29-01-2020

Adieu à l’architecte Adolfo Natalini fondateur de Superstudio

Adolfo Natalini,

Florence,

Écoles et universités, Architecture et culture,

L’architecte Adolfo Natalini s’est éteint à Florence à l’âge de 78 ans. Représentant de l’Architecture radicale, mouvement avant-gardiste majeur des années soixante et soixante-dix, il a été l’un des fondateurs de Superstudio avec Cristiano Toraldo di Francia, disparu en 2019. Auteur de grands ouvrages réalisés aux quatre coins du monde, à Florence il avait signé le projet d’agrandissement du Museo dell’Opera del Duomo et le pôle universitaire de Novoli.



Adieu à l’architecte Adolfo Natalini fondateur de Superstudio

« Avec sa silhouette frêle et élancée, CTF était celui qui allait le plus de l’avant. Aujourd’hui nous attendons qu’il nous parle de son nouveau voyage », c’est avec ces mots qu’Adolfo Natalini rendait hommage à Cristiano Toraldo di Francia dans un portrait intime et sentimental de son ami disparu livré au Giornale dell’Architettura, le 2 septembre 2019.
Les deux architectes, nés en 1941, Adolfo Natalini à Pistoia et Cristiano Toraldo di Francia à Florence, s’étaient rencontrés au début des années 60 à la faculté d’architecture de Florence. Après la terrible inondation qui a frappé la ville dans la nuit du 3 au 4 novembre 1966 avec la crue du fleuve Arno, Adolfo Natalini avait accepté l’invitation de Cristiano Toraldo di Francia et rejoint son cabinet situé piazza di Bellosguardo, la petite colline au sud-ouest de Florence qui offre une vue imprenable sur la ville. De cette association est née une longue amitié ainsi que l’aventure de Superstudio jusqu’à 1978. Après cette expérience, les deux architectes ont fait des choix de carrière différents, mais ils s’étaient retrouvés grâce à Superstudio et notamment aux expositions organisées pour en rappeler les activités et les projets, comme la rétrospective « Superstudio 50 » présentée au MAXXI de Rome en 2016 et à la Power Art Station de Shanghai en 2018. Aujourd’hui, par une étrange coïncidence, ils partagent un nouveau voyage entrepris à seulement six mois d’intervalle l’un de l’autre. Adolfo Natalini s’est éteint à Florence le 23 janvier 2020 et, comme lui-même le demandait pour son ami architecte Cristiano Toraldo di Francia, nous nous rappellerons de lui non seulement pour ses œuvres, mais aussi pour avoir été « expérimentateur, architecte, professeur et promoteur de culture ».

Avant d’obtenir son diplôme d’architecte en 1966, Adolfo Natalini s’était consacré à la peinture en voyageant entre Pistoia et Florence et en participant à l’exposition « Superarchitettura » inaugurée le 4 décembre 1966. Comme il l’a lui-même affirmé, l’expérience picturale se reflétera dans son utilisation constante du dessin, acte créatif irremplaçable et indispensable.
En 1966 il a fondé Superstudio avec Cristiano Toraldo di Francia, Gian Piero Frassinelli, Roberto et Alessandro Magris, rejoints par Alessandro Poli de 1970 à 1972. Après cette aventure, à partir de 1979 Adolfo Natalini a poursuivi sa carrière en toute indépendance et s’est majoritairement occupé du projet de centres historiques en Italie et en Europe, notamment les projets pour le Römerberg à Francfort, le Mur des Lamentations à Jérusalem, la banque d’Alzate Brianza, le Centre électrocomptable de Zola Predosa, la maison de Saalgasse à Francfort et le Teatro della Compagnia à Florence.
Sur le plan universitaire, il a été professeur titulaire à la faculté d’architecture de Florence, membre ordinaire du BDA (Bund Deutscher Architekten) et du FAIA (Honorary Fellow American Institute of Architects), enseignant à Accademia delle Arti del Disegno de Florence, à l’Académie des beaux-arts de Carrare et à l’ Accademia di San Luca.
En 1991 il a ouvert le cabinet Natalini Architetti avec l’architecte Fabrizio Natalini (avec qui il n’avait aucun lien de parenté) et a signé des ouvrages tels que la reconstruction de la Waagstraat à Groningen, le Museo dell’Opificio delle Pietre Dure à Florence, la Dorotheenhof sur la Manetstrasse à Leipzig, la Muzenplein à La Haye, le centre commercial de Campi Bisenzio, le pôle universitaire de Novoli à Florence, Boscotondo à Helmond, le pôle universitaire de Porta Tufi à Sienne, Het Eiland à Zwolle, Haverlej à Bois-le-Duc, et enfin le Museo dell’Opera del Duomo et le projet pour le nouveau musée des Offices à Florence.

(Agnese Bifulco)

http://www.nataliniarchitetti.com/

Images courtesy of Wikipedia


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature