01-03-2018

Les installations en dentelle de Choi+Shine Architects deviennent des points de repère urbains

Choi + Shine (Jin Choi & Thomas Shine),

Installation,

Du Moyen-Orient aux États-Unis, les créations lumineuses et poétiques du cabinet Choi+Shine Architects associent et fascinent le public.



Les installations en dentelle de Choi+Shine Architects deviennent des points de repère urbains

Du 9 mars au 1er avril 2018, la baie de Marina Bay accueillera I Light Marina Bay, le festival international des lumières qui, depuis 2010, apporte une touche de magie aux nuits de Singapour. Ce festival, qui est connu comme étant le festival des lumières respectueux de l’environnement le plus important d’Asie, s’articule autour des thèmes de la durabilité, de l’économie d’énergie et du recyclage, et ce depuis sa première édition. En effet, certaines installations ont été fabriquées avec des matériaux recyclés spécialement collectés auprès des adhérents et des sponsors. Parmi les installations artistiques de l’édition 2017, la création “The Urchins” du cabinet Choi+Shine Architects avait particulièrement retenu notre attention pour avoir su transformer une technique traditionnelle et commune à de nombreuses cultures, comme la dentelle au crochet, en macro-installation urbaine qui apportait une touche de poésie dans la skyline de Singapour.

Pour l’installation “The Urchins” du festival I Light Marina Bay, les architectes Jin Choi et Thomas Shine, fondateurs du cabinet Choi+Shine Architects, s’étaient largement inspirés de la nature et notamment de la forme naturelle des oursins. The Flying Mosque, leur dernière installation conçue à l’occasion de la vingtième édition de l’Islamic Arts Festival de Sharjah aux Émirats arabes unis qui s’est déroulé du 13 décembre 2017 au 23 janvier 2018, s’inspire quant à elle des éléments de l’architecture. En effet, les architectes ont trouvé des éléments architecturaux communs à toutes les cultures qu’ils ont ensuite réduits à leur essence géométrique pure. L’espace a donc été aménagé avec ces différents éléments réalisés une fois encore en utilisant des formes métalliques travaillées au crochet. Seul le spectateur est en mesure de reconstituer l’ensemble harmonieusement. L’emplacement des éléments est tel que lorsqu’on les observe en suivant un axe bien précis, la composition dans son ensemble forme une mosquée faite d’éléments fabriqués au crochet. Le mouvement des spectateurs fera quant à lui ressortir les différents éléments qui pourront être interprétés et observés dans leur individualité.

En présentant leur projet, les architectes Jin Choi et Thomas Shine ont souligné que l’installation représentait un pont entre des architectures qui ne sont différentes qu'en apparence. Les éléments de The Flying Mosque ont été réalisés en utilisant la technique du crochet qui se veut transversale et commune à de nombreuses cultures, et la géométrie utilisée dans le monde entier pour réaliser des bâtiments et des objets constitue également un langage universel. Les éléments géométriques de l’installation donnent vie à une architecture islamique, mais la façon dont ils sont conçus correspond au minimalisme des formes qui relève certainement plus du design occidental moderne que de la tradition arabe. En revanche, lorsque l’on observe les modules qui composent chaque élément géométrique, leur disposition suivant un schéma et leur répétition abstraite montrent qu’ils sont étroitement liés à l’art islamique. Le schéma structuré et répétitif suscite chez le spectateur un sentiment d'abstraction et de méditation. Le souhait des architectes n’est pas que les visiteurs s’attardent sur des détails précis de l’installation mais de les faire voyager vers un concept abstrait afin qu’ils s’éloignent de leurs préoccupations terre à terre. Les éléments naturels contribuent grandement à cette ambiance et viennent apporter une touche de poésie : la lumière projette au sol des ombres légères et allongées et le vent, qui fait balancer et tourner les éléments en dentelle, imprime à ces ombres un mouvement rythmé et apaisant.

Le cabinet Choi+Shine Architects réalise actuellement d’autres projets internationaux, et cette année ses installations poétiques émerveilleront également le public américain. En effet, le projet de la nouvelle installation "ARIZONA!" a été sélectionné pour le Canal Convergence 2018 qui se tiendra à Scottsdale en Arizona en novembre 2018.

(Agnese Bifulco)

Projet : Choi+Shine Architects (Jin Choi & Thomas Shine) 
Photos : © Choi+Shine Architects 2017
http://www.choishine.com