11-09-2020

Une façade en briques renforcées incurvées

RDHA,

Nic Lehoux,

Ristrutturazione, Ecole, Bar,

Réhabilitation,

Le centre social de Randaberg se dote d’une nouvelle façade en briques et en verre dans le cadre d’un projet de restauration et d’agrandissement à l’aide de technologies classiques.



Une façade en briques renforcées incurvées 
Le centre social de Randaberg en Norvège a fait l’objet d’une restructuration et d’un agrandissement à l’aide de matériaux classiques, notamment de verre et de briques renforcées avec de l’acier dans le but d’obtenir une façade à plans incurvés.
Afin d’être mieux adapté à son usage de centre social, l’édifice avait besoin d’être légèrement restauré. C’est la raison pour laquelle, parallèlement aux indispensables réaménagements intérieurs, les architectes du cabinet Helen&Hard ont également repensé la façade du corps situé sur l’avant, qu’ils ont démoli puis reconstruit afin d’agrandir un peu le volume.
L’intervention avait pour objectif d’améliorer la vivabilité à l’intérieur tout en augmentant les performances énergétiques par rapport au bâtiment précédent. Les architectes ont donc construit un échiquier vertical en rectangles de verre et de briques. Afin de conférer un aspect innovant et hautement expressif à l’intérieur, ils ont décidé de donner à ces éléments en briques un aspect conique tronqué. La forme de la structure part en effet d’une poutre placée au centre de la façade qui traverse tout l’ouvrage et donne naissance à des voiles en briques renforcées. D’une épaisseur ne dépassant pas deux briques, chacune de celles-ci est maintenue en place par une grosse couche de mortier de ciment, bien visible dans les joints des rangées de briques. Le gros œuvre est ensuite consolidé par l’insertion de barres d’armature de renfort accrochées aux contours verticaux de chaque élément. Ces derniers s’unissent à leur tour à d’autres barres d’armature verticales de 10 mm de diamètre noyées dans du béton liquide coulé dans les trous des briques : une façon de créer une microstructure invisible en béton armé qui collabore avec les briques.
L’extrême légèreté de l’ensemble de la façade, haute de deux étages, est renforcée par de longs contreforts horizontaux internes, toujours en acier, qui rigidifient le système en reliant la poutre au centre de la façade à la dalle du premier étage absorbant ainsi les forces horizontales sans aucunement nuire à la beauté de l’ouvrage souhaitée par les architectes.


Fabrizio Orsini


Location: Randaberg, Norway
Client: Randaberg Kommune
Area: ca 700 m2


Project-team:
Helen & Hard; Randi Augenstein, Håkon Solheim, Siv Helene Stangeland, Covadonga Toro Pascual, Ane S. Dahl


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature