05-08-2011

Mazzanti : école élémentaire Timayui

Giancarlo Mazzanti, Equipo Mazzanti,

© Jorge Gamboa,

Colombia,

Ecole, Institutions,

Ciment, Céramiques,

Prix,

Le projet de la nouvelle école élémentaire de Giancarlo Mazzanti en Colombie se base sur le concept que l'architecture peut être un moyen de récupérer un quartier, favoriser la cohésion sociale et renforcer l'orgueil d'appartenance à un lieu. Quand un ouvrage devient un exemple de l'utilisation pondérée des ressources énergétiques, il mérite d'être signalé au Prix Architecture durable Fassa Bortolo.



Mazzanti : école élémentaire Timayui
L'éducation est un thème cher à Floornature qui a souvent présenté dernièrement des projets d'architecture de type récréatif et didactique, signalés non seulement pour leur composition architecturale tout à fait digne d'intérêt, mais aussi pour le rapport avec la culture, le territoire et l'esprit locaux (voir ci-dessous les liens avec les autres articles). Le projet de Santa Martha en Colombie est pour Giancarlo Mazzanti le douzième groupe scolaire. Il conjugue comme les autres l'évolution prévue et possible d'un édifice avec l'actualité et les conditions de vie difficiles d'une ville, afin de les améliorer. L'architecture peut être profondément enracinée dans le territoire par son langage et ses références au paysage, comme c'est le cas pour l'école de Timayui, où la couverture faite de cheminées de lumière en succession s'inspire des cimes des montagnes environnantes, mais aussi parce que la solution de composition finale a la force d'émerger du contexte, souvent inhospitalier et constitué d'habitations de fortune, en devenant immédiatement un signe urbain et le symbole du progrès social. Sans avoir recours à des solutions faciles pour faire de l'effet, Mazzanti a imposé les règles de la construction rationnelle, en concevant le projet sur un module à 3 volumes couverts, disposés en triangle et unis au centre par une cour hybride entre l'intérieur et l'extérieur : le module de base se relie aux autres selon de multiples combinaisons qui permettent d'utiliser au mieux le terrain du lot, de façon à ce que des expansions cohérentes futures soient possibles. La distribution des modules en trois volumes dessine des grandes cours/ jardin sur lesquelles donne chaque salle et dont chaque activité didactique peut ainsi profiter : le terrain disponible est entièrement utilisé sans édification intensive.
La structure de l'édifice reposant sur des murs portants en béton préfabriqué accélère les délais de construction (1 450 m² de surface construits en 7 mois) et facilite l'agrandissement futur du complexe. Mazzanti avait déjà appliqué le concept du module de base multiplié, qui permet de différencier la vision globale, dans son projet de l'école Flor del Campo à Cartagena, où les quatre parties principales au plan différent avaient en commun une seule clôture décorative et fonctionnelle, dessinée à partir d'un module en béton préfabriqué.
En observant une des sections du module de composition de Timayui, on note que le projet avec une cour intérieure ouverte, le dessin des fenêtres basses et l'ouverture supérieure des cheminées crée à la fois une bonne ventilation naturelle qui réduit la consommation d'énergie pour la climatisation des locaux et un éclairage ambiant correct, grâce aussi aux surfaces internes blanches qui diffusent la lumière naturelle, en rendant chaque salle claire et bien aérée. De telles astuces conceptuelles, tout comme le recyclage de l'eau de pluie et des eaux usées en faveur de la communauté et la gestion correcte des déchets, en partie utilisés pour le compostage, sont devenus un exemple de bonne gestion d'un service collectif que la population a appris à comprendre et à apprécier comme fleuron de sa communauté.
En tant que symbole de la population, le nouveau groupe scolaire Timayui peut être considéré un bien social qui s'explique et se transmet aux nouvelles générations à travers la didactique.

Mara Corradi

Projet : Giancarlo Mazzanti
Collaborateurs : Susana Somoza, Andrés Sarmiento, Néstor Gualteros, Oscar Cano et Lucia Largo
Commettant : Santa Martha Town Hall, Carulla Foundation
Lieu : Santa Martha (Colombie)
Projet des structures : Nicolas Parra
Surface utile brute : 1 450 m²
Surface du lot :
Début du projet : 2010
Fin des travaux : 2010
Structure en ciment préfabriqué
Revêtement extérieur : mosaïque en céramique
Photos : (c) Jorge Gamboa

www.giancarlomazzanti.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature