07-01-2003

The Architect's Studio: Lord Foster

Norman Foster,

Hong Kong, Shanghai, Londres,

Sports et bien-être, Bureaux,

Vitre,

Exposition,

Une exposition intitulée The Architect's Studio: Lord Foster s'est tenue il y a quelques mois au Louisiana Museum of Modern Art de Humlebaek au Danemark.



The Architect's Studio: Lord Foster L'exposition a essayé de parcourir la carrière d'un des architectes contemporains les plus importants, en attirant l'attention non seulement sur le résultat des différents ouvrages mais aussi, et surtout, sur le processus qui a amené à leur réalisation.
C'est sur ces bases que le quartier général de Foster and Partners, c'est-à-dire le grand édifice qui se dresse au bord de la Tamise à Londres et où les différents projets d'une gigantesque équipe de 400 collaborateurs sont étudiés phase par phase, est devenu le centre de l'exposition.
Cet édifice, qui a été achevé en 1991 sur un projet de Norman Foster et où l'architecte habite, montre comme un manuel d'architecture certains des choix habituels en matière de projets de Foster and Partners.

L'ossature est nettement visible grâce à l'utilisation de parois de division en verre qui permettent même d'observer l'intérieur animé de la grande étude d'architectes du fleuve. Cette dernière occupe un double volume et est caractérisée par une soupente qui la parcoure sur toute la longueur, en permettant à la fois d'admirer l'intérieur de l'étude et l'extérieur sur la Tamise.
On retrouve des procédés analogues dans les édifices qui ont rendu Foster célèbre dans le monde entier, comme le siège central de la banque de Shanghai et Hong-Kong à Hong-Kong qui date de 1986.
Ici, la vue s'étend sur une hauteur de dix étages et la structure est tellement apparente qu'elle devient un véritable exosquelette placé à l'extérieur des parois de division.

Foster est défini comme étant un architecte high-tech et il se différencie radicalement des autres architectes, tels que O. Gehry, qui conçoivent l'espace comme une masse fluide et dense dans laquelle placer des volumes capables de l'animer.
Foster au contraire assemble des structures "wireframe" qui, une fois plongées dans l'espace, ne constituent pas une masse solide mais un filtre où l'espace devient éthéré comme la lumière qui les pénètre et les traverse.

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature