17-12-2010

Thomas Phifer : Salt Point house

Thomas Phifer,

Scott Frances,

New York, États-Unis,

Housing, Residences,

Moderne,

Vitre,

Pérennité,

La Salt Pint house de Thomas Phifer est une habitation en " open space " qui s'articule autour d'un noyau fermé avec les services et les installations, pour que les murs vitrés, complètement libres, puissent être conçus comme des protections, sans représenter un obstacle visuel vers le paysage.



Thomas Phifer : Salt Point house La Salt Point house de Thomas Phifer, “une maison de verre” de notre epoque, rend hommage a toutes celles du meme genre proposees comme habitation au XXe siecle et particulierement appreciees aux Etats-Unis. En admirant cette “cellule” residentielle, construite au cœur de la vallee du fleuve Hudson, dans l'Etat de New York, on ne peut pas s'empecher de partager la recherche faite par quelques-uns des grands architectes du Mouvement moderne sur le theme de l'elimination des barrieres materielles et visuelles entre l'interieur et l'exterieur d'une maison, mais aussi d'autres types d'edifices. Tout comme la Glass house de Philip Johnson, la Farnsworth House de Ludwig Mies van der Rohe, la Case study house n? 8 de Charles et Ray Eames, pour ne citer que les plus celebres, la Salt Point house tend a integrer les necessites d'utilisation de l'homme, ses besoins d'intimite, ceux lies a l'eclairage de l'espace, ses besoins d'organisation des objets du quotidien et la stimulation perceptive due a la vue du contexte. Ce dernier est dans ce cas le paysage splendide de la vallee de l'Hudson, qui fait partie d'un projet de l'Etat de New York pour la recuperation et la conservation de son patrimoine naturel, en tant que ressource non seulement environnementale mais aussi touristique, celebre pour les sentiers et les parcours d'exploration et pour la production du vin.
La maison situee dans une clairiere verdoyante donne sur un lac prive ou il y a meme une petite cascade. C'est justement ce contexte que le concepteur a voulu mettre au centre de l'architecture, en construisant un edifice qui soit permeable a la lumiere et aux images du paysage : la structure, dont la geometrie essentielle est celle d'un parallelepipede, a les deux murs de tete entierement vitres, tandis que les deux autres sont en erable multiplis avec des ouvertures pour les fenetres au rez-de-chaussee, qui offrent une vue sur le parc. Ces derniers sont revetus de panneaux perfores en acier inoxydable qui isolent et protegent la structure principale des intemperies et du soleil, en en depassant meme les limites, avec un dessin qui les dematerialise encore plus, ce qui fait qu'on les perd de vue en les observant du parc. Comme pour la maison de Charles et Ray Eames, la cage en acier rythme ici aussi les facades avec regularite, aussi bien celles en bois que celles en verre, en retrouvant un ordre superieur qui evoque les illustres predecesseurs. De l'exterieur, la presence monolithique de la Salt Point house se brise quand, des que le point de vue et la lumiere changent, la grille perforee des panneaux en acier a l'air de disparaitre, en ne laissant ainsi voir que quelques meubles essentiels a l'interieur.
Construite sur deux etages, elle suit l'exemple de l'espace unique ouvert sur le paysage des maisons de verre. La zone jour est organisee au rez-de-chaussee, qui s'articule autour d'un noyau ferme abritant les services et les installations pour la cuisine. C'est de la que part l'escalier, donnant sur la facade ouest ou se trouve l'entree secondaire, qui mene a l'etage superieur. En continuant au premier etage, le noyau technique offre une certaine l'intimite a la zone nuit, qui est vitree vers l'est et borgne a l'ouest, mais presente deux facades laterales avec des couloirs vers le parc.
Les lucarnes qui donnent sur le couloir au premier etage et sur l'entree arriere sur toute la hauteur, associees a l'orientation de la maison et aux ouvertures appropriees dans les facades, assurent la ventilation naturelle.
La maison de verre essaie de faire la synthese entre la protection et l'ouverture au paysage, en bouleversant le modele de conteneur circonscrit et introspectif, pour utiliser pleinement la lumiere naturelle comme critere de durabilite.

Mara Corradi

Progetto: Thomas Phifer e Greg Reaves
Collaboratori: Joseph Sevene, ChristophTimm, Jonathan Benner, Katie Bennett, Kerim Kemirkan, Ina Ko, Matthew Jull
Committente: Cristina Grajales e Isabelle Kirshner
Luogo: Salt Point, New York (Usa)
Impresa costruttrice: Kevin Beck
Progetto delle strutture: Weidlinger Associates
Progetto illuminotecnico e degli arredi:  LaMar Lighting
Facciate in vetro, serramenti in legno e porte: Marvin Windows and Doors
Superficie costruita: 204 mq
Realizzazione: 2007
Struttura in multistrato di acero
Rivestimento su due lati con pannelli forati in acciaio inox
Fotografie: Scott Frances, Karin Kohlberg

www.tphifer.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature