13-09-2017

Vo Trong Nghia : la Maison Bihn et la transformation d’Hô-Chi-Minh-Ville

Vo Trong Nghia,

Ho Chi Minh City,

Projets

Conscient de la disparition des espaces verts dans une ville comme Hô-Chi-Minh-Ville, le cabinet Vo Trong Nghia Architects conçoit des maisons où la végétation fait partie intégrante de la composition. Dans la maison Bihn de Vo Trong Nghia, l’alternance des pièces et des jardins favorise un meilleur microclimat. titolo per il box in home page



Vo Trong Nghia : la Maison Bihn et la transformation d’Hô-Chi-Minh-Ville
Avec la Maison Bihn d’Hô-Chi-Minh-Ville, le cabinet vietnamien Vo Trong Nghia Architects aborde le thème de l’urbanisation massive du Vietnam dont nous avons parlé ces dernières années à travers l’évolution de l’architecture résidentielle des villes.
Les nouvelles habitations d’Hô-Chi-Minh-Ville, à l’instar de la Maison Bihn de Vo Trong Nghia, répondent à la considérable réduction de sol non bâti et végétalisé dans la métropole en proposant des solutions de composition compensant l’absence de nature à l’extérieur par sa présence au sein de l’ouvrage. La très forte anthropisation des espaces, notamment urbains, résultant des flux migratoires en provenance des campagnes et orientant actuellement l’économie vers les services, a entraîné d'une part une pénurie de logements et d’autre part une consommation de sol toujours plus grande pour y remédier.
En pleine transformation, le Vietnam est lentement en train de perdre la luxuriante végétation qui l’a toujours caractérisé. Mais le climat tropical aux longues saisons de chaleur intense et de pluie demeure et pousse les architectes à trouver de nouvelles voies de coexistence entre bâtiment et nature, entre homme et végétation.
Comme dans la House for Trees située dans la banlieue d’Hô-Chi-Minh-Ville ou la Maison de Nha Trang (conçue en collaboration avec ICADA) où les toits passent de simples couvertures à surfaces valorisées par la végétation, la Maison Bihn a incité les architectes à faire évoluer leurs recherches et à définir une trame des espaces intérieurs sous forme d’alternance entre pièces - chambres à coucher, cuisine, séjour et sanitaires - et espaces filtres composés de jardins suspendus. L’observation du plan en coupe et du croquis en perspective fait nettement ressortir une conception « en damier » où les pièces ne sont jamais contiguës mais toujours interrompues par un espace naturel ou un vide, spécialement prévu pour que la végétation pousse à la verticale.
L’alternance de vides et de pleins, explicite sur le plan de coupe, permet quant à elle de créer une continuité visuelle entre les espaces grâce notamment à la présence de nombreuses baies vitrées de grandes dimensions qui gomment les limites physiques pour élargir les limites perçues.
Ce choix est en partie motivé par le type d’habitants, trois générations d’une même famille. Les différences compréhensibles de style de vie ont incité à concevoir trois petits « appartements » privés au sein de la maison : un au rez-de-chaussée et deux au premier étage comprenant chacun une chambre à coucher, des sanitaires et un dressing. Ils ont été placés aux antipodes du bâtiment de manière à garantir à la fois une certaine intimité et le partage des parties communes comme le séjour, la salle à manger et surtout les luxuriants jardins. Les pièces et les jardins ont été répartis en fonction d’un axe longitudinal dépourvu d’obstacle visuel tel que les pièces les plus intimes (sanitaires ou espaces aveugles comme les escaliers) : une astuce qui permet de créer une ambiance familiale tout en préservant une distance spatiale réciproque.
Cette maison est également particulièrement performante en termes climatiques. Sa conception en pleins et en vides dotée d’ouvertures alternées sur les murs périphériques favorise en effet la ventilation naturelle. Le choix d’aligner toutes les pièces de passage et de service dans l’aile ouest a par ailleurs donné naissance à une sorte d’espace d’isolation thermique qui protège les pièces à vivre. Un résultat que renforce l’usage du granit pour revêtir toutes les cloisons longitudinales à l’extérieur comme à l’intérieur.

Mara Corradi

Architects: VTN architects (Vo Trong Nghia Architects)
Design team:
Masaaki Iwamoto, Chiang Hsing-O, Nguyen Tat Dat, Nguyen Duy Phuoc,
Takahito Yamada
Completion: 2016
Location: Ho Chi Minh, Vietnam
Site area: 321.6 sqm
Footprint: 136 sqm
GFA: 233 sqm
Contractor: Wind And Water House JSC
Photographs: © Hiroyuki Oki, Quang Dam

http://votrongnghia.com/

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy