04-10-2006

The Box. Culver City (Californie). Eric Owen Moss. 1994

Eric Owen Moss,

California, États-Unis,

Bureaux,

Vitre, Ciment,

Un équilibre précaire, un mouvement inattendu, un dessin qui n'a rien d'escompté : The Box est une « surconstruction » bâtie sur le toit d'un édifice préexistant.



The Box. Culver City (Californie). Eric Owen Moss. 1994 L'idée initiale était celle d'en faire la salle privée d'un restaurant, qui puisse également être utilisée comme salle de réunions. Le client a ensuite changé d'idée en prêtant attention à la réalité industrielle et aux bureaux qui étaient sur le point d'être transférés dans cette zone de la ville. Un édifice industriel préexistant est ainsi devenu la base, après l'avoir récupéré et remis en état, permettant d'abriter de nouveaux bureaux. Résultat: un lieu suggestif, une espèce de petit refuge qui sert désormais de salle de conférences.
Au centre du projet donc : l'étude et la recherche sur la façon de faire coexister cette nouvelle structure et celle qui existait déjà. L'intention visait clairement à montrer la rupture, la séparation et l'antagonisme entre les deux constructions qui révèlent deux natures complètements différentes, séparées, presque « étrangères ».La géométrie précise mais « instable » de The Box s'oppose à la linéarité simple et régulière du bâtiment qui se trouve en dessous. Cette construction ne pouvait que devenir un symbole, un signe architectural facilement identifiable et reconnaissable.
Un hall presque cylindrique, qui coupe le toit de l'édifice préexistant, accueille le visiteur dans l'édifice rénové. Un escalier extérieur permet d'arriver à un point panoramique qui se trouve derrière : il s'agit d'une terrasse suspendue sur le cylindre et enrichie d'éléments structuraux apparents. Le troisième étage contient l'âme en quelque sorte de The Box : la salle de conférences vitrée, d'où la vue sur la ville est magnifique. Le dynamisme des formes et la variété des lignes qui composent le dessin contraste avec l'uniformité de la couleur : un enduit gris plutôt foncé qui recouvre les plafonds, les murs et la couverture sans une distinction nette entre l'intérieur et l'extérieur. Le choix a également été limité au niveau des matériaux : mis à part le verre, rien que du ciment et de l'acier. Malgré sa forme anguleuse et carrée, The Box a été réalisé à partir d'une sphère imaginaire, comme le prouve l'allure des rebords en acier qui soutiennent la nouvelle structure ; même chose pour les profils arqués des poutres.
Cette solution a été voulue et recherchée justement pour rehausser l'aspect instable du nouvel édifice, sa façon d'être pratiquement en équilibre sur une structure hypothétique en forme de sphère.
Le style qui distingue les ouvrages d'Eric Owen Moss, un des architectes contemporains les plus en vue de l'Amérique du Nord, est ici clair et évident. Il se caractérise par des choix nets mais, surtout, par une recherche constante sur la forme, la géométrie et l'espace.

Laura Della Badia

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×