18-09-2020

Mario Cucinella et l'école au salon à Bologne

Mario Cucinella Architects MCA,

Bologna, Italie,

Ecole,

La rentrée a réservé une surprise particulière à 1 600 élèves bolognais. En effet, le 14 septembre, en Italie, la nouvelle année scolaire a débuté et un projet expérimental a vu le jour à Bologne, premier et unique cas en Italie : le pavillon 34 du parc des expositions bolognais a été transformé sur le projet de l'architecte Mario Cucinella pour accueillir 75 salles.



Mario Cucinella et l'école au salon à Bologne

Le 14 septembre , en Italie, la nouvelle année scolaire a débuté, entre émotions contradictoires et non sans anxiété, dans le respect de tous les gestes barrières pour empêcher les contagions, les élèves italiens sont retournés dans leurs salles de cours pour la didactique en présence. À Bologne, premier et unique cas en Italie, sur l'initiative de la ville métropolitaine de Bologne et développé par MC A - Mario Cucinella Architects, un projet expérimental a vu le jour : l'utilisation d'un espace d'expositions pour organiser une école après le déconfinement lié à la pandémie. La rentrée a donc réservé une surprise particulière à 1 600 élèves bolognais : l'inauguration du pavillon 34 du salon de Bologne transformé en un temps record en une école, grâce au projet de l'architecte Mario Cucinella. Il s'agit en réalité d'une « méga » école, c'est ainsi qu'elle s'est vue aussitôt rebaptisée, car le projet de l'architecte Mario Cucinella a permis d'obtenir 75 salles de cours pour 1 600 élèves de trois instituts bolognais : les lycées Minghetti et Sabin et l’Institut d'Instruction Supérieure Pier Crescenzi Pacinotti Sirani. Le choix d'un pavillon du parc des expositions bolognais n'est pas le fruit du hasard puisqu'il offre de grands avantages : c'est une zone bien desservie par les transports publics, les salles de cours aménagées dans le pavillon se trouvent dans un espace déjà équipé, spacieux et surtout déjà existant. Des caractéristiques qui ont permis de répondre rapidement aux besoins dans le respect de toutes les mesures de distanciation sociale et de la règlementation anti-Covid.

« L'école au salon représentera une belle opportunité, » a expliqué l'architecte Mario Cucinella en présentant le projet d'installation du Pavillon 34 du salon de Bologne avant de poursuivre : « l'école sera construite telle une petite ville dans laquelle les élèves trouveront les routes portant le nom des personnages qu'ils ont choisis, de nouvelles salles de cours et les parcours complétés par des couleurs et infographies sur les thèmes environnementaux ».
Le projet de cette idée de ville s'appuie sur trois axes principaux pour autant d'écoles impliquées. Les trois axes se séparent à l'extérieur pour devenir des accès diversifiés à la structure pour les trois écoles. Une trame d'axes secondaires, sur lesquels les salles de cours sont placées, a été générée autour de chaque parcours principal. Les noms de ces « routes » ont été choisis par les élèves et sont inspirés de personnages d'actualité la plus récente. Au total, le projet a prévu la réalisation de 75 salles de classe plus une zone spécifique comprenant 3 salles de classe Covid. Près de 4 000 panneaux ont été employés pour la construction des salles de cours à l'intérieur du pavillon des expositions et 500 corps d'éclairage à DEL ont été montés pour garantir un éclairage optimal des espaces.
Fidèle à l'idée d'une trame urbaine, des laboratoires et ateliers ont été insérés dans des zones intermédiaires de partage, devenant de parfaits « espaces publics ». Un thème guide a été identifié pour « l'école ville » : la durabilité. Les revêtements colorés, les murs, le pavage et le mobilier sont tous utilisés dans un but didactique pour diffuser d'importants thèmes environnementaux tels que l'économie circulaire, les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Les concepts sont exprimés par le biais d'infographies dynamiques et interactives en utilisant les couleurs pour identifier un « quartier » école ; le graphisme du pavage joue lui-aussi un rôle bien précis : les cercles concentriques ont été pensés et dessinés pour la signalétique de distanciation.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of MC A - Mario Cucinella Architects, Visual by MCA, Photo by Francesco Paolucci

Project: MC A - Mario Cucinella Architects
Location: Fiera di Bologna, Bologna – Italy
Photos: Francesco Paolucci
Visual: MC A - Mario Cucinella Architects


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature