09-07-2021

Lautenbag imagine la « Transformation House », un refuge pour excursionnistes

De Stadsmeubelmaker, Lautenbag Architectuur,

Bas Gijsselhart,

Wirdum, the Netherlands,

Hotel,

Transformer un ancien local technique abritant autrefois un transformateur pour en faire un refuge temporaire pour excursionnistes : tel était le projet confié à Lautenbag par un menuisier de Wirdum (Pays-Bas). Le cabinet l’a mené à bien en mettant en valeur des détails décoratifs inattendus.



Lautenbag imagine la « Transformation House », un refuge pour excursionnistes

On trouve à Wirdum, une petite commune de la Frise (Pays-Bas), un petit bâtiment inutilisé depuis longtemps ayant autrefois abrité un transformateur de tension et aujourd’hui métamorphosé en vue de répondre à des besoins plus actuels.
Wirdum se trouve dans une grande plaine tournée vers la mer du Nord et traversée par des canaux. Composé de maisons individuelles peu élevées rassemblées autour d’une cathédrale, ce village compte un peu plus d’un millier d’habitants. La lisière sud du tissu urbain accueille un petit local technique en briques datant des années 20 : les restes d’un transformateur de tension auparavant utilisé pour la commune et les zones limitrophes avant d’être abandonné 30 ans plus tôt.
Lorsque Ronald van der Zwaag - menuisier et restaurateur de meubles dont l’atelier est basé à Leeuwarden au nord de Wirdum - entre en possession du terrain et de cette « maisonnette », il décide de ne pas s’en débarrasser mais, au contraire, de mettre en valeur ce local technique typique en briques de couleur jaune foncé, à plan carré et coiffé d’un toit à deux pans en tuiles et d’une cheminée d’évacuation des gaz en tant qu’exemple subtil d’ archéologie industrielle. Ce micro-bâtiment technique comprenait d’ailleurs de sobres éléments décoratifs. Une passerelle en béton le reliait à la Tsjaerderdyk, la principale voie de sortie du village vers le sud, en franchissant l’un des nombreux canaux d’irrigation de la commune. À part la porte principale, le local ne disposait d’aucune ouverture.
La région étant très fréquentée par les touristes à vélo, Ronald van der Zwaag avait pour intention de transformer l’édifice en refuge temporaire pour les excursionnistes.
En raison de l’exiguïté de l’édifice - seulement 20 m² environ - il était impossible de réaliser une structure accueillante. C’est la raison pour laquelle Ronald van der Zwaag a fait appel au cabinet Lautenbag Architectuur afin qu’il réalise une extension à la fois fonctionnelle et respectueuse du passé de l’ouvrage.
Fondamentalement, il fallait faire entrer la lumière dans un espace où elle n’existait pas et créer la place nécessaire pour un refuge de base. Le cabinet a ainsi décidé de pratiquer des ouvertures dans trois des quatre murs, de laisser telle quelle la porte d’accès et d’ajouter une fenêtre arquée sur chaque côté de façon à créer non pas de véritables pièces mais plutôt des espaces fonctionnels : la cuisine au nord, un canapé pour le séjour au sud et une salle de bains à l’ouest. Ce recours au vitrage est assez répandu dans les pays d’Europe du Nord et, en particulier, dans le contexte urbain de Wirdum où les maisons se distinguent par de grandes fenêtres mettant en relation l’intérieur et l’extérieur. Dans un certain sens, le cabinet a voulu inverser les espaces dans ce refuge minimaliste en projetant le paysage à l’intérieur et en agrandissant les pièces vers l’extérieur.
Laissé libre, l’espace central initial accueille simplement une table à manger. Lautenbag a non seulement décidé de reconstruire le toit avec de nouvelles tuiles imitant les tuiles d’origine mais aussi de démolir le plafond pour le remplacer par une mezzanine en bois surplombant l’ensemble du séjour. Cette dernière est accessible grâce à une échelle légère placée devant l’entrée.
Les fenêtres arquées sont réalisées en préfabriqué de bois lamellé-collé, les portes en double vitrage à hautes performances. Conçu pour permettre l’évacuation des eaux de pluie, leur revêtement extérieur en lamelles d’acier évoque également les éléments techniques d’un transformateur, maintenant ainsi un lien avec le passé industriel de l’édifice.
La structure générale de l’ouvrage est ainsi restée intacte et facilement reconnaissable tandis que le cabinet a mis au jour les détails de sa conception : la base profilée en briques rouges et grises, les formes de la cheminée, le fronton et le cadre de la porte d’entrée.
À l’intérieur, Lautenbag a dissimulé les éléments spartiates et anonymes - comme le sol carrelé ou le mur intérieur jaune en briques - à l’aide d’un ameublement monobloc revêtu de bouleau qui décline des compartiments de rangement sur toutes les parties de l’extension. La cuisine est ainsi équipée d’un plan contenant l’évier qui coupe en deux le cadre vitré donnant sur les habitations voisines. Le salon prend quant à lui la forme d’un coin agrémenté d’une table basse et d’un canapé depuis lequel il est possible d’admirer la campagne. La salle de bains se distingue par des sanitaires rouges et une grande douche avec vue. La porte coulissante, enfin, permet de garantir l’intimité des occupants.
L’étage accueille un lit double et comprend une petite fenêtre ainsi qu’une lucarne sous la cheminée pour pouvoir faire entrer un peu de lumière, même la nuit, ou contempler les étoiles. À l’extérieur, une nouvelle porte rouge évoque l’idée d’un foyer tandis que, tout autour du refuge, un espace vert praticable délimite une zone tampon entre la maisonnette et les champs environnants.

Mara Corradi

Architects: Lautenbag Architectuur + De Stadsmeubelmaker
Location: Wirdum (The Netherlands)
Project: 2016
Completion: 2021
Facade: Galvanised steel
Doors: pre-painted birch plywood (customized)
Windows: HR++ safety glass with UV-filter
Photos by: Bas Gijsselhart

https://lautenbagarchitectuur.nl/
https://www.destadsmeubelmaker.nl/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature