12-09-2018

Batlle i Roig : requalification paysagère de la décharge du Garraf

Bâtiments commerciaux, Transformation de déchets en énergie, Le paysage,

Landscaping, Recupero,

Depuis 2003, Batlle i Roig œuvre pour la requalification de la décharge de Vall d’en Joan située dans le Parc Naturel du Garraf, au nord-ouest de Barcelone. Dans leur projet, le cabinet Batlle i Roig mêle le relief artificiel au relief naturel pour créer un parc public.



Batlle i Roig : requalification paysagère de la décharge du Garraf
« Landscape Restoration », c’est le terme anglais qui définit l’intervention complexe à plusieurs échelles réalisée par le cabinet catalan Batlle i Roig sur le site d’élimination des déchets de Vall d’en Joan près de Barcelone. La requalification paysagère opérée par Enric Batlle et Joan Roig prévoit des interventions différentes mais intégrées dans la spécificité d’une décharge située au nord-ouest de Barcelone, en transformant l'essence de ce lieu en un lieu ouvert pouvant être visité et présentant de nombreux attraits naturels.
La décharge de Vall d’en Joan a ouvert en 1974 dans une vallée du massif calcaire du Garraf et a été utilisée par la municipalité de Barcelone et les communes limitrophes pendant près de 30 ans, atteignant ainsi une profondeur d'environ 70 mètres. L’année 2002 marque la fermeture de la décharge afin de requalifier le site qui, entre-temps, a été intégré au Parc Naturel du Garraf. Le parc du Garraf, une destination touristique nationale très prisée, est situé sur un terrain calcaire de 12 000 hectares, avec des murets de pierres sèches, des pierres blanches et une végétation typiquement méditerranéenne et luxuriante qui abrite une faune et une flore très variées. Ses spécificités attirent de nombreux visiteurs qui peuvent, par exemple, essayer le parcours sensoriel pour les non-voyants qui permet, grâce aux sens de l’odorat et de l’ouïe, de découvrir le parc d’une autre manière. Les nombreux sentiers permettent d’explorer les bois et de contempler les falaises et les profonds ravins. Il est également possible de faire de la spéléologie, du trekking, de se déplacer à pied et en VTT.


C’est en raison de cette richesse naturelle accessible à tous que l’Aire Métropolitaine de Barcelone (AMB) a décidé de requalifier et de valoriser également le plus petit espace de la Vall d’en Joan situé aux abords du parc, et ce grâce à des mesures d’assainissement devant permettre de ne pas nuire davantage à l’équilibre de l’écosystème présent.
Enric Batlle raconte que le cabinet a dans un premier temps abordé le projet à deux échelles différentes. D’une part ils ont traité les problèmes techniques liés à la fermeture d’un site désaffecté et, de l’autre, ils ont procédé à la requalification du paysage disparu et de ses attraits.
Ils ont fait face à la nécessité d’isoler les déchets et de consolider le terrain en réalisant un système de terrasses, de remblais, de parcours et de canaux d’irrigation qui comprend des cultures, des zones boisées, des plantes indigènes et des plantations spécifiques pour la consolidation du sol. Le cabinet a décidé de créer un système de culture en terrasses ainsi qu’un parcours qui passe à travers ces dernières, résolvant ainsi judicieusement tous les problèmes techniques. Le choix des terrasses a réduit la pente des terrains, atténuant l’érosion de ces derniers et permettant de recueillir l’eau de pluie destinée à l’arrosage. Les infiltrations ont donc été mineures, diminuant ainsi le besoin de traiter le lixiviat en utilisant des barrières et des harnais. Le réseau d’extraction du biogaz installé sur le site couvre aujourd’hui la consommation d’électricité annuelle de plus de 10 000 personnes.
Le système agricole introduit est lui-même devenu un paysage, un système logique pour redonner vie à un lieu qui l’avait perdue. La modification de la topographie pour former les terrasses et recueillir l’eau de pluie pour l’arrosage, la plantation de végétation typique du maquis et la culture de plantes et d’herbes indigènes sont autant d'éléments qui ont accéléré la restauration du paysage initial. Le choix d’espèces locales rustiques qui demandent un arrosage minimal et qui sont déjà adaptées à l’environnement (comme la bardane, les plantes aromatiques ou la garrigue) a fait pousser le parc de manière spontanée.
Enric Batlle raconte également que c'est à ce moment-là qu'ils ont songé à ajouter une troisième échelle à leur projet, pensant que cet endroit pouvait devenir un lieu à visiter, un espace public d’intérêt relié au Parc Naturel du Garraf par des sentiers. C’est ainsi qu’un parcours d’exploration, qui prévoyait également un parking pour les voitures, a été tracé et qu'un ancien bâtiment a été restauré et transformé en centre d’information. Des blocs de déchets confinés dans des grilles métalliques, qui sont désormais partiellement recouverts par la végétation, ont été construits à l’entrée du parc afin de rappeler l’utilisation antérieure de cet espace mais aussi de structurer une succession de vues sur la vallée et sur la ville. Il s’agit de symboles de l’histoire complexe de ce lieu, étant à la base un lieu naturel qui s’est ensuite transformé en site désaffecté pour aujourd’hui revenir à la nature grâce au parc agricole.
Le projet de Batlle i Roig met en œuvre une stratégie créative qui s’inspire du relief naturel des terrasses et du parc agricole pour y mêler le relief artificiel et donner à la ville une nouvelle porte d’accès symbolique.

Mara Corradi

Architects: Batlle i Roig (Enric Batlle, Joan Roig)
Agricultural Engineer/ Teresa Galí-Izard
Client: Amb / Diputació Bcn / Metropolitan Entity Of Hydraulic Services And Waste Treatment
Agricultural Engineers and Landscape Architects: Jordi Nebot, Xavier Ramoneda, Mario Suñer, Elena Mostazo, Dolors Feu
Collaborators: Proser, Proyectos Y Servicios Sa, Geocisa, Rds - Engineering
Builder: Urbaser / Fcc / Cepsa / Comsa / Emte
Surface area: 722.321 total sqm (20.000 sqm + 38.885 sqm Phase 1 +
85.993 Phase 2 + 199.720 sqm Phase 3 + 377.723 sqm Phase 4)
Location: Garraf, Barcelona (Spain)
Start and finish date: 2003 - Ongoing
Photography: © Jordi Surroca
2014 International Architecture Awards / First Award
WAF2008 World Architecture Festival. Category Energy, Waste & Recycling
2006 Mediterrean Landscape Award / Category Obra Construida / First Award
2005 Triennal d’Arquitectura del Baix Llobregat.
Category: Outdoor Spaces and Technological
Innovation / Finalists
2004
European Award for Urban Public Space 2004 / First Award
www.batlleiroig.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×