20-12-2017

BLANKPAGE Architects et Karim Nader Studio : Villa Kali au Liban

Karim Nader Studio, BLANKPAGE Architects,

Marwan Harmouche,

Mounsef, Liban,

Ville,

Réinterprétation des maisons à cour typiques du bassin Méditerranéen, la Villa Kali à Mounsef transforme la falaise et la mer en éléments de composition. Située sur la côte méditerranéenne libanaise et projet des studios BLANKPAGE Architects et Karim Nader, la construction de Villa Kali a nécessité 4 ans de travail.



BLANKPAGE Architects et Karim Nader Studio : Villa Kali au Liban 
Le projet de Villa Kali en tant que luxueuse résidence de vacances pour une famille et ses nombreux invités est né de son emplacement privilégié, une falaise descendant jusqu’au rivage de la mer Méditerranée.
Réalisé à quatre mains par les cabinets libanais BLANKPAGE Architectes et Karim Nader, le projet comprend 11 chambres réparties sur 2000 mètres carrés ainsi qu’un séjour complété par des services tels qu’une salle de gym, une piscine et des espaces d'accueil multiples et aérés, entièrement meublés sur mesure par les architectes.
L’incontournable paysage marin, avec ses falaises et sa luxuriante végétation, illustre également l’histoire de l’urbanisation des côtes libanaises. On trouve en effet à quelques kilomètres de là l'ancienne ville portuaire de Byblos. Aujourd'hui appelée Jbeil, cette ville fondée par les Phéniciens abrite les plus anciens vestiges archéologiques de cette civilisation et fut, à partir du troisième millénaire avant Jésus-Christ, le plus grand port maritime de la Méditerranée orientale.
En très nette opposition avec les courbes et les stratifications caractérisant l’histoire du lieu et du paysage, Villa Kali se distingue par un langage résolument moderne s’exprimant à travers des surfaces géométriques franches faisant alterner des matériaux froids, comme le béton des structures, avec le verre des éléments de bardage verticaux. Le projet de BLANKPAGE Architects et de Karim Nader rend toutefois hommage en filigrane aux maisons à cour caractéristiques des pays méditerranéens. Villa Kali a en effet été conçue comme l’évolution d'une cour intérieure qui s'ouvre sur la mer, concrétisant ainsi la fusion du bâti et du naturel qu’exprime si bien l’architecture traditionnelle. La villa se développe à partir de deux grandes lignes directrices, deux ailes qui s'ouvrent en V en direction de la mer. L’espace ainsi créé donne naissance à la nouvelle cour. Cette cour n'est cependant pas complètement refermée sur elle-même car l'élément de liaison entre les deux parties, qui accueille l'entrée vers la mer et la réception, ne compte qu’un seul étage agrémenté de baies vitrées coulissantes engendrant une continuité entre intérieur et extérieur.
La maison comprend quatre niveaux : un sous-sol qui descend avec la falaise jusqu’à la mer, un rez-de-chaussée qui d’un côté s’élance vers la mer et de l’autre accueille les hôtes à la hauteur du parking, un étage supérieur et une terrasse sur le toit, dans la plus pure tradition des jardins suspendus méditerranéens. Lorsque l’on observe la coupe longitudinale, on remarque que l’étage le plus en bas et l’étage le plus en haut se rétractent par rapport aux deux étages centraux, qui semblent ainsi encore plus en saillie sur la mer. En revanche, au niveau du sous-sol, c'est l’eau qui semble s'étirer jusqu’à caresser les premières structures construites, presque comme si elle voulait frapper à la porte de la maison et reprendre possession d'une terre qui lui est contestée. L'escalier en pierre, qui relie le rivage à la partie réception, imite la falaise naturelle pour perpétuer cette ambivalence entre artifice et nature. Comme dans les habitations traditionnelles, les différentes chambres donnent toutes sur la cour intérieure qu’il est possible de regarder partout à travers les murs vitrés.
La cour reprend la circularité du sous-sol au niveau du toit, qui, faisant office de jardin suspendu, peut être parcouru de n’importe quel côté de la maison grâce à la passerelle centrale réunissant les deux ailes.


Architectural project: BLANKPAGE Architects and Karim Nader Studio 
Project team: Jemma Chidiac (project management) with Vladimir Kurumilian and Omar Bacho
Mechanical and electrical engineering: Wissam Tawil and Associates
Structural engineering: Elie Turk
Lighting design and custom fabrication: Design in Beirut
Lighting concept: Carole Akkari
Landscape design: Some Existing Trees 
Contractor: Rami Kassem / MAK Builders with Walid Sader
Location: Mounsef, Lebanon
Schematic design and design development: January 2012
Groundbreaking: October 2013
Completion: June 2016
Site size: 2,200 square meters
Building size: 2,000 square meters
Exterior cladding: mechanically fixed recomposed marble
Floors: recomposed marble and natural wood flooring inserts
Structural system: post-tensioned reinforced concrete
Photographers: © Marwan Harmouche

www.blankpagearch.com
www.karimnader.com
www.wta-mep.com
www.designinbeirut.com
www.someexistingtrees.com
www.marwanharmouche.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×