28-08-2002

Tadao Ando
Teatro Armani à Milan

Tadao Ando,

Milan,

Usines, Sports et bien-être, Theatres, Biennale di Venezia,

Ciment, Pierre,

Venice Biennale,

La liaison entre la mode et l'architecture apparaît désormais comme l'un des thèmes les plus féconds du débat critique international, malgré le trouble de nombreux critiques, comme le futur directeur de la Biennale de Venise Deyan Sudjic, selon lequel "la mode n'est pas un art (...), mais la forme culturelle parfaite pour la potentialité limitée d'attention de notre époque".



Tadao Ando<br>Teatro Armani à Milan Une promenade solennelle longue de 100m entrecoupée au centre de pylônes carrés fins et soulignée d'une légère pente - définie ironiquement par Sudjic la "rue des triomphes" - conduit le visiteur-spectateur dans le foyer (460 m²), connoté par un mur élégant courbe et oblique : étant donné qu'aucun élément de la structure ne touche entièrement le plafond, l'espace se définit à travers les étages détachés qui apparaissent séparés entre eux par un faisceau de lumière.
L'effet confère une légèreté plus importante à la grande rigueur de l'ensemble, en allégeant également la monochromie du ciment : l'intervention en fait semble rendre hommage aux sobres et austères tonalités de gris - rappelées également par l'utilisation de la pierre de Florence pour les sols - l'une des couleurs neutres préférées - avec le beige - -d'Armani lui-même.
Les toilettes et le vestiaire sont cachés par le mur courbe du foyer, appelé la voile.
Préparé psychologiquement pour l'évènement du défilé, l'invité entre dans le foyer du théâtre, en réalité un espace flexible pensé pour accueillir aussi bien la passerelle lumineuse et les 11 files de sièges (pour un total de 682 places) que les conférences, les rencontres et les expositions d'art.
Près de celui-ci, la dining room de 450 m² - donnant sur l'une des vasques d'eau de 250m², pour lesquelles Ando a une prédilection, et qui se voit à travers les basses fenêtres qui servent d'encadrements - permet d'accueillir les longs bancs et les tables pour 500 invités, ou bien pour des dîners plus intimes, des tables rectangulaires pour 250 personnes.
La lumière provient d'une lucarne centrale - ou skylight -, alors que le plafond à voûte crée de suggestifs effets de gradation chromatique et lumineuse.

Cette intervention fascinante - qui occupe en tout 3400 m² et est comparée par Sudjic à un théâtre d'opéras du dix-neuvième siècle pour son faciès mondain et spectaculaire- est née de l'admiration réciproque entre le styliste et l'architecte, qui reconnaissent dans l'approche des professions respectives des affinités singulières.
Ainsi, si Armani affirme "J'ai voulu créer quelque chose le plus simple possible mais avec une valeur qui peut perdurer dans le temps, et j'ai toujours aimé et admiré l'esprit des édifices japonais". Ando commente : "J'espère que le nouveau théâtre représente et stimule de nouvelles pensées et expressions dans les différents domaines artistiques, justement comme le font les vêtements - décidément la façon la plus simple pour s'exprimer soi-même - qui sont à l'origine du théâtre lui-même. Comme la nouvelle architecture - insérée dans le contexte de l'édifice déjà existant - apportera une nouvelle vie à la vieille structure de l'usine, j'espère que le nouveau quartier général et le théâtre apporteront de nouvelles espérances et de nouvelles énergies à la grande et créative ville de Milan".

Elena Franzoia

Links:

www.giorgioarmani.com

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×