06-06-2019

La Cité Radieuse de Le Corbusier entre architecture et musique

Le Corbusier,

Anna Dziedzic,

Marseille, France,

Residences,

Stefano Meneghetti, Événement,

Stefano Meneghetti, musicien sensible à l’architecture et au design, a intitulé son album La Cité Radieuse. Un hommage à l’architecte éclectique et innovateur, designer, urbaniste et peintre suisse Le Corbusier, auteur du projet résidentiel et urbaniste La Cité Radieuse achevé à Marseille en 1952.



La Cité Radieuse de Le Corbusier entre architecture et musique

Le Corbusier, architecte, urbaniste, peintre et designer, est l’une des figures les plus influentes de l’histoire de l’architecture contemporaine. Considéré comme l’un des maîtres du mouvement moderne, il fait partie des pionniers dans l’utilisation du béton armé. Afin de présenter et d’attester le travail d’architecte de Le Corbusier, 17 de ses œuvres ont été choisies et inscrites à la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO entre 2016 et 2017. Dans les motifs, on peut lire que cet ensemble d’œuvres, considérées dans leur globalité, « témoignent de l’invention d’un nouveau langage architectural qui marque une rupture avec le passé ». Théoricien et illustre penseur, l’influence de Le Corbusier ne peut se limiter uniquement au domaine de l’architecture et du design, comme le montre le récent travail de Stefano Meneghetti, musicien sensible à l’architecture et au design, qui considère la musique comme « une architecture fluide » (I see music as fluid architecture).
Parmi la sélection d’œuvres choisies par l’UNESCO figure notamment l’Unité d’habitation de Marseille, connue également sous le nom de LA CITÉ RADIEUSE, baptisée ainsi au lendemain de son inauguration en 1952.
C’est à ce complexe résidentiel, une ville dans la ville où ses habitants peuvent vivre en parfaite harmonie, qu’est dédié le premier album de Stefano Meneghetti. Un album d’expérimentation et de recherche dans l’élaboration d’« une architecture de sonorités électroniques et d’influences variées », qui regroupe des morceaux composés par Stefano Meneghetti avec d’autres compositeurs tels que Giuseppe Azzarelli, Massimiliano Donninelli, et des musiciens comme Yannick da Re et Cristian Inzerillo.

Stefano Meneghetti a raconté avoir flâné discrètement à l’intérieur de l’Unité d’habitation de Marseille, comme un anthropologue ou un archéologue « pour observer les vies individuelles, familiales et collectives qui se déroulent, aujourd’hui encore, dans la cité radieuse ». L’attention du musicien a été retenue et captivée par ces vies parallèles, faites de gestes simples et répétés dans le temps, qui ont lieu à quelques centimètres de distance les unes des autres, séparées par une simple cloison dans des espaces répétés d’étage en étage, des « existences simultanées qui se répètent d’un étage à l’autre, d’un édifice à l’autre, d’une rue à l’autre » (Stefano Meneghetti). Le parallèle avec la musique est inévitable, car comme l’affirme le musicien lui-même « La musique m’a aidé à créer des mondes parallèles, nous avons construit à tour de rôle des décors, des histoires, en vivant le monde sans en faire partie, comme si je le vivais en le regardant depuis une fenêtre, au moyen de jumelles ou d’un microscope ».

Le compositeur Giuseppe Azzrelli, qui a participé au projet, a su trouver les mots pour mettre en lumière et expliquer le parallèle avec La Cité Radieuse de Le Corbusier :
« La ville n’est pas uniquement un lieu d’espaces et de formes mais elle exprime inévitablement sa dimension également au moyen des sons : chaque lieu possède son empreinte acoustique qui reflète les activités humaines, les rapports avec le monde et avec soi-même. L’idée d’une « Cité Radieuse », ville dans la ville idéale et utopique, imaginée par Le Corbusier autour de l’Homme et de ses besoins, m’a tout de suite fasciné par son « humanisme » et je me suis rapproché d’un monde sonore qui puisse souligner ou esquisser des équilibres émotifs possibles dans les multiples facettes de la ville contemporaine ». En rentrant dans les détails du projet de Stefano Meneghetti, Giuseppe Azzarelli a révélé que travailler pour cet album, auquel ont participé d’autres artistes avec lesquels il a noué des relations créatives, lui a demandé de renforcer sa « capacité d’écoute » en tant que compositeur, une aptitude fondamentale pour tous les musiciens.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Stefano Meneghetti, ph Anna Dziedzic
www.stefanomeneghetti.it
https://www.facebook.com/AlbumCiteRadieuse/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×