29-05-2019

A Common Line For The Reconstruction de Lorenzo Abate lauréat de Next Landmark 2019

SOS - School of Sustainability, Lorenzo Abate, Mario Cucinella Architects MCA,

Ristrutturazione,

Réhabilitation, NextLandmark, Iris Ceramica Group, Pérennité,

Lorenzo Abate a remporté le concours Next Landmark 2019 avec un projet de reconstruction écologique d'après-guerre développé dans le contexte syrien qui constitue une solution pouvant être reproduite dans d’autres régions avec des besoins en eau similaires. Les projets Shelter 1 d’Emanuele Barili, Poroscity d’Abhishek Rahate et Rural Shelter d’Alejandra Osorio ont reçu la mention d’honneur ex aequo.



A Common Line For The Reconstruction de Lorenzo Abate lauréat de Next Landmark 2019

Ainsi s’achève la huitième édition de Next Landmark, le concours international organisé par le portail d’architecture et de design Floornature d’Iris Ceramica Group.
Le thème et le titre de la huitième édition du concours, Pollution 2019: Architecture for a Sustainable Future, ont servi de fil rouge à l’événement Pollution RefleAction, présenté à l’occasion du Cersaie 2018 et réalisé par Iris Ceramica Group en collaboration avec SOS School of Sustainability et Mario Cucinella Architects MC A. Le jeune lauréat, Lorenzo Abate, se voit attribuer une bourse d’un an au sein de la SOS – School of Sustainability de Bologne, l’école de développement durable fondée par l’architecte Mario Cucinella et dirigée par Massimo Imparato.

Le concours Next Landmark 2019 a été remporté par « A Common Line For The Reconstruction », le projet de thèse présenté par Lorenzo Abate et sélectionné par le jury du concours composé des architectes Mario Cucinella, MC Architects, et Massimo Imparato, respectivement fondateur et directeur de SOS – School of Sustainability, de l’architecte Peter Di Sabatino, professeur associé à l’École Polytechnique de Milan, de la docteure Federica Minozzi, PDG d’Iris Ceramica Group, et enfin, de l’architecte Paolo Schianchi, professeur à l’Istituto Universitario Salesiano Venezia (IUSVE) et rédacteur en chef de Floornature.
Le projet de reconstruction écologique d'après-guerre développé par Lorenzo Abate s’inscrit dans le contexte syrien. L’élément qui a favorablement impressionné le jury, et qui fait la force du projet, est le fait que le modèle élaboré pour la Syrie puisse être reproduit et décliné dans d’autres régions ayant des problèmes d'approvisionnement et d’accès à l’eau potable similaires. L’eau est la pierre angulaire du projet, puisque c'est une ressource fondamentale et indispensable à la vie et qu'elle est importante dans le développement des agglomérations urbaines. Le cadre de référence est un village syrien de la province d’Hassaké, un environnement agricole qui a pour principale source d’approvisionnement en eau les précipitations et l’eau extraite du sous-sol à l'aide d'un système précaire et obsolète de bassins hydrographiques et de pompes fonctionnant au gasoil. Lorenzo Abate raconte qu'il a tout d’abord défini et construit « un mur d’infrastructures » permettant de faire face aux besoins en eau et en énergie. Dans un deuxième temps, il a élaboré un programme de construction urbain où l’eau est canalisée en fonction de l’utilisation (potable ou non), puis récupérée, traitée et/ou dirigée vers les installations d’irrigation goutte à goutte pour les champs et les cultures agricoles. Le projet définit une ligne commune pour tout le territoire, complétée par d’autres installations individuelles ou collectives, photovoltaïques par exemple, mais aussi par des centrales biogaz qui utilisent les déchets des cultures et des travaux agricoles comme combustible.
Dans les motifs de ce choix, le jury a souligné que le projet faisait preuve « d’un équilibre harmonieux entre innovation, conscience environnementale et qualité architecturale » et que, bien qu’il s’agisse d’une solution site-specific, cette proposition constituait une solution pouvant être déclinée, et donc reproduite dans d’autres régions arides et dépourvues d’un réseau de distribution d’eau.

En raison de la qualité des travaux présentés, outre celui du lauréat, le jury a décidé d’attribuer trois mentions d’honneur ex aequo aux projets Shelter 1 d’Emanuele Barili - Italie, Poroscity d’Abhishek Rahate - Inde, et Rural Shelter d’Alejandra Osorio - Colombie.

(Agnese Bifulco)


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature