18-04-2018

Davanzo Associati signe le centre de jour Alzheimer de Castelfranco Veneto

Davanzo Architetti,

Alessandra Chemollo,

Castelfranco Veneto,

Cliniche, Sante et bien-etre, Hopitaux,

Le cabinet Davanzo Associati s’est inspiré de l’ouvrage Vision partielle. Un journal d’Alzheimer de Cary S. Henderson pour réaliser le centre de jour Alzheimer de Castelfranco Veneto. Dans son travail, Martina Davanzo a prévu pour les malades un parcours de marche circulaire faisant office de filtre entre intérieur et extérieur.



Davanzo Associati signe le centre de jour Alzheimer de Castelfranco Veneto
Le centre de jour pour les malades d’Alzheimer conçu par Martina Davanzo et son cabinet à Castelfranco Veneto (province de Trévise) complète un programme de soins à l’échelle de la ville ayant débuté, à quelques pas de là, par un centre pour personnes âgées au cœur du même parc.
Dans les années 70, le député Domenico Sartor avait confié l’élaboration du premier bâtiment à Giuseppe Davanzo et Livia Musini, fondateurs du cabinet aujourd’hui dirigé par leur fille Martina. Située tout près du centre historique de Castelfranco Veneto, la structure à grandes baies vitrées totalement entourée de végétation traduisait déjà la prise de conscience de la nécessité de penser une architecture pour le bien-être des malades. Le père de Martina était spécialisé dans la conception de services sociaux. Quant à sa mère, c’était l’une des premières femmes architectes paysagistes. Ils avaient tous deux été formés à Venise à l’école du rationalisme. Martina Davanzo prend aujourd’hui le relais avec un projet qui appréhende le plan sur la base de réflexions et d’études sur les spécificités de la maladie touchant les 30 patients auxquels la nouvelle structure est destinée.
Cette dernière se trouve au sein d’un espace vert dans le sillon idéal du parc de Villa Bolasco et des jardins de l’hôpital adjacent, là où se trouvait auparavant la morgue aujourd’hui démolie. Se dressant à l’extrémité nord-ouest du lot et perpendiculairement au centre pour personnes âgées, elle constitue l’arrière-plan de la perspective s’ouvrant sur l’ancien complexe depuis l’axe de via Ospedale. Cet emplacement si périphérique élargit et délimite l’espace vert tout en laissant les parkings à l’extérieur.
Le protagonisme figuratif généré par la succession des toits en pente, véritable stylisation de la maison archétypique, est délibérément atténué par le choix, comme matériau de construction, du béton armé laissé apparent. Le développement de l’ouvrage, très axial d’est en ouest et verticalement limité (seulement 3 niveaux décalés : rez-de-chaussée, rez-de-chaussée+sous-sol, sous-sol et rez-de-chaussée+premier étage), ainsi que l’excavation supplémentaire dans le jardin sur le devant du bâtiment visent à intégrer l’ouvrage dans le contexte végétalisé.
La façade principale, côté sud, comprend une partie à grandes fenêtres faisant pénétrer la lumière directement dans les halls et une partie minutieusement ajourée qui module quant à elle la luminosité dans les pièces prévues pour les activités de réhabilitation. Cette division correspond à un partage interne par fonction : à l’est, le volume réservé aux opérateurs, avec des entrepôts, un dépôt, des vestiaires au sous-sol ainsi que des salles de réunion, des bureaux et une bibliothèque entre le rez-de-chaussée et le premier étage (doté d’une entrée indépendante). Le côté ouest accueille en revanche le volume prévu pour les patients.
Les deux sections, dont les parcours sont distincts, s’interpénètrent dans la zone de coordination où se fait l’accueil des patients. Situé au niveau de l’entrée principale, il représente le barycentre du bâtiment.
La section d’assistance des malades d’Alzheimer se distingue par des solutions architecturales intérieures spécialement conçues pour prendre en considération les façons dont cette maladie se manifeste et favoriser le bien-être, l’orientation et la gestion des crises des patients.
Martina Davanzo raconte qu’elle a basé ses considérations spatiales sur le livre de Cary S. Henderson, un professeur d’histoire auquel Alzheimer fut diagnostiqué tôt et qui prit la décision de documenter l’évolution de la maladie en consignant ses pensées et son vécu. Le livre Vision partielle. Un journal d'Alzheimer a été publié à la fin des années 90 et constitue, encore aujourd’hui, un précieux témoignage de l’état de santé du patient, de ses besoins et de ses peurs.
Le parcours circulaire autour des salles d’activités est l’un des éléments les plus significatifs découlant de cette lecture. Le mur caractérisé par des trous en forme de tronc conique délimite l’espace interne du bâtiment et crée un espace-filtre, un circuit couvert accessible aux patients qui, à un certain stade de la maladie, ont tendance à marcher continuellement. Ce parcours, qui inclut le patio bordé de hêtres, a été enrichi par l’entrée directe de lumière, atténuée toutefois par la grille ajourée. Dans les salles intérieures qui leur sont réservées, les patients peuvent profiter des atmosphères domestiques qu’évoquent les finitions en bois et les grandes baies vitrées bénéficiant de lumière indirecte. La suppression des couloirs reliant les salles permet aux malades de s’orienter. Ils ne trouvent en effet pas d’espaces anonymes mais des pièces aux activités spécifiques et reconnaissables. La disposition de l'ensemble du service sur un seul niveau, sans escaliers ni rampes, facilite l’autonomie des patients et leur sensation de confort. Le dialogue entre les espaces instauré par l’omniprésence de baies vitrées offre, aussi bien aux patients qu’à leurs familles, une perspective et une vue d'ensemble.

Mara Corradi

Architectural design: Martina Davanzo, with Carlo Calderan 
Coordination and artistic direction: Martina Davanzo 
Head of project development: Federico Povegliano
Structural design: Giovanni Cocco, engineer, with Andrea Cantarini  
Client: Centro Residenziale per Anziani “Domenico Sartor” (IPAB), with public funding from the region
Location: Castelfranco Veneto, Treviso 
Final plan: 3 months 
Executive plan: 4 months
Construction: March 2012 – April 2016 
Building height: 7.77 m 
Total indoor surface: 935.40 sqm 
Net surface area: 729.24 sqm 
Outdoor space: 546.45 sqm (107, 74 sqm vegetable plot – 42.40 sqm inner courtyard – 243.32 sqm garden – 153.39 covered walkway) 

Photographs 2017 © Alessandra Chemollo 

http://davanzoarchitetti.it/

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×