont accueillis par des intérieurs dépouillés aux sols en béton poli ainsi que par quelques œuvres d’art et des objets raffinés, comme les meubles de Richard Venlet et du cabinet Muller Van Severen.
Comme dans la Solo Pezo, la configuration générale est guidée par une recherche de symétrie, qui semble être le seul élément permettant d’établir la séparation conceptuelle entre l’ouvrage et son contexte naturel.
Dans cette exploration des frontières spatiales, dans l’indétermination entre intérieur et extérieur, entre protection et liberté, entre artificiel et naturel réside l’effort créatif de réduire l’espace construit, de le rendre presque invisible, de faire en sorte que ses atouts mettent en valeur les qualités naturelles de l’environnement. Une maison perçue comme lieu où il n’est pas nécessaire de se défendre, de se protéger, de s’isoler et de se cacher de la dimension sauvage. La transparence, la légèreté, la flexibilité, l’absence d’objets et de structures, de façon encore plus résolue que dans la Solo Pezo, asservissent ici l’architecture à une préexistence vierge en supprimant toutes les frontières.
Le choix d’une autosuffisance énergétique totale est parfaitement cohérent dans cette perspective, étant donné que le terrain n’est raccordé à aucun service.
Les panneaux photovoltaïques placés sur le toit en anneau fournissent de l’énergie thermique et électrique qui sera stockée, tandis que l’eau est extraite du sol et purifiée après utilisation. Ce qui est extraordinaire, c’est que l’artiste Pieter Vermeersch soit parvenu à transformer ces volumes techniques en une installation contextuelle grâce à de la peinture acrylique : les nuances des réservoirs cylindriques confèrent à l’apparence de cette maison une dimension picturale au sein d’une réalité représentée et mise en scène qu’illustrent très bien les dessins d’OFFICE Kersten Geers David Van Severen.

Mara Corradi

Architects: OFFICE Kersten Geers David Van Severen
Design Team: Kersten Geers, David Van Severen, Jan Lenaerts, Inga Karen Traustadottir, Pierre Gernay, Joshua Braegger, Jacopo Lugli, Santiago Giusto
Structural engineer: UTIL Struktuurstudies
Local Architect: Diogo Porto
Client: Solo Houses (Christian Bourdais)
Location: Matarrana, Spain
Gross useable floor space: 572 m2
Lot size: 1590 m2
Start of work: 2012
Completion of work: 2017
Materials: Concrete roof, Polycarbonate sheets, stretched aluminium make up the sliding facade. Polished concrete floors, polished inox on doors and cladding walls. Leather clad walls. Exposed I beams in glass facade. Concrete containers on roof, two of which artist Pieter Vermeersch applied gradient paint to.
Photographs: © Bas Princen

http://officekgdvs.com/
http://www.pietervermeersch.be
www.maniera.be
http://www.mullervanseveren.be

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×