17-01-2020

Le cabinet Trace Architecture Office signe l’hôtel Tsingpu Tulou Retreat à Fujian en Chine

Hua Li - TAO,

Fujian, China,

Hotel,

Tsingpu Tulou Retreat : tel est le nom de l’hôtel conçu par le cabinet Trace Architecture Office à l’intérieur d’un ancien complexe de tulou du Fujian dans le sud-est de la Chine. Cette restauration minutieuse a permis de convertir les espaces de ces bâtisses traditionnelles qui accueillaient par le passé des familles entières.



Le cabinet Trace Architecture Office signe l’hôtel Tsingpu Tulou Retreat à Fujian en Chine

Hue Li et son cabinet Trace Architecture Office se sont attelés à restaurer et à aménager pour le transformer en hôtel - le Tsingpu Tulou Retreat - un ancien complexe de bâtisses traditionnelles tulou situé dans le village de Taixa (province du Fujian dans le sud-est de la Chine).
Encore très utilisées comme habitations par des clans ou des communautés, les tulou du peuple Hakka constituent un modèle d’architecture aujourd’hui considéré comme inestimable. Ces édifices ont regagné tout leur prestige en 2008, date à laquelle l’UNESCO a inscrit au patrimoine mondial de l’humanité pas moins de 46 sites de tulou du Fujian en tant qu’ « exemples de bâtiments exceptionnels de par leur tradition de construction et leur fonction. Ils constituent un modèle unique de peuplement humain, fondé sur une vie en communauté et des besoins défensifs tout en maintenant une relation harmonieuse avec leur environnement ».
Comme l’ont souligné les architectes, les bâtiments faisant l’objet de la restauration et de la transformation souhaitée par Beijing Origin Inn Group dataient en partie de la dynastie Qing et en partie du XXe siècle. Occupant une surface d’environ 3700 m2, le complexe se compose de trois bâtiments résidentiels principaux de deux étages, d’un autre édifice plus petit et d’annexes. Ils sont aujourd’hui tous réunis dans une seule structure caractérisée par des espaces publics au rez-de-chaussée et des chambres à l’étage.
Taixa est un village de montagne entouré de forêts de pins et de bambous. Il est traversé par une rivière qui coupe également en deux la Tsingpu Tulou Retreat. Le paysage fait partie intégrante du projet qui prévoit notamment le réaménagement des berges et la création de sentiers pédestres jalonnés de barrières en bois ainsi que d’un sol en pierres et en planches comme autrefois.
Structures en terre utilisées avant tout à des fins d’habitation et de défense, les tulou se distinguent par leur plan carré ou circulaire ainsi que par leur grande cour centrale. Particulièrement compacts et sans fenêtres au rez-de-chaussée, les murs des tulou étaient épais afin de conserver la chaleur en hiver et de défendre les familles entières qui y vivaient. Tous les espaces professionnels et commerciaux s’ouvraient sur la cour au rez-de-chaussée tandis que les logements, avec leurs balcons ouverts et continus qui favorisaient les échanges entre les habitants, se trouvaient aux étages. Dans la mesure où la vie des habitants se déroulait dans la cour, symbole par excellence du clan ou de la communauté, les constructions ne présentaient à l’extérieur que de petites ouvertures d’aération. Parallèlement à la terre, aux pierres et aux matériaux de récupération tels que la paille qui étaient compactés et destinés à la maçonnerie, la matière la plus employée pour la construction des tulou était le bois, utilisé pour les fenêtres, les volets et les balcons.
Le projet du cabinet préserve le caractère exceptionnel de ce type de structure, reproduit pendant des siècles dans la région du Fujian. Pour ce faire, il restaure les édifices en remplaçant tous les matériaux usés par le temps et en réadaptant les espaces selon les critères architecturaux actuels. Tout cela en aménageant les pièces conformément au nouvel usage grâce à des meubles neufs et modernes.
Le projet est axé sur la requalification de la cour extérieure bordée par la rivière et comprise entre deux volumes en maçonnerie ainsi qu’une annexe plus basse, à l’origine entièrement en bois. Sous-utilisée dans le temps puis laissée à l’abandon, cette cour mêlant parties en béton coulé et parties jonchées d’herbes a aujourd’hui été repensée de manière à devenir le cœur même du complexe hôtelier. Plusieurs sols en galets et en pierre définissent des chemins et des espaces de détente pour les clients tandis que des arbustes ont été intégrés, sans toutefois prendre le dessus. Toutes les façades intérieures ont été restructurées de manière à faire réapparaître les matériaux d’origine sans perdre la patine du temps, une façon de souligner l’ancienneté des bâtiments et de mettre en exergue leur histoire dès le premier coup d’œil. Le bâtiment annexe a été entièrement reconstruit et transformé en galerie couverte en utilisant de la pierre pour la structure et pour le toit et en conservant le bois pour la façade intérieure, désormais constituée de volets pliants. Les détails caractéristiques des tulou, notamment les décorations des avant-toits finement sculptées dans le bois, ont été reproduits là où ils avaient disparu.
Cette grande cour donne accès aux trois bâtiments principaux d’origine via des portails décorés menant directement aux cours individuelles. Ici, les façades en bois sculpté des boutiques et des artisans ont en partie été conservées et restructurées et en partie détruites afin de donner naissance à des espaces couverts mais ouverts. La circulation interne se fait entièrement via les cours de façon à permettre aux clients de partager et de profiter en toute liberté des espaces centraux. Les cloisons de séparation superflues des étages supérieurs ont été démolies et, la structure, lorsqu’elle était détériorée, a été remplacée conformément à celle d’origine.
À l’intérieur, les anciens éléments structurels, notamment les fermes ainsi que les façades donnant sur la cour et foisonnant de détails malgré la sobriété générale, créent une parfaite continuité avec les parties reconstruites. L’annexe, qui étreint la cour principale, se distingue par un détail d’une grande beauté : le mur extérieur, qui donne sur la rivière en formant un L, est constitué par une superposition de nombreuses tuiles dont on ne voit que le profil incurvé de plus petite taille. Le mur semble ainsi composé d’un amas de fins fragments, à première vue méconnaissables, ce qui explique leur aspect si fascinant. La perception de cette façade apparemment lisse est sublimée, pour ceux qui la contemplent, par de nombreuses nuances qui la rendent particulièrement étonnante. Un superbe détail architectural qui, sans contraster avec les éléments plus anciens, souligne la qualité et la valeur du projet contemporain.

Mara Corradi

Architects: HUA Li / TAO (Trace Architecture Office)
Design team: HUA Li, Zheng Jingwei, Zhang Feng, Lai Erxun, Jin Longqiang, Rocco Felice Corini, Liu Wenjuan, Shi Ailun, Duan Qi.
Structural engineer: Ma Zhigang, Sun Kai
MEP engineer: Lv Jianjun, Li Xin, Zhou Yong, Li Wei
Client: Beijing Origin Inn Group
Location: Taxia Village, Nanjing County, Fujian, China
Floor area: 3913.74 sqm
Structural system: Timber/Steel/Reinforce concrete structure
Design: 2015
Construction:2016-2017
http://www.t-a-o.cn/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature