30-07-2018

Nouveau siège en noir et blanc à Monterrey pour les designers mexicains Cadena Asociados

Cadena Concept Design,

The Raws,

Monterrey, Mexique,

Headquarters, Studio,

Interior Design,

Quel est le plus beau cadeau que peut se faire un designer ? Concevoir pour lui-même, en toute liberté et sans contraintes, à part celles qu'il s’impose. C’est la raison pour laquelle après une vertigineuse ascension ces dernières années, l’équipe d’Ignacio Cadena a décidé de créer elle-même son nouveau siège et de réaliser des locaux dont les moindres détails ont été conçus pour traduire l’identité déjà bien établie de ce cabinet dynamique et éclectique.



Nouveau siège en noir et blanc à Monterrey pour les designers mexicains Cadena Asociados

Floornature a déjà accueilli plusieurs fois C+A, Cadena Asociados, un cabinet mexicain bien déterminé à conquérir le monde. La première fois, remonte à 2014 avec le projet "Hueso", un restaurant à Guadalajara que le cabinet avait décidé de décorer de 10 000 os blancs. Un choix insolite qui avait fait le tour du monde. Au fil des années, le style de Cadena Asociados s’est affiné jusqu’à définir une méthode de conception précise, en grande partie basée sur des stimuli graphiques et visuels, sur l’utilisation d’accessoires - - comme le cadre d'une séance de shooting photo dans chaque espace créé - et sur un contexte très conceptualisé dès le départ. À juste titre, quand le moment de réaliser leur siège est arrivé, tout cela est naturellement devenu une partie intégrante du projet.

Le nouveau siège de Cadena Concept Design a été réalisé dans la zone industrielle de Monterrey (Mexique). Sa surface totale de 300 m2 a été répartie sur deux étages conçus de manière à ce que le projet créatif se concrétise par une grande facilité d’utilisation et non pas par de vides prétentions esthétiques. Comme le souligne le groupe de travail : « Nos nouveaux bureaux ont été conçus avec soin pour garantir que fonction et concept parlent la même langue ». Mais procédons par ordre. Le concept avant tout. L’idée fondatrice du projet est que les designers sont à la fois des scientifiques, capables de réfléchir et de calculer, et des hommes d’art intuitifs. C’est la raison pour laquelle l’impulsion créatrice peut aller jusqu’à subvertir les règles. Cette notion du rôle du designer se traduit par deux choix conceptuels précis, chromatique et matériel, qui incarnent le dualisme du concept. Les seules couleurs autorisées sont le blanc et le noir, avec une nette prédominance du blanc sur le noir pour des raisons de lumière et d’apparence. Quant aux deux matériaux utilisés le plus largement, mais pas exclusivement, il s’agit du métal pour les échafaudages ainsi que pour les meubles et du granito pour les sols et certains revêtements muraux.

Cette bichromie est le fruit d’un ensemble de règles qui, en dernière instance, génère une « macro-perception » de l’espace comme ensemble cohérent et fortement caractérisé tout en permettant la création de petits « micro-univers » créés par les personnes occupant les différents lieux de travail. Ces espaces sont émaillés d’une myriade de petits et de grands accessoires omniprésents dans les bureaux : « Tant que les objets sont blancs ou noirs, il est possible de tout amener pour créer son propre emplacement personnel, son micro-cosmos. » Le bureau devient ainsi le contenant des univers personnels des employés. Des univers qui symbolisent la beauté, la qualité et les compétences de chacun sans que l’esprit d’équipe ne soit jamais rompu du fait de l’identité collective de l’espace dans son ensemble, fort de ses règles et de ses dualismes.

Dans l’esprit d’Ignacio Cadena, le noir et le blanc ne sont plus, en définitive, deux entités distinctes, deux notions opposées. Ils deviennent au contraire deux parties d’une même substance, en équilibre, « comme le yin et le yang, la chaleur et le froid, le bon et le mauvais, le passé et le présent, la lumière et les ténèbres ». Deux parties intimement liées par une série de codes, voulus et acceptés par toutes les personnes présentes dans l’espace, des êtres humains qui entrent en collision en travaillant dans un même lieu tout en se complétant les uns les autres. C'est pourquoi C+A fonctionne si bien : le cabinet légitime en effet la réalité et les différences individuelles tout en restant dans un contexte d’intégration et de partage des règles et des objectifs. En d’autres termes : dignité et liberté d'expression.

Francesco Cibati

www.cadena-asociados.com
Projet et direction artistique : Ignacio Cadena, C+A
Chef de projet : Ana Ledinich
Contributions : Ideas Arquitectos, Mexmosa, Arte Creativo, Déjate Querer
Photographies : The Raws
Année : 2018
Surface : 300 m2


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×