30-11-2018

La longue histoire de l'église conçue par Alvar Aalto à Riola

Alvar Aalto,

Roberto Ronchi e Mara Corradi,

Riola (BO) - Italia,

Églises et cimetières,

Événement, Photographie,

L'église de Riola est l'unique œuvre italienne du maître finlandais et à l'occasion de la sixième édition du Milano Design Film Festival, il a été possible d'assister à l'avant-première du film-documentaire du réalisateur Roberto Ronchi et de la journaliste Mara Corradi qui retrace son histoire.



La longue histoire de l'église conçue par Alvar Aalto à Riola

La sixième édition du Milano Design Film Festival nous a réservé une belle surprise : la découverte d'un monument italien lié à un grand maître de l'architecture internationale, l'église de Riola Vergato imaginée par l'architecte Alvar Aalto. Une architecture peu connue même par les spécialistes et construite dans l'un de ces territoires intérieurs italiens que l'architecte Mario Cucinella a célébrés avec l'exposition Arcipelago Italia dans le Pavillon Italien à la Biennale de Venise.
« Non abbiamo sete di scenografie. La lunga storia della chiesa di Alvar Aalto a Riola » (Nous n'avons pas soif de scénographies. La longue histoire de l'église conçue par Alvar Aalto à Riola), voici le titre complet du film-documentaire, réalisé par le réalisateur Roberto Ronchi et par la journaliste Mara Corradi, qui condense une histoire « longue », comme le dit le titre, de plus de dix ans en seulement soixante minutes.

L'histoire de l'unique œuvre italienne de l'architecte finlandais Alvar Aalto à Riola Vergato, petit village dans la province de Bologne dans la moyenne et haute vallée du fleuve Reno, est également l'histoire de toutes ces personnes qui, à plusieurs titres, ont accompagné, permis et attendu sa réalisation. Du Cardinal Giacomo Lercaro qui, en novembre 1965, mandate l'architecte Alvar Aalto, à l'architecte finlandais lui-même, au curé « paysan » Don Luigi Borri qui fit de la réalisation du projet une mission, jusqu'à l'entrepreneur Mario Tamburini, directeur de Grandi Lavori, qui pris en charge la construction de l'église, en surmontant les difficultés économiques et politiques.

Le titre « Non abbiamo sete di scenografie », vient d'une affirmation faite par le Cardinal Lercaro lors de son discours du 3 décembre 1966 avec lequel il présentait à la presse et aux autorités le projet de l'église. Le Cardinal soulignait que l'église avait été conçue pour répondre aux besoins de la petite communauté de Riola et non pas pour faire étalage de monumentalisme. Le documentaire de Mara Corradi et de Roberto Ronchi suit la même voie, en mettant immédiatement en avant le fait qu'il n'y ait pas besoin de « scénographies », d'un récit de célébration de l'œuvre architecturale, mais que ce sont au contraire les images du contexte naturel et du territoire de Riola, ainsi que le récit des témoins et les petites anecdotes des gens du village, qui nourrissent toute l'histoire. Le spectateur se retrouve dans la peau d'un jeune étudiant de Bologne qui est tombé sur une coupure de journal sur l'église de Riola dans une monographie dédiée à Alvar Aalto. La découverte d'avoir près de chez lui une œuvre du grand maître du Mouvement Moderne le pousse à approfondir ses recherches. Comme on l'imagine, le jeune étudiant reparcourt les étapes de la recherche que les auteurs Mara Corradi et Roberto Ronchi ont faite. Une recherche qui s'enrichit petit à petit et relie l'histoire de l'église à l'histoire de l'Italie et notamment de la province de Bologne entre les années 60 et 70, au phénomène de la croissance des périphéries, au renouvellement structurel et spirituel qui se concrétise dans l'Église après le Concile Vatican II, jusqu'à l'audace des entreprises de construction et au développement de la préfabrication.
Aux côtés de l'architecture de l'édifice, de petites anecdotes se révèlent au travers des images et les témoignages. Des histoires également marginales qui restituent le climat d'attente vécu par les personnes, la passion avec laquelle le projet fut accueilli par les habitants et la longue attente de la communauté qui a immédiatement fait sienne l'église imaginée par le grand architecte venu de loin. Le découpage offert par les deux auteurs et la bande-son qui accompagne et souligne les moments forts, parviennent à redonner la sérénité d'un lieu de culte, sa lumière et sa spiritualité. Au fur et à mesure, la mosaïque se recompose et le spectateur se retrouve sur le parvis, prêt à franchir le seuil de l'église.

(Agnese Bifulco)

Non abbiamo sete di scenografie
La lunga storia della chiesa di Alvar Aalto a Riola
(Nous n'avons pas soif de scénographies. La longue histoire de l'église conçue par Alvar Aalto à Riola )
réalisation : Roberto Ronchi, Mara Corradi
musiques : Antonio Ciacca, Andrea Gastaldello
production : ImmagicaFilm
année : 2018
durée : 60’
English subtitles
conception graphique Playdesign

Avec la contribution de
Paroisse de Santa Maria Assunta, Riola
Commune de Grizzana Morandi
Unione dei Comuni dell’Appennino Bolognese

Avec le parrainage de
Commune de Grizzana Morandi
Unione dei Comuni dell’Appennino Bolognese
Ville Métropolitaine de Bologne
Commune de Gaggio Montano

avec les témoignages de
Claudia Manenti, Laura Castagno, Glauco Gresleri, Leonardo Mosso, Tommi Lindh, Giuliano Gresleri, Elisabetta Gentilini, Arnaldo Fornasini, Paolo Vannini, Lia Fornasini, Vezio Nava, Alberto Melloni, Marco Bruni, Mariangela Malpassi, Piero Proni, don Fabio Betti

Page Facebook : https://www.facebook.com/AlvarAaltoRiola


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×