01-07-2020

Giuseppe Tortato Architetti émotions et nouveau récit pour un attique de Padoue

Giuseppe Tortato,

Padoue, Italie,

Appartement, Residences,

C’est à Padoue, en plein centre historique, à deux pas de l’église des Érémitiques et de la chapelle des Scrovegni, que l’architecte Giuseppe Tortato a signé le projet d’intérieur d’un attique situé dans un immeuble du 18e siècle. Une intervention qui a permis à l’appartement de susciter à nouveau des « émotions », en le libérant des superfétations fruit d’une rénovation sommaire réalisée dans les années 80, en rehaussant les structures en bois existantes et en créant un nouveau récit fascinant qui unit toutes les pièces.



Giuseppe Tortato Architetti émotions et nouveau récit pour un attique de Padoue

Construire et susciter des « émotions » avec l’architecture, concevoir « une maison qui embrasse celui qui l’habite et celui qui accueille, qui surprend et qui émeut », c’est l’objectif du projet d’intérieur signé par le cabinet Giuseppe Tortato Architetti à Padoue. L’architecte Giuseppe Tortato est intervenu dans l’attique d’un immeuble du 18e siècle, situé dans le centre historique de la ville de Padoue, à deux pas de l’église des Érémitiques et de la chapelle des Scrovegni. L’attique avait fait l’objet d’une première rénovation sommaire dans les années 80, et la situation dans laquelle l’architecte et son équipe l’ont trouvé était assez critique. En effet, il s’agissait d’un attique « vertical » sur trois niveaux, constitué de l’union de pièces et d’espaces nés à des époques différentes. Une composition qui semblait dépourvue d’une vue d’ensemble, confuse et désagrégée, dans laquelle les pièces ne suscitaient aucune émotion, bien qu’elles disposaient d’un potentiel intéressant.

Ainsi, l’architecte Giuseppe Tortato a avant tout entrepris un « nettoyage » de l’espace, en éliminant toutes les superfétations et en exaltant les structures en bois existantes. Une opération destinée à redonner de la lumière aux pièces et à créer un ordre pour pouvoir construire un nouveau récit de l’espace. L’idée fondamentale était de créer une maison « refuge », un espace domestique et confortable où le maître d’ouvrage et ses proches puissent s’adonner à leurs activités et à leurs loisirs, tout en restant toujours unis, mais aussi un espace dynamique avec des pièces et des lieux spéciaux afin d’accueillir des invités et des amis. Une idée que l’architecte Giuseppe Tortato concrétise en exploitant les doubles hauteurs et les dénivelés, et en insérant dans l’attique de nouveaux volumes de verre et de verdure qui viennent rompre les schémas classiques des pièces. Les volumes et les estrades suspendues accentuent les doubles hauteurs et les dénivelés originaires de l’attique, autant d’éléments et d’acteurs du nouveau récit que l’architecte écrit pour la maison et qui, comme chaque habitation, commence à l’entrée et connaît son dénouement dans la grande salle.
La salle est au cœur de l’ensemble du projet, dominée par des couleurs et des matériaux naturels, c’est la « place » de la maison qui permet d’accéder à d’autres pièces et aux espaces spéciaux. À côté de l’entrée, par exemple, un grand mur végétal sert de fond au piano, dont la présence est mise en évidence par sa position surélevée sur une estrade, par la verdure et par la lumière naturelle provenant de la fenêtre et des lucarnes au plafond. Du côté opposé, le bureau donne sur le séjour grâce au « caisson en verre » qui le contient. Les estrades délimitent les pièces, apportent du dynamisme, mais ne les séparent pas physiquement, ainsi une nouvelle estrade met en évidence le coin de la cheminée. Au centre de la scène réside un grand divan qui, d’un côté, permet de profiter de la chaleur du vieil âtre, et de l’autre, donne sur le nouveau monolithe qui contient la TV et les autres appareils technologiques de la maison. Enfin, une grande estrade comprend la salle à manger, séparée de la cuisine par une paroi vitrée.
L’espace nuit se trouve dans la mansarde supérieure, qui est accessible grâce à un escalier caché visible depuis la salle à manger. L’escalier permet également d’accéder à la « petite terrasse à thé », un espace détente où l’on peut lire et écouter de la musique, réalisé sur un balcon vitré en saillie qui entre dans l’espace à double hauteur du séjour.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Giuseppe Tortato Architetti

Project: Giuseppe Tortato Architetti
Partner in charge: arch. Giuseppe Tortato
Team: arch. Marco Bettalli, arch. Cerri Stefania, dott. Mauro Magnoni
Consultants:
Electrical systems: Assi Ingegneria SRL – Pioltello – MI
Mechanical aero hydraulic systems: Studio Termotecnico Associati Mandelli-Concorezzo – MI
Green project: Studio Gegko (arch. Beatrice Testini, arch. Simone Romano)
Structural Engineering: Studio Tecnico Altare Ing. Marco Altare – Monza-MI
General Contractor: Pajaro Costruzioni arch. Pajaro Franco - Padova
Area: 200 mq
Date: august 2018 - july 2019


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature