25-06-2018

Gianni Arnaudo Architetto Cave L'Astemia Pentita Barolo

Gianni Arnaudo Architetto,

Dario Fusaro,

Cuneo, Italie,

Caves, Land Art,

Aménagement paysager,

L'ironie est la clé essentielle pour lire le projet de la Cave L'Astemia Pentita, réalisé par le cabinet Gianni Arnaudo Architetto au milieu des collines de la Langa del Barolo, une zone typique où l'on produit quelques-uns des plus célèbres et meilleurs vins italiens.



Gianni Arnaudo Architetto Cave L'Astemia Pentita Barolo

« La première cave POP au monde », c'est ainsi que l'architecte Gianni Arnaudo a défini le projet élaboré pour une entrepreneuse du secteur vinicole et réalisé au milieu des collines de la Langa del Barolo, une zone typique où l'on produit quelques-uns des plus célèbres et meilleurs vins italiens. Un projet qui vient tout juste d'être sélectionné pour la seconde édition de l'ouvrage « i 100 progetti italiani » (les 100 projets italiens) de l'éditeur Riccardo Dell’Anna présenté lors d'un évènement qui s'est tenu le 31 mai 2018 au Salon d'Honneur de l'Académie Nationale de San Luca à Rome et qui rassemble 100 projets représentatifs de la contemporanéité. Des projets réalisés dans le respect de l'environnement, considéré comme planète terre, qui puissent être l'expression du contexte dans lequel ils sont conçus tout en étant porteurs de changement.

Parmi les longues rangées de vignes qui caractérisent le paysage de la colline de Cannubi en plein cœur des terres du Barolo, la cave « L'Astemia Pentita » apparaît comme deux boîtes empilées l'une sur l'autre. Un édifice qui ne passe pas inaperçu et qui retient toute l'attention de l'observateur. Impossible de ne pas se demander si l'on se trouve face à une architecture, une œuvre d'art POP comme semble le suggérer le nom de la cave, inhabituel pour une zone de production de quelques-uns des plus célèbres vins italiens dans le monde entier. De l'extérieur, on ne voit qu' une partie de l'iceberg . En effet, les volumes extérieurs correspondent à une surface de 200 m2 environ tandis que les locaux où a lieu l'ensemble du processus de production s'étendent sur près de 4 000 m2. Toutes les phases de production du vin se déroulent dans les environnements obtenus dans les sous-sols à l'intérieur de la colline auxquels on accède en empruntant un tunnel depuis la via Alba. La partie visible à l'extérieur est destinée au contact avec le public et à la dégustation de la production.

Les volumes extérieurs sont inspirés des conteneurs que l'on utilise traditionnellement pour commercialiser les bouteilles de vin, individuelles ou en groupe et qui atteignent les quatre coins du monde. L'architecte a reproduit à grande échelle chaque détail de l'emballage : du nom de la cave, à l'année, aux icônes traditionnellement utilisées pour indiquer le sens de l'ouverture, les flèches noires, ou le fait de manipuler la boîte avec précaution en raison de la fragilité de son contenu, le verre à pied. Le choix de l'architecte Arnaudo n'est pas fortuit. Au contraire, il s'agit d'un choix qui a été médité et soutenu par des considérations précises, comme il le raconte lui-même en parlant de son projet : « [...] concevoir l'ouvrage comme deux boîtes empilées l'une sur l'autre [...] se résume à un fragment du langage du monde du vin ; cela se réfère notamment à la partie finale de la commercialisation, à savoir l'emballage, qui, de nos jours, revête une importance fondamentale : le conteneur devient plus significatif que le contenu. Le dessin met en évidence les contradictions d'un système de production où il arrive que le marketing et l'étiquette prédominent par rapport au vin (pour autant qu'il soit mythique comme c'est le cas du Barolo) ».

Il y a une critique faite sur un certain type de marketing et un rappel éthique que l'architecte explique avoir réalisé « avec une opération de 'zoom' sur l'objet, pour ironiser, avec le fait de les rendre macroscopiques, sur les formes souvent utilisées pour apparaître au détriment des contenus de l'être. Il s'agit d'un projet que je définis de CONTRE-ARCHITECTURE, tout comme un grand nombre de mes projets sont CONTRE-DESIGN. » Le projet doit en effet être vu comme une opération qui a ses racines dans l'ADN professionnel de l'architecte et est à la base du langage architectural qui caractérise ses œuvres.

(Agnese Bifulco)

Projet : Gianni Arnaudo Architetto
Lieu : Barolo (CN) – Italie
Photos : Dario Fusaro

www.gianniarnaudo.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature