26-12-2018

Wall Architects signe le centre civique de Sanhe (Chine)

Wall Architects of XAUAT,

TrimontImag (Wang Dong) ,

Commandé par le comité de village, le centre civique de Sanhe (Chine) du cabinet Wall Architects symbolise la renaissance spirituelle de la localité. Le tout jeune cabinet a conçu une structure légère et indéfinie en béton et en briques apparentes ou crépies.



Wall Architects signe le centre civique de Sanhe (Chine)
Fondé en 2017, le jeune cabinet chinois Wall Architects a conçu un nouveau centre civique dans le village de Sanhe (comté de Fuping dans la province du Shaanxi en Chine). Du point de vue de la culture occidentale, le projet de Wall Architects est difficile à définir car il s’agit d’un espace public communautaire où l’importance et la présence du commerce sont limitées au profit de la recherche de l’identité historique de Sanhe.
Avec ce bâtiment, les architectes de Wall Architects ont entrepris un voyage de découverte dans le passé afin de trouver l’essence même de la vie dans le Shaanxi : une exploration des traditions sociales mais aussi de la culture matérielle comme les techniques de construction immémoriales de la région.
Depuis Sanhe, la Chine la plus avancée et audacieuse, à même d’absorber les autres cultures et de les faire siennes à son plus grand profit sans distinction entre marché et spiritualité, entre Orient et Occident, entre dynamisme euphorique et cruelle réalité, semble à des années lumière.
L’histoire des agriculteurs du Shaanxi est quant à elle extrêmement réelle : une réalité dure, humble, modeste et suspendue où la richesse historique en matières premières n’a pas empêché une perte de valeurs et d’identité du lieu dans le temps.
Aujourd’hui, alors que la quête spirituelle et le patrimoine culturel prennent de plus en plus d’importance même dans la nouvelle Chine, le village s’impose comme une réalité publique et fièrement communautaire. L’achèvement de ce nouveau centre civique vise également à rétablir le lien entre tradition spirituelle et culture matérielle. La clé de cette relance est l’architecture rurale, à savoir des constructions traditionnelles et donc proches de l’histoire, mais se renouvelant dans des espaces aménagés. Le projet a été créé pour répondre aux besoins matériels et spirituels fondamentaux des habitants des zones rurales tout en dessinant une nouvelle voie pour la construction d’ouvrages publics.
C’est le comité de village de Sanhe, c’est-à-dire l’organe représentatif de la démocratie locale, qui a décidé de réaliser un centre civique. Le village représente le cinquième niveau de subdivision administrative en Chine et son comité est une sorte d’organe administratif informel chargé de mettre en œuvre les politiques et les décisions approuvées par les autorités centrales et locales supérieures. Leurs membres sont directement élus par les habitants du village et ils s’occupent, dans l’exercice de leurs fonctions, des différents aspects de la vie des habitants, notamment de la sécurité publique, de la planification familiale, de la santé, de la culture et de l’éducation.
C’est pourquoi le centre civique de Sanhe est devenu une sorte de métaphore d’un nouveau « village » comprenant, sous forme de cellules agrégées, des résidences pour personnes âgées, un centre de santé rural, des espaces d’exposition racontant l’histoire du village, un centre d’information (en partie dédié à l’industrie rurale), un centre d’activités culturelles et une salle de lecture et d’étude à laquelle s’ajoutent des espaces de restauration. Le nouveau complexe se trouve à l’extérieur du centre historique de Sanhe, en plein cœur de la campagne, à l’instar d’un nouveau noyau de fondation, un deuxième village mettant en valeur le rôle du premier dans des espaces plus appropriés.
Se déployant largement à l’horizontale, le centre civique compte deux étages. Le premier est un bloc unique à plan rectangulaire allégé par de nombreuses fenêtres et deux passages traités comme de petites cours végétalisées pour donner plus d’ampleur aux espaces entre les parties. Le deuxième étage n’occupe qu’un petit bloc culminant au centre comme une petite tourelle tandis que le reste de l’espace sert de terrasse.
Le dépouillement radical de la structure en béton est atténué par l’intersection des cloisons en briques apparentes : brutes et de style traditionnel, elles sont déclinées en mille nuances ou peintes en blanc. Toute la poésie des nouveaux lieux de spiritualité du village s’exprime à la fois dans les légères fentes de lumière entre les briques percées séparant espaces et fonctions et dans les perspectives superbement pensées entre chaque pièce. Le monde d’hier et le monde d’aujourd’hui se rencontrent dans un nouveau centre de culture, de travail et d’exposition ressemblant à une place publique au cœur d’un village : un ouvrage indéfini se transformant en feuille blanche foisonnant de potentialités expressives.

Mara Corradi

Architects: Wall Architects of XAUAT
Lead Architects: Wu Rui, Li Shaochong, Wang Maozhen
Client: Sanhe village committee
Location: Sanhe, Fuping, Shaanxi Province, China
Completion Year: 2018
Gross Built Area: 790 sqm
Project Team: Liu Chuang, Li Xuan,Zhao Wanjing,Hong Jinlong
Structural Engineer: Wang Xinge
MEP Engineer: Hu Rui, Cheng Xue
Design Consultant: Shi Xiaojun,Li Xinghui
Technical Consultant: Gao Li

Photos by: © TrimontImag (Wang Dong)

www.yuan-architects.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×