14-01-2015

The Screen de Li Xiaodong : une architecture comme pont vers le paysage

Li Xiaodong Atelier,

© Martijn de Geus,

HuChen Township, Ninghai County, Ningbo, Chine,

Bureaux, Residences, Housing,

Ciment,

The Screen, l’ouvrage conçu par Li Xiaodong à Ningbo (Chine), est une étude sur la relation entre paysage et structure construite, une réflexion sur l’architecture appréhendée comme pont que se partagent espaces artificiels et naturels, limitant ainsi tout impact sur le territoire.



The Screen de Li Xiaodong : une architecture comme pont vers le paysage

The Screen se dresse au cœur des forêts de la périphérie de Ningbo dans la province de Zhejiang en Chine. C’est le dernier ouvrage de Li Xiaodong, l’architecte chinois ayant surpris le monde de l’architecture avec un véritable monument à la cohésion sociale : son école sur le pont de Pighe dans la province du Fujian.

Le projet de Li Xiaodong vise à transcender le concept même d'architecture comme solidité, comme élément doté d'une gravité propre existant sur le territoire en s’y opposant pour défendre les hommes. Avec sa poétique d’écrans visuels, dématérialisés, impalpables et transparents, l’ouvrage de Li Xiaodong à Ningbo a pour vocation de disparaître tout en préservant au maximum le terrain de colline sur lequel il se dresse et la vue sur le paysage d’origine.

The Screen est le premier bâtiment d’une série d’édifices que l’entreprise privée ayant acheté les droits immobiliers sur les terrains de la Dichen Valley construira dans les années à venir. Au lieu d’exploiter au maximum l’espace en construisant des villas et des complexes résidentiels, la société a décidé d’adopter une approche plus sensible du paysage en misant sur une valorisation par l’architecture.

The Screen accueille des bureaux et des résidences destinés aux employés participant à la construction des futurs ouvrages (un éco-hôtel, des restaurants, un gîte, une galerie d’art et un temple jalonnant un parcours de contemplation des beautés de la vallée).

Dans The Screen, l’architecture est plongée au cœur d’un parcours naturel où elle perd ses frontières et se fond dans le paysage pour mieux le mettre en valeur. La position exacte du volume a ainsi été choisie de manière à impacter le moins possible le sol en construisant là où le terrain était naturellement plat. Le projet prévoit en revanche à l’endroit où la pente s’accentue l’intégration d’un étage supplémentaire, plus bas de 3 mètres, pour l'entrée et la zone administrative. L'étage supérieur, plus spacieux, accueillera quant à lui les locaux de service et les appartements.

The Screen n’exprime pas la fonction de protection du bâtiment à travers des murs de remplissage, des structures de séparation ou des clôtures mais crée des écrans partiellement transparents à partir de matériaux et de techniques locales. La structure, à plan rectangulaire, est constituée d’un volume en béton. Celui-ci est masqué par une surface « flottante » réalisée en briques grises montées sur un cadre en acier selon une grille régulière qui en fragmente l’impact visuel tout en rendant floues les frontières de l’ouvrage qui s’y cache. À l’intérieur, au niveau des deux cours créées pour intégrer la végétation dans le vécu quotidien des employés, les parois sont constituées d’écrans en bambou et de baies vitrées coulissantes. À aucun moment, l’architecture n’est vécue comme une barrière : elle n’est qu’une organisation, qu’un outil de valorisation de l’espace et de la relation entre intérieur et extérieur.


À l’instar des barrières naturelles que dessinent les troncs et les feuillages, la lumière continue à être filtrée par cette série d’écrans, indiquant ainsi le passage du temps à ses habitants.

Mara Corradi

Projet : Li Xiaodong Atelier
Chef de projet : Li Xiaodong
Collaborateurs : Martijn de Geus, Jerry Hau, Ying Xin, Renske van Dam
Maître d’ouvrage : particulier
Lieu : Ningbo (Chine)
Surface utile brute : 600 m²
Début du projet : 2013
Fin des travaux : 2014
Façades en briques grises locales
Toiture en béton
Structure en béton
Revêtement extérieur en briques locales montées sur cadre en acier
Parois intérieures en bambou
Sol en bambou laminé

Photographies : © Martijn de Geus


www.lixiaodong.net


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×