05-02-2021

Murray Legge signe à Austin au Texas la Little Tiger Chinese Immersion School

Murray Legge,

Leonid Furmansky,

Austin, Texas,

Ecole,

Murray Legge a conçu à Austin au Texas le dernier pavillon de la Little Tiger Chinese Immersion School. Tout en respectant le Land Development Code, son bungalow s’inspire non seulement des villas des années 40 du quartier de North Loop mais aussi des écoles aménagées dans les premières églises américaines.



Murray Legge signe à Austin au Texas la Little Tiger Chinese Immersion School

Le nouveau pavillon de la Little Tiger Chinese Immersion School se trouve dans le quartier résidentiel de North Loop au nord du centre-ville d’Austin au Texas. Il a été conçu par le cabinet local Murray Legge Architecture, lauréat du prix du design 2020 de la Texas Society of Architects.
North Loop est un quartier résidentiel organisé en lotissements de petites villas entourées de végétation dans le prolongement d’Hide Park, le grand parc se déployant au-delà du centre d’affaires d’Austin. C’est ici qu’a vu le jour - dans la théorie et dans la pratique - la première école d’immersion en langue chinoise Little Tiger fondée en 2015 et s’adressant aux enfants de la maternelle jusqu’à l’âge de 10 ans. Adoptant une approche expérimentale de l’enseignement axée sur l’apprentissage de plusieurs langues dès la petite enfance, la Little Tiger Chinese Immersion School s’est progressivement transformée en structure rappelant un petit campus. L’ouvrage se distingue par une architecture insolite dont l’origine est indissociable du quartier et de l’l’histoire des établissements scolaires américains. Auparavant, la Little Tiger se trouvait en effet dans les salles de l’église baptiste de Ridgetop située dans le même pâté de maisons. Le fait que des édifices religieux accueillent des écoles dans leurs locaux était une pratique courante pour les premières communautés américaines.
Dans ce cas de figure, la compatibilité des espaces construits a également guidé les choix d’agrandissement ultérieurs de la direction de l’école. Au fil des années, l’école a racheté les bungalows résidentiels datant des années 40 à proximité de l’église pour y établir son siège et pour dispenser ces cours dans ces édifices entourés de jardins, aménageant même une aire de jeux à l’extérieur. Ainsi, conformément à un concept basé sur l’apprentissage en plein air et fruit d’une expérience directe, l’école a donné naissance à une structure en « citadelle » au sein de laquelle le dernier volume conçu par Murray Legge Architecture trouve parfaitement sa place.
Ne comptant actuellement que 3 collaborateurs, ce petit cabinet d’Austin affirme à propos de son activité : « Notre architecture révèle le potentiel extraordinaire de l’ordinaire. Notre processus créatif accorde beaucoup d’importance aux questions pratiques de la conception et nous examinons de très près la façon dont les matériaux, l’espace et la lumière peuvent engendrer des lieux aussi intéressants que séduisants. » Le projet du nouveau pavillon souligne combien le cabinet connaît bien non seulement l’esprit local mais aussi les catégories et les normes de construction en vigueur. Murray Legge avait déjà conçu l’école Griffin toute proche et avait donc acquis une certaine expérience des règles du Land Development Code d’Austin, en particulier celles à respecter en termes de compatibilité pour que les logements puissent être transformés en écoles ou églises de quartier. S’inscrivant parfaitement dans la configuration en noyaux reliés par des espaces verts, le dernier volume de l’école reprend la forme du bungalow mais en le dotant d’espaces bien éclairés et pensés pour l’enseignement.
Les règles d’urbanisme locales imposant une limite à la hauteur des constructions, la structure prend la forme d’un plan rectangulaire, ne contenant qu’une seule salle, coiffée par une toiture à pignon et à versants très prononcés à l’instar des premières églises américaines. Un grand puits de lumière vertical éclairant la mezzanine surplombe l’entrée tel un clocher.
Murray Legge a conçu des avant-toits très bas qui, aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur, ramènent les espaces à l’échelle des enfants. Le plan rectangulaire est divisé en deux parties : plus de la moitié est occupée par la salle de classe. La partie restante comprend le hall d’entrée avec les portemanteaux, deux blocs alignés pour les sanitaires et la cuisine de l’autre côté de l’entrée. Une longue fenêtre agrémentée d’une banquette permet aux enfants de s’asseoir pour jouer et pour lire tout en mettant en communication visuelle la classe et le jardin aménagé au nord. Les fenêtres sur le côté opposé, tout comme les bureaux, les chaises et le reste des meubles, sont adaptés aux enfants et conçus pour développer leur autonomie. Une abondante lumière indirecte s’ajoute à l’éclairage entrant par le haut du pignon où un puits de lumière continue atténue l’ensoleillement via une série de déflecteurs profonds posés à la verticale à l’intérieur d’une structure en treillis. Cette dernière, tout comme la structure du puits de lumière verticale, s’inspire des ouvrages de l’architecte Max Levy qui s’est souvent penché sur la relation entre les intérieurs des habitats et le fort ensoleillement du Texas.
Une réflexion sur la transformation du bâtiment vient enrichir cette conception simple et essentielle de la salle de classe où les acteurs principaux sont surtout et avant tout l’éclairage et les petits détails de l’agencement. Pour répondre à la demande des propriétaires d’assurer la possibilité de transformer ultérieurement l’école en logement conformément au zonage du quartier, Murray Legge a imaginé des espaces au rez-de-chaussée à même de devenir un grand séjour avec cuisine et sanitaires et a également ajouté une mezzanine aujourd’hui utilisée comme entrepôt et qui pourrait dans le futur se métamorphoser en zone de couchage.
En ce qui concerne la structure, les murs sont réalisés en panneaux de béton peints en blanc tandis que le toit est revêtu de métal : une palette de matières et de couleurs parfaitement adaptée au contexte du quartier et à l’aspect des autres bungalows. Ce choix ainsi que les autres décisions prises par les architectes ont été cruciaux pour donner naissance à un sentiment d’appartenance communautaire et pour assurer non seulement une identité commune au sein du petit campus mais aussi une parfaite adéquation avec les autres catégories de bâtiments du quartier.

Mara Corradi

Architects: Murray Legge Architecture
Completion Year: 2019
Gross Built Area: 68 mq c.a.
Location: Austin, Texas
Design Team: Murray Legge, Travis Avery, Benjamin Kaplowitz, Lincoln Davidson
Clients: Mike Osborne and Meggie Chou
Engineering: Fort Structures
Consultants: ATS Engineers (MEP), Urban Design Group (Civil)
Photographs: © Leonid Furmansky


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature