03-06-2020

Floating Cubes de Younghan Chung Architects

Younghan Chung Architects,

Cheongwon-gu, Korea,

Residences,

Au centre de la Corée du Sud, sur les rives d’un lac artificiel où la beauté de la nature a été flétrie par l’intervention humaine, Younghan Chung Architects a réalisé une habitation expérimentale visant à donner aux occupants l'impression d’être plongés au cœur d’une nature imprévisible. Le terme « Floating Cubes » décrit bien la structure imaginée par Younghan Chung : une succession de cubes indépendants se reflétant sur trois plans d’eau distincts et reliés entre eux par des éléments de liaison et des passerelles.



Floating Cubes de Younghan Chung Architects

Cabinet coréen situé à Séoul, Younghan Chung Architects se consacre depuis longtemps à la recherche et à l’expérimentation dans le domaine résidentiel ainsi qu’à la conception théorico-architecturale applicable à l’habitat contemporain. L’une de ses dernières réalisations dans ce contexte s’appelle Floating Cubes, un ouvrage situé sur les rives d’un lac artificiel créé pour collecter l’eau destinée à l’agriculture. Le terrain a été creusé afin de donner naissance à des terrasses avant d’être divisé en un lotissement ponctué de propriétés séparées par des murs en pierre. La création de ce lotissement a entraîné la construction rapide de nombreuses maisons et transformé l’ensemble du quartier en grand chantier. Malgré la volonté du client de disposer de végétation, il était impossible de reproduire la beauté de la nature à l’intérieur de la propriété dans la mesure où toute tentative aurait donné lieu à un résultat artificiel.

Un tel contexte de départ peut se révéler périlleux pour un architecte qui se demande comment rendre agréable la vie dans un lieu qui était sauvage il y a seulement quelques années et qui est aujourd’hui dégradé par l’activité humaine. Malheureusement, le progrès est aussi inéluctable que l’écoulement du temps et il incombe à l’architecte de répondre à cette question.

Chung Younghan a décidé de mettre en pratique une expérimentation élaborée au fil de ces 20 dernières années en la synthétisant dans l’ouvrage Floating Cubes, une habitation dont la surface bâtie ne dépasse pas 80 m² composée - comme son nom l’indique -par un ensemble de 7 cubes de même taille (environ 3x3 m) donnant sur trois plans d’eau de profondeurs différentes reliés par un système de passerelles et de plateformes.

L’eau joue ainsi un rôle fondamental dans le projet d’habitation de Younghan Chung Architects dans la mesure où l’expérience n’est pas seulement visuelle mais aussi physique. Toutes les activités - jouer, lire et même cuisiner ou faire de la gym - peuvent en effet être effectuées au ras de l’eau. Il faut noter que les trois profondeurs distinctes des bassins situés en-dessous de la maison créent autant d’espaces différents : un petit étang zen, d’à peine 50 cm de profondeur, une petite piscine pour faire jouer les enfants d’1 m de profondeur positionnée au milieu du plan, entre les 7 cubes flottants et enfin, sur le côté ouest de l’ouvrage, un plus grand bassin, d’1,50 m de profondeur pour permettre aux adultes de nager. Lorsque l’on franchit le seuil de la maison, on saisit immédiatement sa nature expérimentale. L’idée clé du projet réside dans l’indétermination des espaces, délibérément souhaitée pour laisser une liberté de choix de vie totale à l’intérieur des Floating Cubes. Deux blocs abritent des lits et des sanitaires. Deux autres blocs accueillent de petites cuisines et des tables basses pour les repas. Un autre cube correspond au bassin couvert tandis que les deux derniers volumes restent anonymes et donc librement utilisables au gré des besoins quotidiens. Afin de donner l’idée d’un terrain naturel non aplani, le niveau du sol change partout dans la maison. Cet effet est renforcé par la présence de passerelles inclinées et par des marches entre les cubes.

Le blanc domine aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des Floating Cubes. L’extérieur de la maison est entièrement revêtu de tôles d’aluminium émaillées de couleur blanc mat. Les murs intérieurs sont toujours en stuc blanc agrémenté, afin de créer un contraste raffiné, de quelques inserts et revêtements en bois. Le sol, enfin, a été réalisé en coulant des gravillons de différents diamètres tendant vers des couleurs chaudes.

Le dédale de croisements et de carrefours qui donne naissance aux Floating Cubes constitue en définitive la traduction architecturale des aléas de la nature, un cadre à même de donner aux occupants un sentiment de liberté indissociable de l’absence de contraintes. Au fil des années, même la végétation des rives du lac artificiel, creusé à même la terre aride, reprendra ses droits et donnera l’impression d’un lac naturel, refermant ainsi le cercle qui englobe de manière indissoluble l’homme, la nature et l’architecture.

Francesco Cibati

Architect : Younghan, Chung / Younghan Chung Architects
Location : 196-9, Seongsan 2-gil, Ochang-eup, Cheongwon-gu, Chungcheongbuk-do, Korea
Programme : Residence
Site area : 402.00m2
Building area : 80.26m2
Height : 4.10m
Building to land ratio : 19.97%
Structure : Light steel & wood construction
Exterior finishing : Aluminum pannel
Interior finishing : paint on two sheets of plaster board, urethane finishing
Construction : kejun Lee / Dwelling Partners
Design period : Dec.2016 - May. 2017
Construction period : Jun. 2017 - Feb. 2018
Completion : Feb. 2018
Pictures: Yoon Joon Hwan, Younghan Chung Architects


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature