06-12-2019

Silvio d’Ascia Architecture Gare de Kenitra Maroc

Omar Kobbité Architectes, Silvio d'Ascia Architecture,

Takuji Shimmura,

Kenitra, Morocco,

Stations,

Un écrin précieux : voici comment a été définie la nouvelle gare de Kenitra imaginée par le cabinet Silvio d'Ascia Architecture, en collaboration avec le cabinet Omar Kobbité Architects. Elle s'inscrit dans le projet de la première ligne ferroviaire à grande vitesse du Maroc, ainsi que de toute l'Afrique, qui reliera la Méditerranée à l'Atlantique, en traversant les plus grandes villes marocaines.



Silvio d’Ascia Architecture Gare de Kenitra Maroc

Au Maroc, un important développement du réseau infrastructurel est actuellement en cours avec la modernisation des gares des principales villes et la construction des nouvelles gares grande vitesse Al-Boraq, le « cheval ailé », qui reliera la mer Méditerranée à l'océan Atlantique. La nouvelle ligne ferroviaire relie notamment Tanger, donc le grand pôle portuaire Tanger-Med, à Casablanca, capitale économique du pays et, à terme, arrivera jusqu'à Agadir. Il s'agit-là d'un véritable point fort du programme général souhaité par le roi Mohammed VI pour accroître le rôle du pays africain en tant que pont vers l'Europe.
Le « cheval ailé » Al-Boraq est la première ligne ferroviaire à grande vitesse non seulement du Maroc mais de toute l'Afrique. Les principales gares desservies sont les villes de Rabat, Casablanca, Kenitra et Tanger. La dernière gare achevée est celle de Kenitra, un écrin précieux conçu par le cabinet Silvio d'Ascia Architecture, en collaboration avec le cabinet Omar Kobbité Architects.

La gare de Kenitra apparaît comme un écrin précieux niché dans le contexte urbain et constitue une réinterprétation de l'architecture traditionnelle marocaine. Les architectes ont en effet reproposé à l'échelle de la ville un élément typique de l'architecture arabe : le moucharabieh, une grille qui, placée devant les fenêtres, favorise la ventilation naturelle des pièces et protège contre les regards indiscrets.
En plus de sa fonction de hub intermodal, la gare a été conçue comme espace public de vie au quotidien. Le principal défi relevé par l'architecte Silvio d'Ascia et par les concepteurs de son équipe a été de créer une nouvelle liaison entre la ville historique et la ville nouvelle, en remplaçant l'ancien passage souterrain utilisé précédemment. Un résultat obtenu à travers la construction d'un pont urbain qui se développe au-dessus de la ligne ferroviaire. Avec les deux parties de la ville, le pont relie les quais à la gare et accueille des commerces et services pour les passants et les voyageurs. Ainsi, la gare connecte directement les nouveaux quartiers de la ville, comme l'université et l'hôpital universitaire situés dans la zone Sud, à la ville historique au Nord et vice-versa. La gare offre deux entrées sur la ville, au Nord et au Sud. Sur le côté Nord, tourné vers la ville historique, on trouve un espace public ouvert à tous, organisé en trois blocs de fonctions et divisé en trois niveaux, plus le parking enterré sous le parvis.
Le grand moucharabieh urbain de la façade est composé de 800 triangles en béton fibré ultraperformant et s'ouvre sur le large parvis du côté Nord à travers 8 arches imposantes et à géométrie variable. Le motif triangulaire du moucharabieh s'inspire des géométries typiques de l'architecture islamique, une peau poreuse qui filtre la lumière naturelle et l'air en mitigeant les températures intérieures par rapport aux températures extérieures, dans un parfait équilibre entre lumière, ombre et transparence. La gare parvient ainsi à jouer son rôle principal : être un lieu d'intégration sociale et d'interaction humaine, un lieu de rencontre et de vie pour tous au-delà des nécessités de prendre un train, comme théorisé par l'architecte Silvio D'Ascia.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Silvio d’Ascia Architecture, photo by Takuji Shimmura

Client: ONCF - Office National des Chemins de Fer

Project management
Silvio d’Ascia Architecture: G. Perino, E. Seif, F. Nicolosi, A. Ares Sainz
Omar Kobbité Architectes (Moroccan lead architect): O. Kobbité, F. Mannella, E. Giudice

All trade works: TPF Pyramide Ingénierie, Control office: DEKRA, SPC Coordinator: SOGEA Maroc,
Acoustics: TPF Pyramide Ingénierie,
Lighting engineering consultant: TPF Pyramide Ingénierie
Program: High-speed train station and multimodal exchange pole
Address: Royal Army St, Kenitra, Morocco
Surface area: 13 500 m² (145312,79 sq ft)
Cost: € 30,000,000 excl. VAT
Date: Competition 2012, Studies (2013-2015), Works (2016 - 2019)
Photo credits: © Takuji Shimmura


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature