20-05-2019

Congrès Les Salles de cinéma de Milan

Milan,

Exposition,

Événement,

Tout au long du XXe siècle, à Milan, les salles de cinéma, construites ex novo ou dans des bâtiments existants, ont représenté un élément important du tissu urbain et ont constitué un lieu de rassemblement social et de promotion culturelle. Un patrimoine aujourd'hui perdu ou extrêmement réduit. Le 23 mai, l'École Polytechnique de Milan accueillera un congrès qui mettra en lumière son histoire et son rôle dans la connotation de l'espace urbain.



Congrès Les Salles de cinéma de Milan

La célèbre séquence des baisers coupés de Nuovo Cinema Paradiso, le film de Giuseppe Tornatore, est l'image qui est inévitablement rappelée à travers la longue et passionnée recherche menée par Eleonora Roaro, artiste en arts visuels et chercheuse de Varèse, mais active entre Milan et Udine. Avec CineMi, le projet de recherche lancé en 2018 et toujours en cours, l'artiste a reconstruit pièce par pièce, nous pourrions dire image par image, l'histoire des cinémas de Milan de 1896 à 1955. Une longue histoire d'amour pour le cinéma qui, grâce à des recherches d'archives et à des sources de première main, a permis à l'artiste de recomposer pas à pas de nombreux petits morceaux, comme dans la célèbre séquence du film italien.
Au début des années 1900, Milan était la ville italienne qui comptait le plus grand nombre de cinémas, avec des salles de première, deuxième et troisième vision allant du centre vers la périphérie. La recherche méticuleuse d'Eleonora Roaro commence avec ces années, 1896, et se poursuit jusqu'en 1955, considérée comme l'année d'or pour le cinéma milanais.
En effet, en 1955, Milan pouvait être définie comme la ville du cinéma car elle comptait environ 130 salles de cinéma réparties comme suit : 41 salles en centre-ville, 49 entre les murs espagnols et l'anneau externe des Navigli et 36 en périphérie. Un véritable record si l'on tient compte du fait qu'aujourd'hui, sur les quelques 130 salles de cinéma comprenant démolitions, reconversions, requalifications et changements de destination d'usage, il en reste moins de trente, à l'exclusion des cinémas ne disposant pas d'une programmation continue, les salles paroissiales exclues du projet et évidemment les arènes d'été.
La longue et patiente recherche a été menée dans les archives de la ville : Cittadella degli Archivi, Archivio del Corriere della Sera, Archivio del Lavoro, Archivio Fiera Milano, Archivio Fotografico a2a, Civico Archivio Fotografico, Raccolta Stampe Bertarelli et Cineteca Italiana. Eleonora Roaro a retrouvé des dessins, des estampes et des photographies d'époque qui ont permis de renouer les fils, reconstruisant l'histoire et la mémoire de ces lieux, redonnant une dignité à leur rôle social fondamental. Les cinémas de jadis constituaient en effet un ciment important de la communauté. Pensons, par exemple, qu'au début du siècle, les projections étaient précédées par un spectacle de variété avec les danseuses et le cabaret, le cinéma devenait le lieu privilégié pour le divertissement de tout le quartier et la diffusion de la culture, en particulier dans les banlieues.

Le projet CineMi a été soutenu par les travaux d'un groupe de chercheurs composé d'Eleonora Roaro de l'Université d'Udine, d'Elena Mosconi de l'Université de Pavie, de Giovanna D’Amia et Luca Tamini du Département d'Architecture et Études Urbaines de l'École Polytechnique de Milan.
Le premier acte formel du groupe de chercheurs sera le congrès national « Le Sale Cinematografiche di Milano: Storia, Evoluzione, Attualità » (Les Salles de cinéma de Milan : Histoire, Évolution, Actualité) qui se déroulera le 23 mai dans la grande salle de l'École Polytechnique de Milan et se terminera par deux projections fascinantes à la Manifattura Tabacchi. L'intention est d'engager un dialogue interdisciplinaire sur les salles de cinéma, pour approfondir leur histoire et leur rôle dans la connotation de l'espace urbain, en impliquant les différents acteurs : historiens de l'architecture et de la ville, historiens du cinéma, concepteurs, sociologues, réalisateurs, etc. Le congrès porte sur les initiatives du projet de recherche Lieux de rassemblement social et culturel dans les entités périphériques milanaises au cours du XXe siècle : églises, écoles, cinémas (LabSCAP - Histoire et critique de l'architecture et du paysage).

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Eleonora Roaro www.eleonoraroaro.com
www.dastu.polimi.it


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×