10-03-2011

Bunker 599 : d'architecture à monument

Rietveld Landscape,

Pays-Bas,

Monument,

Ciment,

Rietveld Landscape et l'Atelier de Lyon ont suscité un intérêt touristique pour une architecture en récupérant un bunker de 1940 à Diefdijk aux Pays-Bas, qu'ils ont transformé d'ouvrage historique en monument. En enlevant complètement une partie de la structure en ciment du bunker, ils ont créé un passage accessible de la terre ferme jusqu'au delà de la ligne de l'eau au milieu du paysage artificiel environnant.



Bunker 599 : d'architecture à monument L'histoire des Pays-Bas pourrait etre interpretee a travers les tentatives qui ont amene son territoire au cours des siecles a avoir la conformation actuelle, en l'arrachant a l'avancee de la mer du Nord, qui se trouve a une altitude superieure a celle des trois quarts du pays. Le drainage pour rendre cultivables des lopins de terre de plus en plus grands a redessine l'aspect et les frontieres des Pays-Bas pendant des siecles et des siecles, mais a egalement permis aux Hollandais d'acquerir beaucoup d'experience dans la construction et la gestion de digues qui devinrent un moyen de defense puissant des le XVIe siecle, durant la guerre de quatre-vingts ans contre l'Espagne. Le systeme defensif hydrogeologique, c'est-a-dire l'inondation de zones basses determinees pour isoler et proteger certains territoires, devint celebre a partir de 1815 quand fut construite la New Dutch Waterline (NDW), une ligne de defense militaire utilisee jusqu'a la seconde guerre mondiale pour proteger et isoler les villes de Muiden, Utrecht, Vreeswijk et Gorinchem, le centre economique du pays. Ayant ete abandonnee a la fin du conflit, cette ligne de defense tracee par l'eau conserve encore de nos jours 700 bunkers anti bombes construits en 1940, qui restent des temoins silencieux et solitaires du passe.
En 2010, le DLG (The Dutch Service for Land and Water Management) a confie la recuperation d'un de ces bunkers, dont la valeur de temoignage implique une signification controversee de peur et de survie a la guerre et de lutte pour la conquete du terrain cultivable, a l'agence Rietveld Landscape. Pour faire du Bunker 599 le symbole de la NDW, Rietveld Landscape et l'artiste Erik de Lyon ont concu un projet a la fois symbolique et radical. En coupant avec une scie diamantee une section de la structure en ciment et en l'enlevant entierement, ils ont cree un passage exactement au centre du volume et dessine ensuite un sentier avec des marches qui descend de la berge superieure jusqu'au bunker, le traverse et continue avec une passerelle en bois jusqu'au lac qui se trouve en face. Le public qui descend l'escalier et suit le sentier a travers le bunker,  ne s'identifie pas avec l'homme qui cherchait un refuge durant la guerre, mais le considere du point de vue du spectateur, auquel un “passage” a ete ouvert sur un passe definitivement clos. En continuant a marcher, l'observateur le franchit et peut se concentrer sur la contemplation de la nature artificielle du lac.
Le projet a interprete l'architecture en la sublimant, c'est-a-dire qu'il l'a transformee de document historique en monument, en deplacant l'attention du public de la vision d'un vestige a la contemplation et a la comprehension d'une œuvre d'art.

Mara Corradi

Projet : Rietveld Landscape et l'Atelier de Lyon
Commettant : DLG (The Dutch Service for Land and Water Management)
Lieu : Diefdijk (Pays-Bas)
Fin des travaux : 2010
Photos : (c) Atelier de Lyon, Rietveld Landscape

www.rietveldlandscape.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×