25-01-2018

Exposition Sol LeWitt Between the Lines et l'architecture

Francesco Stocchi, Sol LeWitt, Rem Koolhhas,

Milan,

Exposition,

Arts, Exposition,

L'exposition en cours à la Fondation Carriero, organisée par Francesco Stocchi et Rem Koolhaas explore la relation entre l'architecture et le travail de l'artiste américain Sol LeWitt.



Exposition Sol LeWitt Between the Lines et l'architecture

Dix ans après la disparition de Sol LeWitt, la Fondation Carriero présente l'exposition Sol LeWitt Between the Lines, qui crée un dialogue à trois voix (oeuvre d'art, architecte, commissaire) pour offrir un nouveau point de vue de la pratique de l'artiste américain. Un projet que le commissaire Francesco Stocchi a réalisé avec la collaboration de l'architecte Rem Koolhaas, pour la première fois en qualité d'organisateur d'une exposition d'art. La rétrospective retrace toute la carrière de l'artiste par la présentation d'un remarquable corpus d'œuvres, des sept célèbres Wall Drawings aux sculptures, telles que Complex Form et Inverted Spiraling Tower, jusqu'à la série photographique Autobiography. Sous réserve des principes et des normes sur lesquels se base la pensée de l'artiste états-unien, le projet d'exposition se propose d'en explorer les contours. En particulier, en partant des particularités du siège de l'exposition, il explore la relation entre le travail de Sol LeWitt et l'architecture. Between the Lines propose au visiteur une grille de lecture innovante, visant à reformuler l'idée que c'est l'œuvre d'art qui doit s'adapter à l'architecture jusqu'à renverser le concept de site-specific.

L'objectif ambitieux et innovant de l'exposition, selon l'affirmation même du commissaire, est de “dépasser la rupture qui sépare traditionnellement l'architecture de l'histoire de l'art”. La proximité entre la figure de l'artiste et de l'architecte ressort à partir du texte “Paragraphs on Conceptual Art”, publié par LeWitt en 1967 sur le magazine “Artforum” et encore aujourd'hui fondamental pour la compréhension de l'art conceptuel. Dans ce texte LeWitt définit la priorité de la conception par rapport à l'exécution. L'objet, oeuvre d'art, est moins important comparé à l'idée et au processus qui l'ont engendré. L'analogie avec le travail de l'architecte est donc immédiate car celui-ci, une fois complété le projet de son œuvre, en confie la réalisation à quelqu'un d'autre. L'attention sur la méthode, sur les règles et non pas sur le résultat en soi-même rend les œuvres de LeWitt immortelles puisqu'elles sont capables de se renouveler à chaque fois. Il ne s'agit pas de “simples” sculptures ou oeuvres picturales, ce sont des “Structures, des formes insérées dans l'espace, à mi-chemin entre la bidimensionnalité et la tridimensionnalité”. Des oeuvres non prévues pour le lieu où elles sont réalisées mais qui s'imprègnent de cet espace et, comme il arrive à l'ouvrage architectural, le remodèlent.

Le siège de la Fondation Carriero est le lieu où le dialogue à trois est créé: oeuvre d'art, architecte et commissaire. Un siège qui montre des particularités intéressantes par rapport à la vision classique de l'“espace d'art” et qui deviennent une valeur ajoutée pour explorer entièrement les mutations et les tensions de l'œuvre de LeWitt. La fondation Carriero s'articule en effet sur trois étages inégaux, et relie deux bâtiments: un immeuble du XVe siècle, Casa Parravicini, et un élégant palais rococo du XVIIe siècle, Palazzo Visconti di Modrone. Deux volumes séparés mais adjacents. Casa Parravicini est l'un des rares bâtiments privés de Milan du quinzième siècle, une résidence gothique en briques dont l'intérieur à été rénové en 1991 par Gae Aulenti. Les sept salles d'exposition sont distribuées sur trois étages, et de celles-ci la seule et grande salle du dernier étage s'étend aussi à l'intérieur de Palazzo Visconti. Le contraste est net entre les pièces simples et minimales du premier immeuble, couronnées par le plafond à caissons du XVe siècle original, et celles du dernier étage avec des fresques imitant les décorations du XVIIe siècle selon la mode de la fin du dix-neuvième siècle. En ce qui concerne certaines salles, l'oeuvre de Sol LeWitt est donc conçue aussi comme une colle qui relie l'architecture qui l'abrite.

L'exposition a été possible grâce à la collaboration avec l'Estate of Sol LeWitt et aux prêts d'institutions publiques internationales, telles que le Whitney Museum of American Art de New York, et de collections privées, comme la Collection Panza. Le catalogue qui l'accompagne est édité par la Fondation Carriero, avec les images des œuvres dans l'aménagement de Milan et les contributions de Francesco Stocchi, Rem Koolhaas, Adachiara Zevi, Sofia LeWitt.

(Agnese Bifulco)

Titre: Sol LeWitt Between the Lines
Organisé par Francesco Stocchi et Rem Koolhaas
Dates: 17 novembre 2017 - 23 juin 2018
Lieu: Fondazione Carriero, via Cino del Duca 4, Milan – Italie
Photos: courtesy of Fondazione Carriero

http://fondazionecarriero.org


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature