11-10-2019

La Cooperativa d’arquitectes Lacol signe La Borda (Barcelone)

Cooperativa d’arquitectes Lacol,

Lluc Miralles, Gabriel Lopez,

Barcelone, Espagne,

Housing,

Dans le complexe de Can Batlló à Barcelone, un groupe d’habitants a décidé de s’unir pour répondre à la demande de logements abordables et respectueux du développement durable. Le projet de la Cooperativa d’arquitectes Lacol a donné naissance à un habitat groupé, La Borda, s’inspirant des maisons traditionnelles du sud de l’Espagne : les corralas



La Cooperativa d’arquitectes Lacol signe La Borda (Barcelone)

Réalisé en collaboration avec le cabinet d’architecture Lacol, le complexe résidentiel La Borda à Barcelone est un bel exemple d’organisation d’usagers unis pour lutter contre la spéculation immobilière. À une période et dans un quartier de la ville particulièrement propices aux modèles communautaires, la Cooperativa d’arquitectes Lacol a, en quelque sorte, appliqué son approche professionnelle au projet architectural La Borda.
Revenons un peu en arrière. La Borda est une émanation du réaménagement de Can Batlló, un ancien site industriel textile désaffecté du sud-ouest de Barcelone transformé en centre culturel dans le cadre d’un projet participatif lancé en 2011. La construction d’HLM, quasi inexistante en Espagne, répondait aux prescriptions du Plan métropolitain général (PGM) de Barcelone de 1976 que la municipalité n’avait toutefois jamais concrétisé jusque-là. La Borda cooperativa d’habitatges en cessió d’ús commença par s’intéresser à des processus alternatifs, à mi-chemin entre achat et location, inspirés de ce qui se faisait déjà avec succès au Danemark. Plusieurs partenaires répondirent à l’appel, notamment une coopérative pour la gestion du budget et Coop57, une banque spécialisée dans le financement de projets à finalité sociale tels que celui-ci. Il fut demandé à Lacol d’élaborer un projet de cohabitat à prix abordable faisant participer les futurs occupants tout au long du processus de conception. Habilités à coproduire leurs maisons ainsi que le circuit d’espaces semi-publics annexes (en tant que membres de la coopérative propriétaire), les usagers choisirent de manière beaucoup plus responsable les matériaux, les techniques de construction et l’organisation spatiale. Misant sur le développement durable, notamment en termes économiques, ils ont ainsi pu réaliser des appartements plus accessibles et mieux adaptés à leurs besoins concrets.
Donnant sur la Carrer de la Constitució, à la limite nord du complexe de Can Batlló, l’ensemble résidentiel de La Borda comprend 28 logements sur 6 étages bâtis sur un terrain concédé par la municipalité à la coopérative à un loyer privilégié pendant 75 ans. Comme l’explique Carles Baiges, architecte et sociologue de Lacol habitant à La Borda, l’infrastructure est définie par une matrice homogène d’unités domestiques qui génère un type d’hébergement non hiérarchisé : le projet prévoit en effet des appartements de trois tailles différentes (40, 60 et 75 m²), fruits de l’ajout de modules et imaginés comme des espaces modulaires grâce à de simples murs en bois.
Les espaces communs sont appréhendés comme des extensions de l’espace privé où chaque famille peut se rencontrer et effectuer des activités ensemble : une cuisine avec salle à manger pour des moments conviviaux, une buanderie, des salles polyvalentes pouvant être réservées via une application, des chambres pour les invités ainsi que des salles pour le sport et le bien-être. Comme le souligne Lacol, ces espaces occupent 25 % de la surface construite alors que dans les immeubles multifamiliaux classiques, ce pourcentage ne dépasse généralement pas 10 % et ne concerne que les voies de passage entre la rue et le logement. Dans la mesure où elles centralisent certaines fonctions, les pièces partagées ont absolument augmenté les ressources mises à la disposition de tous et ainsi réduit les gaspillages économiques des logements individuels.
La structure architecturale rappelle les « corralas », des habitations populaires typiques du centre-sud de l’Espagne et très communes à Madrid caractérisées par une cour entourée de grands balcons reliés entre comme des couloirs aérés sur plusieurs étages. Dans le complexe de La Borda, non seulement la première rangée de petites maisons donnant sur Carrer de la Constitució mais aussi les plus grands logements intérieurs tournés côté sud en direction de Can Batllò donnent sur une cour excentrée. Tous les types d’appartements peuvent ainsi profiter de deux façades, un élément fondamental pour une bonne ventilation naturelle. Les « balcons » ainsi obtenus se transforment en grands espaces relationnels où l’on passe pour atteindre la porte de sa maison, où l’on cultive des plantes, où l’on s’arrête pour discuter. Comme dans les anciennes corralas, la structure de ce complexe est en bois. Léger et renouvelable, le bois lamellé croisé se distingue par un coût de production beaucoup moins élevé et des délais de pose réduits par rapport aux matériaux de construction conventionnels tels que l’acier et le béton.
Une chaudière biomasse pour le chauffage figure parmi les solutions bioclimatiques adoptées. La cour est couverte par une serre qui permet de capter les rayons du soleil en hiver et d’obtenir un effet cheminée forçant la ventilation naturelle en été.
Dans le contexte de crise économique touchant Barcelone depuis 2008, le modèle démocratique et respectueux du développement durable de La Borda a donné l’exemple. Cette même coopérative Lacol participe actuellement à d’autres projets immobiliers collaboratifs tels que la Cooperativa de viviendas La Raval à Manresa, l’espace La Modelo ainsi que la requalification d’un espace dans le quartier populaire de Sants pour accueillir plusieurs organisations coopératives. L’objectif à long terme est de transformer la ville en faisant participer activement ses habitants à la création de logements privilégiant la qualité plutôt que les lois du marché, un processus dans lequel l’architecte fait partie d’un ensemble non hiérarchisé d’acteurs et contribue à traduire les besoins des individus en termes spatiaux.

Mara Corradi

Architects: Cooperativa d’arquitectes Lacol
Client: La Borda, cooperativa d’habitatges en cessió d’ús
Location: Carrer de la Constitució 85-89, Barcelona
Built surface: 3000 sqm
Project: 2014
Construction: 2017 - 2018
Contributors: Arkenova, Miguel Nevado, AumedesDAP, Societat Orgànica, PAuS (Coque Claret i Dani Calatayud) and Grisel·la Iglesias (Àurea acústica)
Photographs: © Lluc Miralles (1-14), © Gabriel Lopez (15-17)

http://www.lacol.coop

Premi Ciutat de Barcelona 2018
Premi d’Obra Construïda en arquitectura del BBConstrumat 2019
Premi especial a la innovació als European Responsible Housing Awards 2019
Guanyador als Premis Catalunya Construcció 2019 en la categoria de direcció d’execució d’obra (Xavier Aumedes i Gemma Rius) i seleccionat en la categoria d’Innovació en la construcció


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×