03-06-2015

ZAO/standardarchitecture: Micro-Yuan’er dans un hutong de Pékin

ZAO/standardarchitecture,

© Su Shengliang,

Bibliothèques, Art Center,

Design,

Vitre, Briques,

Restructuration,

ZAO/standardarchitecture réhabilite un hutong pékinois grâce à une bibliothèque et un centre d’art. Micro-Yuan’er : tel est le nom de l’intervention que ZAO/standardarchitecture a réalisée, sans renier l’architecture déjà existante, dans le Cha'er Hutong.



ZAO/standardarchitecture: Micro-Yuan’er dans un hutong de Pékin

Le récent ouvrage du cabinet chinois ZAO/standardarchitecture au cœur du très dense tissu de hutongs de Pékin s’appelle Micro-Yuan’er. Le projet Micro-Yuan’er compte deux éléments architecturaux distincts : un centre d'art et une bibliothèque pour enfants qui reconnectent les parcours utilisés dans le hutong.
Dans le cadre de la Beijing Design Week, Dashilar Platform - une association qui tente de préserver et de redonner vie au quartier de Dashilar - ainsi que le fabricant de meubles Camerich ont fait appel à ZAO/standardarchitecture pour réhabiliter le Cha'er Hutong (le hutong du thé), un quartier tranquille au sein du très fréquenté Dashilar, cœur culturel de Pékin.

ZAO/standardarchitecture est intervenu sur le tissu urbain et sur les façades du Pékin historique. En chinois, le terme hutong désigne, aujourd’hui encore, une ruelle sur laquelle donnent de nombreuses siheyuan, les traditionnelles maisons à cour. Par extension, « hutong » indique également un quartier comptant plusieurs hutongs qui se succèdent. Cette configuration du tissu urbain très ancienne - elle remonte en effet à la période dynastique - s'est maintenue, ordonnée et structurée, jusqu'au début du XXe siècle, époque à laquelle le développement industriel et le flux migratoire provenant des campagnes ont contraint la ville à accueillir plus de personnes qu'elle ne le pouvait. L’intérieur de ces maisons à cour a alors subi une expansion désordonnée et chaotique et les habitants, beaucoup plus nombreux, durent se réorganiser pour occuper le même espace. Ainsi, la construction de structures devant les façades destinées à accueillir les cuisines se généralisa.
ZAO/standardarchitecture s’est d’abord penché sur l’aspect et les parcours du Cha'er Hutong de Dashilar, où beaucoup de hutongs d’origine survivent encore à la modernisation immobilière. Ce qui était né comme une surenchère immobilière pour répondre aux nécessités des habitants n’a pas été démoli mais sauvegardé comme témoignage d’une étape historique et culturelle bientôt dépassée. Il est englobé au sein d’une intervention plus étendue impliquant également la maçonnerie sur laquelle il repose afin de transformer l’espace en bibliothèque pour enfants. Une nouvelle architecture en contre-plaqué et en verre émerge sous le toit à versant d’origine. Elle se distingue des blocs en briques grises de la cour déjà existants non pas tant par sa forme (qui reprend la forme précédente) que par le contraste des matières. Le peu d’espace disponible - 9 mètres carrés seulement - est pleinement exploité à l’aide de meubles servant aux passages ou à la séparation des espaces, de chaises contenant des livres et de fenêtres donnant sur la cour abritant des coins de lecture et de partage. Dans la mesure où le bâtiment est perçu plus comme un lieu de passage que comme un réel encombrement spatial de la cour, une grande partie des murs est vitrée . Selon le même principe, une petite galerie d’art réalisée avec les briques grises du hutong à l’extérieur et avec du contreplaqué à l’intérieur a été construite au milieu de la cour. Après avoir démoli le précédent bâtiment édifié à l’abri du frêne - qui constitue le centre visuel de la place - ZAO/standardarchitecture a utilisé l’empreinte spatiale de l’ouvrage. Elle l’a en effet étendue de manière à ce qu’elle embrasse symboliquement l’arbre à travers un escalier en maçonnerie qui s’élève jusqu’au toit.



Et c’est justement dans la création de nouveaux points de vue permettant d’agrandir l’espace disponible que réside toute la valeur de cette intervention qui a réussi à jeter un pont entre le Pékin d’aujourd’hui et le Pékin d’autrefois.

Mara Corradi

Project: ZAO/standardarchitecture
Project Management: Zhang Ke, Zhang Mingming, Fang Shujun
Collaorators: Ao Ikegami, Huang Tanyu, Dai Haifei, Zhao Sheng, Liu Xinghua
Client: Camerich
Location: Cha’er Hutong #8, Dashilar, Bejing (China)
Gross floor area: 8 mq (art space), 9 mq (library)
Start of work: 2012
Completion of work: 2014
Structure in local bricks and multilayer board
Photography: © Su Shengliang, Zhang Mingming

www.standardarchitecture.cn
www.dashilar.org


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×