15-01-2003

Steven Holl
Complexe résidentiel Toolemburg-Zuid

Steven Holl,

Amsterdam,

Residences, Housing, Bureaux, Sports et bien-être, Usines,

Le projet de Steven Holl pour l'aménagement de la nouvelle aire résidentielle d'Amsterdam, dans la zone de Toolemburg-Zuid, à proximité de l'aéroport de Schipol, est assurément digne d'intérêt en raison de l'attention particulière accordée par l'architecte à la recherche de types d'habitations conçus spécialement et en détail pour répondre aux diverses exigences prévues pour les différentes catégories d'utilisateurs qui, pense-t-on, fréquenteront ce nouveau quartier.



Steven Holl<br> 
Complexe résidentiel Toolemburg-Zuid Sur la base des indications du Plan national hollandais pour la politique de l'environnement de 2001, qui souligne la nécessité de respecter l'équilibre de l'environnement, l'objectif poursuivi par Holl pour la création de ce nouveau pôle résidentiel d'Amsterdam a été de réduire au maximum les coûts de construction et en même temps d'optimiser les coûts de réalisation, en créant un lieu fait d'architectures et d'espaces à la fois beaux et fonctionnels.

En partant de ces principes, on a étudié avant tout une différenciation des types d'habitations sur la base des utilisations liées aux différentes catégories d'habitants qui y résideront, de façon à réaliser des édifices exploitables au maximum et de façon optimale.

Des tours résidentielles sont en effet prévues ("cactus towers"), distribuées autour du périmètre de l'aire, avec, aux derniers étages, des lofts destinés aux personnes qui y séjourneront pendant de brèves périodes, tandis qu'un lac existant sera récupéré dans la partie centrale, destiné à faire partie intégrante et fondamentale de la composition de tout le quartier, tant du point de vue formel et en raison de l'important effet caractérisant qu'il aura sur l'ensemble, qu'en ce qui concerne la distribution des habitations. En effet, une série d'habitations se disposeront autour de ce lac. Elles bénéficieront de services communs pour la gestion de la vie domestique ("co-housing"), sous forme de blocs allongés. Il y aura également d'autres plans d'eau qui constitueront chacun une sorte de satellite autour duquel iront s'insérer, dans une disposition identique à celle d'une cour, différents types de résidences traditionnelles ("polder voids").

Trois zones marge seront destinées à accueillir des habitations mono-familiales avec des jardins privés. En plus de toute une série de fonctions destinées à la récréation et à l'éducation, à même de rendre autonome ce noyau d'habitations, des maisons-usines seront aussi créées, dont une partie sera destinée aux petits chefs d'entreprise domestiques. Sur la maquette qui illustrait le projet, l'attention était fortement centrée sur cette variété de composition qui la caractérise, grâce également au support d'une sorte de catalogue typologique, avec lequel Steven Holl a voulu souligner à l'intention de la commission du concours la possibilité d'utiliser les formes de la construction traditionnelle de façon intelligente, en les intégrant dans une dimension réellement vivable et dans un contexte de coûts limités.

Si d'un côté, en effet, la flexibilité définie par la création de différents types résidentiels permet de contrôler les coûts de gestion, de l'autre, il faut dire que toute l'organisation du complexe est prévue avec l'utilisation de matériaux durables, dont le coût, plus élevé que celui d'autres matériaux, sera amorti par leur stabilité dans le temps, et de techniques de construction choisies parmi celles qui, offrant les meilleures performances, sont également à même d'exploiter les sources d'énergie naturelles et les matériaux obtenus après recyclage.

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature