27-01-2021

Hames Sharley réalise le Scarborough Beach Life Saving Club

Hames Sharley, Joel Barbitta,

Joel Barbitta,

Perth, Australia,

Sports et bien-être,

Le Scarborough Life Saving Club a trouvé un nouveau siège dans le cadre de la refonte du front de mer de Scarborough Beach à Perth en Australie-Occidentale. Auteur du projet, le cabinet d’architecture Hames Sharley a basé le développement de son projet sur de nombreuses rencontres avec les parties impliquées dans l’utilisation du littoral. Cette démarche a permis de donner naissance à une architecture complexe aux formes organiques et à faible impact énergétique s’élevant sur deux niveaux et s’avançant, comme ses usagers, vers les vagues de l’océan Indien.



Hames Sharley réalise le Scarborough Beach Life Saving Club

Le cabinet d’architecture australien Hames Sharley vient de réaliser le nouveau siège du Scarborough Surf Life Saving Club, une célèbre institution de la station balnéaire et du sport de surf du même nom se trouvant dans la ville de Perth. Le projet d’Hames Sharley pour le nouveau siège du club s’inscrit dans un plan de réaménagement plus vaste concernant l’intégralité du littoral et ayant pour but d’attirer et de séduire la grande communauté de surfeurs gravitant autour de Scarborough Beach.

Les objectifs et les principes de conception clés du Surf Club ont été définis dès les toutes premières phases du projet dans le cadre de plusieurs ateliers menés avec l’ensemble des parties prenantes. Ces ateliers ont permis - sans s’y limiter - d’arriver à des décisions conceptuelles concernant le projet et notamment au choix d’en faire un lieu attrayant, animé et inclusif s’intégrant parfaitement avec les édifices déjà construits et accordant une priorité aux espaces ouverts. Ces rencontres se sont tout d’abord concentrées sur la nature du Scarborough Surf Life Saving Club en se fixant pour objectif de répondre à la question suivante : « Quel rôle le SLSC et les services de plage exercent-ils ?»;

Après ces considérations initiales, Hames Sharley a basé son approche créative sur le diptyque « sable et mer », deux éléments constituant l’essence même du littoral. Cette double identité s’est traduite par une structure en forme de V se détachant du front de mer et comprenant d’une part une aile en béton symbolisant le sable et abritant les services ainsi que toutes les fonctions essentielles et, d’autre part, une aile transparente comme la mer accueillant une vaste salle polyvalente. De grandes baies vitrées alternent ici avec de fins éléments en béton rappelant des planches de surf inclinées qui permettent d’admirer l’océan Indien dès l’entrée. En plus de jouer un rôle structurel et esthétique, les dalles en béton garantissent la masse thermique requise pour obtenir le certificat énergétique ESD.

Situé au niveau de la plage, l’étage inférieur est intégré à la promenade longeant le littoral au gré de laquelle les visiteurs peuvent contempler la mer. Le Scarborough Surf Life Saving Club accueille ici une salle de sport, un espace de formation théorique, des sanitaires communs et une grande remise pour ses équipements. Une cour prévue pour effectuer des activités en plein air a été aménagée dans le périmètre de la structure tournée vers la mer. La partie exposée de ce dernier est habillée de bois afin de conférer à l’espace une atmosphère tranquille, naturelle et accueillante. La tour de garde qui se détachait déjà du terre-plein du front de fer a été revêtue en partie de pierres calcaires et en partie de bois. Hames Sharley l’a ainsi reliée matériellement à la fois au nouveau siège du club et aux remparts présents sur la plage depuis longtemps.

Comme le soulignent les architectes : « dès le début, Hames Sharley a abordé le projet comme un exercice d’urbanisme. Les aspects tels que les installations, les couloirs panoramiques, l’intégration et le microclimat ont tous été analysés avec les parties concernées avant même de concevoir les formes de l’édifice. Une fois ces problématiques clairement définies, les architectes ont appréhendé l’ouvrage comme une série d’espaces positionnés de manière à embellir et à mettre en valeur tout le quartier. Les espaces réalisés à l’extérieur sont en effet tout aussi importants que les espaces intérieurs. »

L’un des premiers choix d’Hames Sharley a été de diviser l’ouvrage en zones opérationnelles - à l’étage inférieur - et en zones de direction et d’accueil à l’étage supérieur, au niveau de la promenade. En traversant le Surf Club, cette dernière donne en particulier naissance à un escalier public permettant d’accéder à la cour et à la plage situées en contrebas.

En termes de développement durable, Hames Sharley a décidé d’utiliser plusieurs sources d’énergie et notamment des panneaux solaires, de réutiliser les eaux grises et de surveiller les consommations. Et cela ne s’arrête pas là… Comme le soulignent les architectes : « Les solutions choisies qui s’avèrent les plus performantes sont les solutions passives permettant de minimiser la consommation d’énergie, comme des fenêtres pouvant être complètement ouvertes ou la réduction de l’ensoleillement direct ».

Francesco Cibati

Project: Hames Sharley
Client: Metropolitan Redevelopment Authority / City of Stirling / Scarboro SLSC
Location: Perth, Australia
Awards: Best Planning Ideas - Large Project Planning Institute of Australia (WA) – 2018; Best Government & Public Use Development - UDIA WA Award for Excellence – 2018
Project Budget: $13000000
Photography: Joel Barbitta


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature