05-12-2011

Erika car park dans la zone portuaire de Malmö

Metro Arkitekter AB,

© Rafael Palomo,

Suède,

Bâtiments publics, Parking,

Ciment,

Le nouveau parking Erika dans la zone portuaire de Malmö, en Suède, rappelle que n'importe quel édifice doit être conçu en pensant à l'insérer dans le paysage et dans le contexte urbain. En construisant une infrastructure dans la vieille zone industrielle de la ville, Metro Arkitekter AB réfléchit sur la régénération urbaine.



Erika car park dans la zone portuaire de Malmö

Régénérer une ville ne signifie pas seulement intervenir sur les aspects esthétiques du paysage urbain, mais utiliser l'architecture pour montrer une transformation plus profonde et radicale. Le projet intéresse la façon dont les personnes se déplacent et interagissent les unes avec les autres et avec la ville. Régénérer signifie transformer complètement le territoire, surtout en récupérant les sites abandonnés par les processus de production, en les réintégrant dans le tissu urbain et en les requalifiant dans le but de limiter la dispersion et la désagrégation sociale.

La politique récente de Malmö, un des premiers grands pôles industriels de la Scandinavie et maintenant un centre urbain important au sud de la Suède, est particulièrement intéressante. Après avoir franchi la phase économique liée aux trafics maritimes, la ville se tourne vers le futur en commençant par concevoir les infrastructures nécessaires au développement social et culturel de ses habitants, qui commencent à faire leur apparition justement dans les zones où se dressaient il y a quelques décennies les usines et les chantiers navals. Le long pont d'Öresund, dessiné par l'agence Dissing + Weitling et qui relie Malmö à Copenhague, a été inauguré en l'an 2000. En 2001, suite à l'affectation de fonds de la part du gouvernement pour la récupération d'anciens sites industriels, l'administration municipale a élaboré une série de projets pour la régénération durable de cette zone urbaine. Une partie de la zone portuaire abandonnée a été l'objet du concours pour la réalisation du nouveau quartier résidentiel Bo01 où un des premiers thèmes affrontés a été celui de la socialité vue comme réappropriation de la ville.


À proximité du nouveau quartier, identifié en outre par le Turning Torso, la tour dessinée par Santiago Calatrava qui a tout de suite été considérée comme le nouveau point de référence urbain vu sa présence imposante et ses 190 mètres de haut, une intervention ayant moins d'impact mais une grande importance visuelle et stratégique attire l'attention. À la place du complexe industriel, abattu ensuite en laissant un vide urbain, l'agence Metro Arkitekter AB a projeté un édifice de cinq étages servant de parking qui donne sur une place pavée, aujourd'hui utilisée comme lieu de rencontre pour les jeunes skaters. Il s'agit d'un ouvrage d'une grande simplicité formelle, qui transforme toutefois la façade principale tournée vers la place en coulisses, un fond rythmé par une géométrie compréhensible et non invasive, à la fois nécessaire et anonyme, qui trace l'espace urbain en en définissant les limites et les proportions. Dessiné comme un échiquier vertical, où le ciment alterne au verre, en s'allégeant et en aidant à interpréter le vide urbain, l'édifice qui projette son ombre sur la place “aménagée” pour les skaters durant la journée, devient un point de repère la nuit pour ceux qui passent dans le quartier.

Mara Corradi

Projet : Metro Arkitekter AB, Urban Skogmar (HL), Rafael Palomo et Fredrik Nilsson
Lieu : Malmö (Suède)
Projet du paysage : FE Flygfältsbyrån
Surface utile brute : 11 500 m²
Début du projet : 2008
Fin des travaux : 2009
Entreprise de construction : NCC Property Development
Façades en ciment : UBA
Structure en béton
Photos : (c) Rafael Palomo

www.metroarkitekter.se


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×