19-06-2020

Tierwelthaus de Feldman Architecture : tout le confort moderne au cœur de la Californie sauvage

Feldman Architecture,

Paul Dyer,

Portola Valley,

Ville,

Tierwelthaus signifie littéralement « la maison de la faune sauvage ». Situé en Californie dans la région de la baie de San Francisco, cet ouvrage, déjà partiellement restauré par un précédent propriétaire, a fait peau neuve grâce au cabinet Feldman Architecture. Conçue pour être contemporaine et sophistiquée sans nécessiter trop d’entretien, l’habitation se distingue par son confort, son lien avec la nature, ses pièces spacieuses et son ameublement raffiné.



Tierwelthaus de Feldman Architecture : tout le confort moderne au cœur de la Californie sauvage

Malgré son nom allemand inattendu, le dernier ouvrage de Feldman Architecture se trouve à Portola Valley en Californie à environ une demi-heure de route de Palo Alto. Villa privée, l’habitation a été baptisée « Tierwelthaus », c’est-à-dire la « maison de la faune sauvage ».

Comme l’expliquent les architectes : « Le nom de la villa souligne le lien unique entre la maison et son environnement proche : un sentier très emprunté par les cerfs qui traverse le canyon voisin du nord au sud. Tandis qu’une chouette ayant fait son nid dans la structure lors de la construction fréquente désormais la propriété, un couple de pumas se promène régulièrement dans le jardin, sans parler des oiseaux et des autres petites créatures qui nichent aux alentours. »

La maison avait déjà changé de main une première fois. Elle n’avait alors été restructurée que superficiellement au niveau de la façade extérieure et de l’étage. Lorsque les propriétaires actuels l’achetèrent, la villa de 465 m² présentait un très fort contraste entre un aspect rustique de style ranch - voulu par le premier propriétaire - et des ajouts contemporains apportés par le propriétaire suivant. Le couple de nouveaux propriétaires, originaire respectivement de Nouvelle-Zélande et de la baie de San Francisco, souhaitait quant à lui une maison moderne, confortable et spacieuse ne nécessitant pas trop d’entretien. Trouvant une voie à suivre dans les prémisses de la restructuration précédente, il décida - pour des raisons à la fois économiques et de simplification de la conception - d’achever les travaux de modernisation déjà entamés antérieurement.

La Tierwelthaus se trouve au bord d’une route presque déserte, en contrebas de la chaussée. Pour conférer un peu plus de prestige au bâtiment, le cabinet Feldman Architecture a souhaité rehausser la façade et la partie extérieure de la maison. Cette façade se trouve côté ouest et pour garantir un maximum d’intimité, elle n’accueille que l’entrée.

De l’autre côté, à l’est, la maison donne sur un paysage vaste et luxuriant qui descend doucement avant de plonger, loin du regard, dans la partie sud de la baie de San Francisco. L’intérieur a été conçu de manière à ce que les personnes qui franchissent le seuil puissent admirer le panorama même si l’entrée se trouve à l’opposé des grandes baies vitrées coulissantes. Ces baies vitrées occupent presque toute la façade qui comprend deux grandes terrasses, une à chaque étage. Dans la mesure où elles suivent le relief du terrain, ces terrasses donnent l’impression d’être en plein milieu de la végétation, qui règne en maîtresse quelques mètres plus loin. Rien d’étonnant : nous nous trouvons dans la « maison de la faune sauvage ».

L’intérieur se distingue par la grandeur de ses pièces et par ses meubles, en nombre réduit mais très bien choisis. La blancheur épurée des murs contraste avec certaines surfaces revêtues de bois, comme la cuisine. Les sols sont en dalles de couleur gris foncé.

Les façades extérieures sont agrémentées de longues lames de bois émaillé disposées horizontalement dont la couleur brune rappelle la terre tout autour. Ce choix répond non seulement à un besoin esthétique - la continuité des façades - mais aussi à une nécessité fonctionnelle. Le climat chaud de la Californie rend en effet indispensables une ventilation et un ombrage constants pouvant facilement être obtenus à l’aide de ce système. Une petite plate-bande minimaliste a été prévue devant l’entrée. Cachée, cette dernière est protégée par les mêmes lames de bois sur sa partie supérieure. Une astuce qui a permis d’assurer une plus grande intimité non seulement à l’entrée de la maison mais aussi à la petite allée couverte qui la précède.

Le pourtour de la maison est également embelli par des plantes résistant à la chaleur, notamment des agaves, des cordylines et d’autres variétés de fleurs rappelant la végétation néo-zélandaise. Un choix qui crée un lien visuel entre le design moderne de la villa et la végétation autochtone qui, plus loin, reprend tous ses droits sur les pentes de la propriété.

Francesco Cibati

PROJECT INFO:
Completed: May 2018
Location: Portola Valley, CA, USA
Size: 465 mq

PROJECT TEAM:
Architects: Feldman Architecture https://feldmanarchitecture.com/
Structural Engineer: Sheerline Structural Engineers
Builder: John Rodhouse, Olivewood Inc.
Landscape: Surface Design Inc
Civil Engineer: Lea + Braze Engineering Inc
Geotechnical Consultant: Murray Engineers
Photographer: Paul Dyer


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature