28-09-2020

PIDA Prix International Ischia d'Architecture lauréats et thèmes de l'édition 2020

Ian Ritchie, Teresa Sapey,

C'est dans le cadre de la sublime île parthénopéenne à laquelle il est dédié, que se déroulera, du 28 septembre au 3 octobre, la neuvième édition du PIDA Prix International Ischia d'Architecture intitulée « LandEscape Therapy », un jeu de mots qui rappelle l'exigence d'être en harmonie avec l'environnement. Ateliers, lectio magistralis, concerts et laboratoires auront lieu toute la semaine et les lauréats des différentes catégories du prix se verront récompensés.



PIDA Prix International Ischia d'Architecture lauréats et thèmes de l'édition 2020

« Certains lieux sont une énigme, d'autres une explication », la phrase de l'écrivain Fabrizio Caramagna se détache sur l'affiche de l'édition 2020 du Prix International Ischia d'Architecture et introduit le thème de la neuvième édition : « LandEscape Therapy ».
Un jeu de mots qui rappelle la nécessité d'être en harmonie avec l'environnement et reconnaît au paysage son rôle de thérapie antithétique aux maux de la contemporanéité. L'architecture, elle, se doit d'être l'outil principal pour proposer de nouvelles stratégies et retrouver l'harmonie perdue entre l'homme et le paysage. C'est sur ces possibles stratégies qu'échangeront les orateurs et les participants au festival d'ateliers, de lectio magistralis et de conférences accompagnant le prix et organisé par l'association PIDA avec la collaboration de l'Ordre des Architectes, Planificateurs, Paysagistes et Conservateurs de Naples et de sa province. Le programme est lancé le 28 septembre depuis le spectaculaire Château Piromallo de Forio d'Ischia, avec les ateliers réservés aux plus jeunes et auxquels participeront les universités de Catane, Naples et Palerme. Les ateliers comptent deux propositions : le projet d'une « forêt urbaine », dans la zone du centre polyfonctionnel d'Ischia, et d'un « paysage de l’art », pour transformer la pinède de via Edgardo Cortese en un parc d'œuvres d'art contemporain. Par ailleurs, le festival connaîtra des moments d'architecture et de spectacle avec « Sinfonìa spaziale » (Symphonie spatiale), lorsque, accompagnée des musiciens Emanuele Belloni et Massimo Ventricini, à 20h00 à Sant’Angelo d’Ischia, se déroulera en musique la conférence de Teresa Sapey, architecte et décoratrice d'intérieur, enseignante de Plastic Investigation auprès de l'Universidad Camilo José Cela à Madrid, lauréate du PIDA Hôtels 2020 et du prix PIDA à la carrière.
À compter du 1er octobre, on entrera au cœur même du festival avec le cycle de conférences accueillies toujours au Château Piromallo di Forio d'Ischia et auxquelles prendront part d'importants invités institutionnels et internationaux. Les thèmes abordés vont de « Défis : l’architecture de la relance » à un zoom sur les architectures de l'hospitalité qui se propose de répondre à la question : « comment change l'hébergement au cours du troisième millénaire ? » et où seront également présentés les résultats des ateliers de conception. Jusqu'à la conférence « L’isola che vorrei » (L'île que je voudrais) où l'île d’Ischia devient l'emblème iconique du défi sur l'éco-durabilité qui concerne la planète entière. En conclusion, l'architecte paysagiste portugais João Ferreira Nunes, lauréat du PIDA International 2020, tiendra sa lectio magistralis. Les remises de prix se dérouleront également pendant le festival ; le jury du PIDA, coordonné par Luigi Prestinenza Puglisi, président de l'Association Italienne d'Architecture et Critique, a en effet attribué, outre les prix déjà cités, le prix PIDA Landscape 2020 à Artesella, le festival d'art contemporain dans la nature du val di Sella, dans le Trentin-Haut-Adige. Le Premio PIDA Innovazione 2020 (Prix PIDA Innovation 2020) a été décerné à l'architecte Ian Ritchie. L'architecte-écrivain Christian De Iuliis, auteur de l'ironique « L’Architemario – volevo fare l’astronauta » (L’Architemario – je voulais être astronaute) (Overview editore – 2014) s'est vu remettre le Premio PIDA Giornalismo 2020 (Prix PIDA Journalisme 2020). Le Premio PIDA Fotografia 2020 (Prix PIDA Photographie 2020) a été décerné à Santo Eduardo Di Miceli, architecte, photographe et artiste en arts visuels. L'exposition photographique « La Città Contemporanea » (La Ville Contemporaine) à travers laquelle Santo Eduardo Di Miceli analyse « le rapport entre les lieux de l'habitat de l'homme et leur destin dans une civilité toujours plus à la dérive », sera inaugurée le 2 octobre au Château Piromallo à l'occasion du festival et se poursuivra du 6 octobre jusqu'au 8 novembre au sein de l'Atelier Dolcezze.

(Agnese Bifulco)


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature