08-01-2019

Dan Kaplan au SpazioFMG, les architectures de FXCollaborative

FXCollaborative,

Mauro Consilvio,

Milan,

Exposition,

The Architects Series, SpazioFMGperl'Architettura, Iris Ceramica Group,

SpazioFMGperl’Architettura accueille le sixième rendez-vous de The Architects Series, le format culturel développé par Iris Cermica Group en collaboration avec la revue The Plan, avec pour vedette un cabinet d’architecture prestigieux, FXCollaborative.



Dan Kaplan au SpazioFMG, les architectures de FXCollaborative

Les vacances de Noël s’achèvent et les rencontres hebdomadaires consacrées au sixième rendez-vous « The Architects Series – A documentary on: FXCollaborative » reprennent au sein de SpazioFMGperl’Architettura, la galerie d’exposition des marques Iris Ceramica et FMG Fabbrica Marmi e Graniti d’Iris Ceramica Group. Ce format culturel, développé en collaboration avec la revue The Plan, emmène le public de SpazioFMG dans les coulisses des cabinets d’architecture les plus prestigieux. La série a débuté avec Mario Cucinella, l’un des plus grands architectes italiens également commissaire du Pavillon Italien à la Biennale de Venise 2018, qui a eu le grand mérite d’attirer l’attention du public sur les territoires intérieurs de la Botte.
Le public a ensuite pu découvrir cinq célèbres cabinets d’architecture basés à New York et dans différentes régions du monde, à l’instar de FXCollaborative. Cabinet d’architecture leader dans la conception de bâtiments écologiques, FXCollaborative est la vedette du sixième rendez-vous de The Architects Series, inauguré le 13 décembre et raconté ici avec les photos de Mauro Consilvio.

L’architecte Dan Kaplan, l’associé principal de FXCollaborative, a participé à l’inauguration de ce rendez-vous en tenant la conférence Urban Alchemies: Repair and Transformation. Durant cette dernière, il a offert au public une analyse intéressante sur les synergies entre l’homme et la nature, essentielles dans les projets de l’équipe, tout en expliquant de quelle manière les architectes abordent la question de savoir « comment construire dans une ville ».
L’attention du public a tout de suite été captée par la première image qu’a montrée l’architecte, un bol réparé grâce à la technique du Kintsugi. Une pratique japonaise qui consiste à réparer des objets en céramique avec de la laque et de la poudre d’or ou encore de l’or ou de l’argent liquide. Les métaux précieux soudent les fragments et reproduisent un objet visuellement identique mais différent de l’original. Ce qui pouvait être une détérioration ou une imperfection est devenu une qualité esthétique mais aussi intérieure.
Une métaphore intéressante et facile à comprendre avec laquelle Dan Kaplan a clairement exposé au public les sujets complexes liés au métier d’architecte dans la ville. Un lieu qui doit être constamment transformé, réparé, où il est parfois nécessaire de remplacer ce qui a déjà été construit et donc de concevoir tout en tenant compte des rapports et des liens présents aux différents niveaux historiques, culturels, sociaux et économiques.

La céramique parcourue par les précieuses veines devient une métaphore visuelle qui a permis à Dan Kaplan de présenter avec un exemple concret les trois concepts clés de la transformation d’une ville, à savoir l’imagination (imagination), la raison (reason) et la mémoire (memory).
En effet, l’architecte a expliqué que sans imagination, l’individu se trouve dans l’obligation d’accepter le status quo, de ne plus utiliser l’objet cassé et, par extension, de rester immobile et d’accepter une ville figée. Sans imagination, on n’entrevoit pas l’avenir et on regarde en arrière avec nostalgie. La raison introduit l’aspect technique, le savoir-faire nécessaire pour concevoir et bâtir un avenir meilleur. La mémoire est indispensable pour comprendre tous les éléments et leurs relations. Sans mémoire, on ne peut pas comprendre tous les éléments naturels, culturels, politiques et économiques qui forment la ville.
À l’issue de son intervention, Kaplan a présenté certains aspects importants concernant la nécessité d’élargir toute intervention conceptuelle à une connaissance précise et approfondie du cadre dans lequel elle figure, notamment dans la perspective d’une évolution future en termes de développement durable, mais également à propos de la « collaboration », un concept clé bien ancré dans la philosophie du cabinet, à tel point qu’au début de l’année 2018 ils ont renommé leur cabinet, initialement FXFowle, pour le baptiser FXCollaborative.

(Agnese Bifulco)


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×