19-05-2015

SuperSurfaceSpace Gallery du groupe Iris, projet Metrogramma, Moscou

Metrogramma,

Ricardo Oliveira Alves,

Moscou, Russie,

Showroom, Exhibition Center,

Design,

Vitre, Métallique,

Exposition, Iris Ceramica Group,

Le groupe Iris vient d’inaugurer SuperSurfaceSpace, sa nouvelle galerie à Moscou jouant une double fonction d’espace d’exposition et de show-room. Le projet d’intérieur, qui a mis en place un innovant système de plateformes en acier revêtues de céramique permettant de transformer l’espace en fonction de l’usage prévu, est signé Metrogramma.



SuperSurfaceSpace Gallery du groupe Iris, projet Metrogramma, Moscou

Le cabinet italien Metrogramma (Andrea Boschetti, Alberto Francini et Cecilia Gozzi) a conçu SuperSurfaceSpace, la deuxième galerie du groupe Iris (Iris Ceramica, FMG Fabbrica Marmi e Graniti et Fiandre) dans l’optique d’une double vocation : exposition et vente. SuperSurfaceSpace se trouve au cœur de Moscou, dans un bâtiment industriel réhabilité au début du siècle dernier. Ce nouvel espace conçu par Metrogramma donne sur la Lva Tolstogo, à proximité de la célèbre station de métro Park Kultury.
La galerie se développe selon un plan en L au rez-de-chaussée du complexe et comprend un espace d’exposition/de vente dont les fenêtres se tournent vers la rue et un espace bureau plus réservé, donnant directement sur la cour intérieure. Le projet de Metrogramma appréhende les deux environnements de manière indépendante : le premier, dédié au public et à la clientèle, est plus extraverti et transformiste. Le deuxième, plus intime et rationnel.

Après SpazioFMG per l'Architettura ouvert à Milan en 2007, l’espace pensé par Metrogramma représente le deuxième projet de galerie utilisable pour des expositions ou comme show-room des revêtements de mur et de sol d’Iris Ceramica. Le concept directeur de ce projet est la transformation de l’espace, une seule pièce rectangulaire à laquelle on accède depuis le fond et qui se présente sur toute son étendue : 25 mètres de longueur sur 8 mètres de largeur. Sa maçonnerie en briques apparentes, dépourvue de toute fioriture et peinte en noir, revendique son passé historique tout en entrant en contraste avec la finesse des mécanismes mis en place pour rendre l’espace polyvalent et en montrer chaque fois une nouvelle âme. Tandis que l’un des murs longs est rythmé par des fenêtres offrant une vaste vue sur la Lva Tolstogo (et pouvant être occultées au gré des envies par des rideaux déroulants), l'autre mur aveugle dissimule des systèmes d’extension de l’espace physique : on trouve en effet derrière le « rideau » - un drap rouge en microfibre s’élevant sur toute la hauteur et se détachant sur les murs noirs - des niches d’exposition des carrelages céramiques grand format réalisées en métal foncé et formant un tout avec les murs qui les contiennent.


Les frontières spatiales s’élargissent aussi sur les côtés courts : celui de l’entrée accueille un miroir mural tandis que le mur du fond est doté d’une vitre stratifiée extra-claire au châssis escamotable sur les quatre côtés utilisable pour les grandes projections : ce tandem de miroirs poursuit le jeu d’oppositions, entre visible et caché, entre réel et artificiel. Mais l’élément le plus spectaculaire de ce projet - qui s’inspire bien sûr de la métaphore du théâtre, aussi bien en termes conceptuels que de solutions techniques - réside dans les trois plateformes mobiles en acier supportées par des poutres elles aussi en acier qui, grâce à un système d’automatismes, se déplacent à la verticale pour jouer différents rôles en fonction de leur emplacement. En position haute, elles servent de support à l'éclairage led et peuvent ensuite être descendues pour se transformer en modules de présentation d'objets, de maquettes d’architecture, de produits, etc. Posées au sol, elles peuvent même accueillir des défilés de mode. Ces plateformes ont été conçues selon un plan organique laissant libre cours à une interprétation créative de l’espace tout en permettant au public de se déplacer librement. La face supérieure est ornée de carrelages céramiques grand format profilés au jet d’eau réalisés par FMG Fabbrica Marmi e Graniti et choisis en gardant toujours à l’esprit le concept d'utilisation multiple. Les sols, aux tonalités foncées et toujours de FMG, complètent ce décor monochromatique pouvant chaque fois être repensé, telle une feuille blanche... noire. SuperSurfaceSpace n’est pas seulement une galerie de vente et d’exposition, c’est aussi un centre de conférences, un espace de réunion, un laboratoire d’ateliers et une salle de défilés ou d’événements.

Progetto: Metrogramma (Andrea Boschetti, Alberto Francini, Cecilia Gozzi)
Capoprogetto: Andrea Boschetti
Collaboratori: Francesco Betta, Egor Fufachev, Andrea Casazza , Giuseppe Bandieramonte, Maria Novozhilova, Thomas, Ernesto Rotondo, Niccolo Spadoni
Committente: Iris Group
Luogo: Lva Tolstogo str., 14 Mosca (Russia)
Main Constructor: ItalEngineering International
MEP: Pizzarotti IE
Light design: Alessandro Chiodo and Walter De Masi
Superficie utile lorda: 200 mq
Fine lavori: 2015
Rivestimenti e pavimenti FMG Fabbrica Marmi e Graniti
Pavimento Gallery: Dark Depth 300x150 | 6mm
Pavimento uffici: Onice Perla prelucidato 300x150 cm | 6mm
Tavolo tagliato e sagomato all’idrogetto: Calacatta 300x150 lucidato | 6mm
Bagni: Dark Depth e Onice Perla 300X150 | 6mm
Moving table and metal doors: Auroport
Furniture: Extra Vega, Nayada
Sanitary equipment: CEA Design, Senda
Lighting: Arri, Zumtobel, iGuzzini
Lighting control, switches and sockets: Gewiss

Fotografie: © Ricardo Oliveira Alves

www.supersurfacespace.com
www.metrogramma.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×