11-09-2013

Brenac + Gonzales: centre de formation professionnelle à Gennevilliers

Brenac & Gonzalez & Associés,

Paris,

Ecole, Institutions,

Banlieue nord de Paris, la ville de Gennevilliers a mis en place un important projet à finalité sociale. Le cabinet d’architectes Brenac + Gonzales a réalisé un centre de formation professionnelle qui représente un landmark urbain, dans une ville qui nécessite de points de repère territoriaux et culturels. Deux bâtiments à grande connotation matiériste qui abritent les salles de cours où les métiers de la tradition locale sont enseignés.



Brenac + Gonzales: centre de formation professionnelle à Gennevilliers
Une enveloppe de terre cuite recouvre les deux volumes, unis par la cour ouverte et surélevée, du nouveau centre de formation professionnelle de Gennevilliers, dessiné par Brenac + Gonzales atelier d’architecture. La forme des bâtiments rappelle celle des ateliers traditionnels, des usines industrielles qu’ici comme ailleurs ont représenté les banlieues métropolitaines, assurant des places de travail et déployant une grande vitalité productive.
Le concours lancé par CCI Région Île-de-France en 2007 prévoyait la réalisation d’un nouvel édifice scolaire avec un rôle de point de repère social pour la ville, située aux marges de la banlieue nord parisienne. Ici le manque de travail se confronte aujourd’hui avec un passé de mouvements syndicaux et d’activité politique passionnée. La ville ne demandait pas seulement une école, mais un landmark, un point de référence visuel outre que social pour les enfants des immigrés.Les deux volumes dessinés par Brenac + Gonzales s’allongent utilisant toute l’extension du lot qui, s’étendant le long des voies SNCF, a une dimension réduite en hauteur. Leur image est compacte grâce au revêtement monochromatique en terre cuite qui intéresse aussi la couverture. Toutefois, cette dernière, avec ses variations de niveaux, montre la volonté conceptuelle de fragmenter la vision monovolumétrique de l’édifice industriel au bénéfice d’une architecture complexe, multifonctionnelle, qui satisfait aux exigences spatiales contemporaines. En effet, si l’on observe le projet par sections, l’ouvrage apparaît très léger et dégagé: la cour ouverte au premier étage met en communication les deux volumes alors que les façades transversales vitrées offrent une vue sur les intérieurs et rééquilibrent le rapport entre l’édifice et alentours. Des fentes ouvertes en ordre dispersé sur les façades en terre cuite sont des brèches qui font entrer la lumière dans les salles de classe le jour, alors que la nuit les lumières artificielles à l’intérieur communiquent un dynamisme sans arrêt.
Chacune des disciplines enseignées est symbolisée par un ou plusieurs éléments de l’architecture. La charpenterie dans les détails de la pose du revêtement en terre cuite. La menuiserie dans la structure lamellée de la toiture du gymnase et dans le faux-plafond en bois du hall d’entrée. La maintenance des ascenseurs qui occupe l’aile est d’un des deux blocs, est visible à l’extérieur justement par l’une des façades vitrées sur toute la hauteur. Pour expliquer cette activité ainsi que les autres qui sont étalées, les architectes utilisent la métaphore de la montre Swatch qui orgueilleusement montrait ses rouages.


Les plans montrent que, une fois le grand hall dépassé, le rez-de-chaussée des deux blocs qui s’unissent au centre est complètement réservé aux ateliers, organisés selon une disposition bien ordonnée où aussi la couleur aide à comprendre la distribution des espaces: l’orange identifie par exemple quelques parcours, séparant les différentes zones de travail. Le niveau mezzanine donne sur le premier étage où les ateliers bénéficient de double hauteur, alors que le premier étage est partagé entre les salles de classe, les bureaux administratifs et la grande cour au nord. Celle-ci, qui met en communication extérieurement les deux blocs compacts, est l’élément d’ouverture vers l’extérieur le plus évident, protégé des bruits par un mur d’enceinte qui le sépare du chemin de fer. La zone récréative de l’école, avec le sol revêtu en bois et partiellement végétalisé, représente aussi un réservoir d’espace en cas d’expansion des activités.

Mara Corradi

Projet: Brenac + Gonzales atelier d’architecture
Chef de projet: Mathieu Garcia
Maîtrise d’ouvrage: CCI Région Île-de-France
Lieu: Gennevilliers,  Île-de-France (France)
Projet acoustique: ABCDécibel
Surface utile brute: 7820 m2
Concours: 2007
Début des travaux: 2007
Fin des travaux: 2012
Revêtement extérieur et de couverture en terre cuite
Revêtement du sol de la cour en bois
Photos: © Sergio Grazia, Photec Production

www.brenac-gonzalez.fr


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature