01-01-2019

383 architectures en lice pour l’EUmiesaward 2019

Armeftis & Associates, Bernardo Rodrigues, ZOOM studio, NL Architects + XVW architectuur, Manthey Kula Arkitekter,

Jose Albergaria, Christos Papantoniou, Marcel van der Burg, Georgi Katov,

Barcelone, Espagne,

Prix,

Une belle mosaïque de photos qui restitue une Europe bâtie sur ses meilleures architectures contemporaines, c’est l’image avec laquelle nous commençons l’année 2019 de Floornature. La Commission européenne et la Fondation Mies van der Rohe ont récemment publié la liste des 383 ouvrages nominés pour le Prix d’architecture contemporaine de l’Union Européenne 2019 – Prix Mies van der Rohe.



383 architectures en lice pour l’EUmiesaward 2019

Une mosaïque d’architectures contemporaines où l’on retrouve de nombreux projets que nous vous avons présentés sur le site de Floornature en 2018 et beaucoup d’autres dont nous vous parlerons durant cette nouvelle année. En effet, pour commencer cette nouvelle année ensemble, nous avons choisi l’image de l’Europe représentée par les architectures qui concourent à l’EUmiesaward 2019.
383 photos au total, une pour chaque ouvrage en lice, et elles illustrent toutes des architectures réalisées au cours des deux dernières années dans 238 villes de 38 pays européens et frontaliers. L’Arménie, le Kosovo et la Tunisie ont été conviés à participer au concours après avoir intégré le programme Europe Créative de la Commission européenne. Parmi ces pays, seul le Kosovo est représenté par trois ouvrages édifiés à Pristina, marquant ainsi sa première participation à l’EUmiesaward 2019.
Les architectures en compétition ont été nominées par 76 experts indépendants, les associations nationales d’architecture et le Comité Consultatif du Prix.
Le jury, présidé par l’architecte Dorte Mandrup et composé des architectes Frank McDonald, María Langarita, Kamiel Klaasse, Stefan Ghenciulescu, Angelika Fitze et George Arbid, se prononcera dès janvier 2019. Il aura la lourde tâche de faire une présélection parmi les 383 ouvrages présentés, en effet seules 40 architectures seront choisies pour la dernière étape du Prix.

Les 40 architectures présélectionnées par le jury seront communiquées le 16 janvier, et l’annonce des cinq finalistes se fera le 13 février. C’est en suivant un protocole bien rodé que le jury entreprendra la visite des ouvrages au mois d’avril, tandis qu’en mai auront lieu les journées portes ouvertes de l’EU Mies Award destinées au public de passionnés. Une initiative intéressante qui promeut la connaissance de l’architecture contemporaine à travers la visite directe des nouvelles architectures. Le temps fort du Prix aura lieu le 7 mai 2019 au pavillon Mies van der Rohe à Barcelone avec l’inauguration de l’exposition des ouvrages et la cérémonie de remise des prix. La liste complète des ouvrages en lice est disponible sur le site dédié au Prix et par le biais de l’application EUMiesAward. En parcourant cette liste certains éléments ont quelque peu piqué notre curiosité. Tout d’abord, les ouvrages les « plus extrêmes » représentant les quatre points cardinaux de l’EUMiesAward 2019 avec l’ouvrage le plus au Nord, l’aire de repos de Skreda (Norvège) de Manthey Kula Arkitekter, l’ouvrage le plus au Sud, le Laniteio Lyceum (Chypre) d’Armeftis & Associates, l’ouvrage le plus à l’ouest, la Chapel of Eternal Light (Portugal) de Bernardo Rodrigues, tandis que Tbilisi, la ville la plus à l’est, est représentée par 8 bâtiments en compétition. Le pays le plus représenté est l’Espagne avec 27 projets, suivie de la Belgique avec 21 projets puis la France et le Royaume-Uni à égalité avec 19 projets. Dans ce classement, l’Italie se place cinquième avec 17 projets tout comme l’Autriche et le Portugal.

La majorité des ouvrages, 37 %, a été réalisée dans des villes de 20 000 à 500 000 habitants, contre seulement 12 % dans les grandes métropoles de plus de 3 millions d’habitants. La maison d’hôtes du vignoble de Castra Rubra à Kolarovo en Bulgarie est l’ouvrage en lice édifié dans la plus petite municipalité avec seulement 17 habitants. En ce qui concerne la vocation des ouvrages, c’est encore une fois la culture qui représente la majorité à hauteur de 15 %, suivie par les bâtiments polyvalents avec 14 %. Le pourcentage de logements collectifs a augmenté par rapport à 2017, une influence qui s’explique peut-être par le lauréat de l’édition précédente DeFlat Kleiburg de NL Architects et XVW Architectuur, le premier bâtiment résidentiel collectif à avoir été récompensé dans toute l’histoire du Prix.


(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Fundació Mies van der Rohe https://miesarch.com/
photo 3 NL Architects + XVW Architectuur DeFlat Kleiburg photo by Marcel van der Burg
photo 4-5 Manthey Kula Arkitekter Skreda Roadside Rest Area photo by Manthey Kula
photo 6-7 Armeftis & Associates Laniteio Lyceum photo by Christos Papantoniou
photo 8-9 Bernardo Rodrigues Chapel of Eternal Light photo by Jose Albergaria
photo 10-11 Zoom studio La Castra Rubra Winery Guest House photo by Georgi Katov


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×