05-12-2011

Tatiana Bilbao : maison en terre battue à Ajijic

Tatiana Bilbao,

Mexique,

Housing, Ville,

Terre corroyée,

Pérennité,

En réfléchissant sur les thèmes chers à l'architecture contemporaine, Tatiana Bilbao redécouvre la terre battue comme matériau de qualité et précieux. La maison d'Ajijic, au Mexique, est un dialogue changeant entre le projet et la nature, où la matière est utilisée aussi bien comme solution de construction durable que comme interprète de la sensibilité esthétique la plus actuelle.



Tatiana Bilbao : maison en terre battue à Ajijic

Pendant de nombreuses décennies, l'architecture en terre crue a petit à petit laissé la place à de nouvelles méthodes de construction, comme la préfabrication, qui avaient l'avantage d'être plus rapides, fiables et performantes. La standardisation de la technique, qui accompagne l'industrialisation au vingtième siècle, a poussé à s'orienter de plus en plus vers des valeurs comme la production en série pour une diffusion de masse. Ce n'est qu'au cours des dernières années que l'on assiste à la redécouverte des méthodes artisanales, non seulement dans la production des objets d'usage courant, mais aussi dans la fabrication de l'objet-édifice.
Parmi les méthodes d'origine manuelle, aujourd'hui soutenues par les technologies mécaniques, il y a la construction en terre battue, très discutée et expérimentée par les jeunes générations d'architectes à la recherche d'une esthétique inspirée de la nature et de processus de construction répondant aux exigences de réduire l'impact sur l'environnement.

Un des exemples les plus intéressants de la combinaison entre l'esthétique contemporaine tournée vers la nature et la méthode de construction durable est l'habitation pour Viviane Charpenel dans la ville d'Ajijic, non loin du lac Chapala au Mexique, dessinée par l'architecte Tatiana Bilbao. Le fait d'avoir choisi la terre battue permet d'utiliser un matériau de construction local qui, avec l'adjonction d'agents stabilisants, est en mesure de garantir la solidité (des tests avec des résultats positifs ont été faits sur la résistance aux secousses sismiques de la part des anciens édifices en terre battue) et des caractéristiques d'isolation optimales, dues à la transpiration naturelle des murs.


La trame surprenante des murs, dérivant de la mise en ?uvre de la terre dans les coffrages, assume des couleurs différentes qui se traduisent en nuances faisant penser à celles d'une caverne. C'est non seulement un exemple fascinant de la sensibilité qui guide l'architecture contemporaine, de toute évidence liée à l'esthétique du paysage et de son unicité comme élément non reproductible, opposé à la reproductibilité industrielle, mais aussi une clé de lecture de la maison comme lieu inachevé, indéterminé, où habiter ne signifie pas se replier sur soi pour se protéger et s'isoler, mais au contraire laisser que l'extérieur imprègne les habitudes, le vécu et la vision quotidienne. Cette expérience de relation avec la nature ressort dans le projet de Tatiana Bilbao non seulement grâce à l'alternance entre les façades vitrées dans les zones plus publiques de la maison et les parties fermées en terre battue, mais surtout à la distinction volontairement peu nette entre ce qui est le dedans et ce qui est le dehors, entre les espaces protégés et les espaces communs, qui font de l'édifice un mélange de lieux hybrides, en mesure de se modifier avec le temps, aussi bien au niveau esthétique que fonctionnel.

Mara Corradi

Projet : Tatiana Bilbao S.C
Collaborateurs : David Vaner, Catia Bilbao,
Thorsten Englert, Damián Figueras, Adriana de Carvalho, Alex Cabrales, Marco Robles et Edgar Gonzalez
Artistes : Vigueta y Bovedilla (Marco Rountree et Rodolfo Diaz), Cynthia Gutierrez
Commettant : Viviane Charpenel
Lieu : Ajijic, Jalisco (Mexique)
Projet des structures : MONCAD, Ing. Jorge Cadena
Supervision technique : Tatiana Bilbao, Damian Figueras
Surface utile brute : 1 583,5 m²
Surface du lot : 3 870,5 m²
Surface totale : 298 m² (habitation), 44 m² (édifices de service)
Début du projet : 2009
Fin des travaux : 2010
Entreprise de construction : Cabrera & Asociados Arquitectos
Structure en terre pressée
Sol en céramique : Ceramica Suro
Meubles sur mesure
Éclairage : sur un dessin de Jorge Pardo

www.tatianabilbao.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×