12-06-2020

SHAU signe la micro-bibliothèque Warak Kayu à Semarang (Indonésie)

KIE & team,

Semarang, Central Java, Indonesia,

Bibliothèques,

Comptant parmi les « 100 micro-bibliothèques » pour les collectivités urbaines d’Indonésie imaginées par le cabinet SHAU, la « Warak Kayu » préfabriquée en bois local et certifiée FSC ouvre ses portes à Semarang. Afin d’offrir aux habitants des lieux culturels de référence, Shau adopte dans ses projets une approche de l’urbanisme particulièrement intéressante.



SHAU signe la micro-bibliothèque Warak Kayu à Semarang (Indonésie)

Partie intégrante d’un projet baptisé « 100 micro-bibliothèques » lancé en 2012 par le cabinet Shau de Rotterdam,
la bibliothèque publique « Warak Kayu » vient d’être achevée à Semarang, capitale de la province indonésienne de Java central. Bien que Shau n’ait ouvert qu’en 2009, le jeune cabinet possède déjà des bureaux à Munich et à Bandung, capitale de la province de Java occidental. C’est précisément là-bas, en raison de la réalité territoriale de l’Indonésie, qu’a vu le jour le concept des micro-bibliothèques, des structures à mi-chemin entre grandes bibliothèques publiques et bibliothèques provisoires mobiles. Leur but est d’inviter la culture dans les lieux fréquentés à travers des bâtiments à faible impact, rapides à construire et hautement distinctifs. Daliana Suryawinata et Florian Heinzelmann, fondateurs de SHAU, expliquent en effet que l’une des raisons du ralentissement de l’alphabétisation en Indonésie réside dans le manque de lieux d’enseignement et d’échange. Contrairement à ce qui se passe en Europe par exemple, où les bibliothèques constituent un service public accessible à tous et où elles sont présentes et ouvertes non seulement dans les grandes villes mais aussi dans de nombreuses communes de plus petite taille, en Indonésie elles sont rares et peu fréquentées. Grâce à l’aide de partenaires financiers, des gouvernements régionaux pour les sites et les permis de construire et des collectivités locales pour la gestion des ouvrages, les architectes de Shau ont lancé il y a 8 ans le programme « 100 micro-bibliothèques », d’abord à Bandoung - qui en compte déjà 2 - puis aujourd’hui à Semarang qui accueille sa première structure. Comme l’indique le nom même de l’initiative, l’idée est de consteller un jour toute l’Indonésie - et idéalement tout le Sud de la planète - de structures telles que celles-ci pour une meilleure diffusion de la connaissance et de plus grandes opportunités pour la jeunesse.
La micro-bibliothèque de Semarang partage de nombreux points communs avec les autres projets, qu’ils soient déjà achevés ou encore sur papier. Autant d’éléments qui définissent dans leur ensemble l’approche urbanistique des architectes. La stratégie adoptée par le cabinet, en collaboration avec les différents organismes locaux, est de localiser les micro-bibliothèques dans des quartiers périphériques ou dans des parcs urbains dépourvus de services pédagogiques mais en revanche denses « d’attractions », à savoir de lieux de divertissements vitaux et fréquentés. Une façon d’essayer de « nourrir » culturellement les habitants là où ils aiment se retrouver en se connectant à ce qui existe déjà pour mieux le transformer. L’architecture intervient dans la stratégie par le biais de bâtiments emblématiques au sein de quartiers urbains pauvres dans la perspective d’inciter des rassemblements culturels en jouant sur la beauté des ouvrages. La Warak Kayu se trouve à Taman Kasmaran, une place publique du centre-ville donnant sur un canal de la ville à proximité du Kamppang Pelangi, une attraction touristique locale. La place accueille également une cafétéria et des étals. On trouve également une école dans les environs.

Comme certains autres projets du cabinet, la micro-bibliothèque de Semarang est une structure réalisée sur piliers afin de valoriser au maximum la qualité et l’usage d’un même espace : en plaçant les pièces d’archivage et de consultation à l’étage, les architectes ont libéré le rez-de-chaussée qui peut ainsi accueillir des conférences, des séminaires ou des séances de cinéma en plein air, l’escalier en bois menant au premier étage se transformant alors en tribune. Tout autour des huit piliers, une enceinte bordée d’arbustes et de plantes fleuries délimite l’espace de la bibliothèque tout en circonscrivant les activités possibles. Une grande balançoire a également été construite pour que les petits lecteurs puissent s’amuser.
À part les fondations, la base et le revêtement du toit, tout est en bois. Shau a conçu un bâtiment préfabriqué en bois indonésien d’une très grande beauté afin d’illustrer la qualité et la résistance de ce matériau local. Tous les bois utilisés sont certifiés FSC : le Bangkiraï, un arbre originaire d’Indonésie, particulièrement dur et communément utilisé pour les structures extérieures, a ici été employé pour tous les éléments structurels. Le contreplaqué Meranti a quant à lui servi à réaliser les sols, les meubles et surtout les magnifiques façades brise-soleil. Ces dernières adoptent en effet le « Zollinger Bauweise », un système de construction développé dans les années 20 en Allemagne qui se caractérise par un assemblage en losanges des éléments préfabriqués afin de donner naissance à un véritable maillage. La trame qui en découle évoque une créature mythique locale représentée durant les fêtes :le « Warak Ngendog »à la peau semblable à des écailles de dragon, d’où le nom de la micro-bibliothèque.
Du point de vue énergétique, l’ouvrage utilise des dispositifs passifs ne nécessitant pas de climatisation forcée même si, comme le soulignent les architectes, Semerang est une ville au climat tropical de mousson et que les températures durant la saison sèche peuvent atteindre 34 degrés. Les architectes ont favorisé la ventilation croisée et protégé l’ouvrage des rayons du soleil, surtout lorsqu’il est bas, à l’aide d’un brise-soleil. Quant à la saillie du toit plat, elle crée de l’ombre en milieu de journée tout en servant d’abri quand il pleut. Les architectes expliquent que la boîte ombragée ainsi créée élimine presque complètement l’ensoleillement direct dans les salles de lecture situées à l’étage qui sont au contraire éclairées par une lumière diffuse idéale pour lire. Des études approfondies sur la trajectoire du soleil ont permis de déterminer la profondeur du brise-soleil en fonction de sa position pendant la journée ainsi que de l’orientation du bâtiment.

Mara Corradi

Architects: SHAU Indonesia (Florian Heinzelmann & Daliana Suryawinata with Rizki Maulid Supratman, Muhammad Ichsan, Alfian Reza Almadjid, Multazam Akbar Junaedi)
Client: Arkatama Isvara Foundation: Michael Sutanto, Yessica Leoni Suryaharja
Location: Taman Kasmaran, Semarang, Central Java, Indonesia
Latitude: -6.990947, Longitude: 110.406479
Completion: 2020
Structural Engineer: Joko Agus Catur Wibowo
Prefabrication- PT. Kayu Lapis Indonesia: Andre Sulistyo Purnomo, Dodong Budijanto Purnomo, Yosep Bayu Setiyawan
Contractor: RAH Contractor
GFA: 182 mq
Construction costs: 75.000 USD
Site area: ~1000 mq
Footprint: 91 mq
Building height: 6.65 m
Photography: © KIE & team

www.miclib.com
www.shau.nl


| ABOUT US | CONTACTS | PRIVACY | COOKIES POLICY | Floornature.com - Copyright ©2020

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature