04-10-2006

The Beehive Conference Center. Culver City (Californie). Eric Owen Moss. 2001

Eric Owen Moss,

Los Angeles, États-Unis,

Bureaux,

Vitre, Ciment,

Mettre des solutions formelles pas encore expérimentées et souvent provocatrices en pratique, sans dédaigner la contamination ni ce qui est inhabituel : le style de l'architecte californien Eric Owen Moss est très bien représenté dans cet ouvrage, bien que ses choix ne puissent pas être ramenés à une seule ligne d'évolution. C'est justement sa principale caractéristique : ne jamais cesser d'expérimenter.



The Beehive Conference Center. Culver City (Californie). Eric Owen Moss. 2001 The Beehive n'est rien d'autre litteralement qu'une < ruche >, comme le montre sa structure < stratifiee > ou chaque element semble avoir ete ajoute a l'autre en un deuxieme temps et souvent avec une logique differente. Ce n'est toutefois qu'apparent : comme dans une ruche, chaque element a en fait sa fonction, qui est fondamentale pour l'harmonie de l'ensemble.
Cet immeuble pour bureaux et salles de conferences a pris la place d'une structure precedente en bois sur un lot dont les trois principaux cotes sont occupes par des magasins et des industries.
Il s'agissait d'une zone anonyme du point de vue esthetique, a laquelle il fallait donc donner une image et une identite. D'ou le choix d'Eric Owen Moss : rendre cette identite renovee immediatement perceptible grace a une intervention sur la facade de l'edifice la plus proche de la rue tres frequentee. The Beehive est justement la partie frontale de la construction.
La restriction du site d'une part et la necessite de s'adapter, tout en moins en partie, aux caracteristiques des constructions preexistantes de l'autre, sans compter les exigences fonctionnelles vu que l'edifice devait abriter des bureaux, en ont determine la forme. Quatre colonnes, maintenues par des elements tubulaires en acier, forment la structure. Le revetement de la facade, fixe a ces derniers, est ce qui caracterise le plus le projet, qui n'aurait ete sinon qu'un simple cylindre. L'acier et le verre y sont a l'honneur, dans les panneaux exterieurs mais aussi sur les surfaces interieures.
Apres avoir franchi l'entree principale au rez-de-chaussee, le visiteur se trouve dans un local d'ou partent deux escaliers : l'un mene au second etage, ou se trouve la salle de conferences, tandis que l'autre s'etend en dehors de l'edifice et fait egalement office de couverture apres en avoir fait le tour. Sur le toit, constitue donc des escaliers, un espace sert de terrasse, en offrant un vaste panorama de la ville. C'est justement pour valoriser l'image communicative du nouvel edifice qu'il a ete construit en recul par rapport a la chaussee, en donnant ainsi la possibilite de creer une place ou un jardin avec des endroits ou socialiser.

Laura Della Badia

Photos : Tom Bonner

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×